RUGBY. 6 Nations. Un XV de France en hésitant à l'image de sa charnière, Déblocage en vue contre l'Italie ?
Le XV de France n'a pas encore montré son vrai visage, à l'image de sa charnière, étincelante en club, mais timide en bleu. Le match contre l'Italie sera-t-il plus abouti ? Crédit image : Screenshot France 2
Le XV de France n'a pas encore montré son vrai visage, à l'image de sa charnière, étincelante en club, mais timide en bleu. Le match contre l'Italie sera-t-il plus abouti ?

XV DE FRANCE. Dézingué sur les réseaux, on vous explique pourquoi Jalibert a été loin d’être ''cata'' face à l’ÉcosseXV DE FRANCE. Dézingué sur les réseaux, on vous explique pourquoi Jalibert a été loin d’être ''cata'' face à l’ÉcossePas de 6 Nations cette semaine. Après deux matchs dans ce Tournoi 2024 et une première victoire, le XV de France est au repos. Du mois, en apparence. En coulisses, on imagine que le staff et les joueurs charbonnent. Humiliés à Marseille, les Bleus ont certes retrouvé le sourire à Murrayfield. Mais ils ont bien conscience d'être encore loin de leur meilleur niveau.

"On a été très forts défensivement et bien meilleurs sur les phases de combat et de collision par rapport à l’Irlande. Mais on sait aussi que sur notre jeu offensif, avec la qualité des joueurs qu’on a, on est capables de mieux. À nous de travailler, d’être plus dans l’échange et la prise d’initiative pour mieux nous exprimer sur le terrain", a analysé un Thomas Ramos très lucide via L'Equipe cette semaine.

Pour l'heure, cette équipe de France donne l'impression d'être en rodage. Pourtant, la grande majorité des joueurs est là depuis maintenant quatre ans. Deux joueurs cristallisent ainsi cette France bourrée de talent, mais qui peine à briller dans ce 6 Nations : Maxime Lucu et Matthieu Jalibert.XV DE FRANCE. Quelle troisième ligne sera titulaire pour affronter l'Italie ?XV DE FRANCE. Quelle troisième ligne sera titulaire pour affronter l'Italie ?

Les deux compères de l'UBB ont été étincelants en Top 14 comme en Champions Cup depuis le début de la saison. Mais on ne les a pas reconnus sous le maillot tricolore. Alignés aux côtés de leurs coéquipiers à Bordeaux, Penaud, Bielle-Biarrey ou encore Moefana, on s'attendait à voir des attaques léchées, des automatismes et des essais à profusion. On reste clairement sur notre faim après deux rencontres.

Dans le Podcast de L'Equipe, Crunch, on apprend que Lucu est le joueur le plus rapide du groupe sur dix mètres. Jusqu'à présent, on ne l'a pas vraiment vu porter le cuir. S'il n'est pas Antoine Dupont, il possède visiblement les qualités pour porter le ballon afin d'apporter du danger et de l'incertitude pour la défense adverse. On peut imaginer que ce n'est pas ce que lui demande le staff pour le moment.

"Le staff nous donne toutes les clés dans la semaine, mais c’est à nous d’être performants sur le terrain", poursuit l'arrière du Stade Toulousain. Il y a bien évidemment un coup à prendre avec le nouveau staff avec des consignes à respecter et une stratégie à appliquer. Néanmoins, on aimerait voir plus d'initiatives lors des prochaines rencontres. Il faut espérer pour cela que ce premier succès après deux défaites toutes compétitions confondues aient libéré les joueurs.RUGBY. XV de France. ''Toutes les nations nous envient'', les Anciens plébiscitent du sang neuf chez les BleusRUGBY. XV de France. ''Toutes les nations nous envient'', les Anciens plébiscitent du sang neuf chez les BleusMais pour voir les trois-quarts français briller, et notamment la charnière, il va falloir se remonter les manches devant. Les règles du rugby sont peut-être compliquées, mais il est très simple de comprendre que si les avants ne sont pas dominateurs, c'est toute l'équipe qui en pâti. "Nos forces sont toujours les mêmes. Mais ça commence par le fait de dominer nos collisions devant et derrière, d’avoir des rucks propres et rapides pour enchaîner les temps de jeu et avancer. Quand on retrouvera ça, on pourra un peu plus déployer notre jeu", confie Ramos.

C'est en étant dominateur sur les collisions, en ayant des sorties de balles rapides, que le XV de France pourra lâcher les chevaux derrière. De l'aveu du Toulousain, les nouveaux adjoints n'ont pas révolutionné beaucoup de choses dans le système tricolore. C'est donc d'autant plus frustrant de voir des Bleus à la peine. Maintenant que la pression est un peu retombée, la rencontre contre l'Italie pourrait être ce match référence en attaque dont ont besoin les protégés de Galthié pour enfin basculer sur ce nouveau cycle.RUGBY. XV de France. Fabien Galthié : Un Capitaine dans la Tempête, Prêt à Braver les Critiques pour ses BleusRUGBY. XV de France. Fabien Galthié : Un Capitaine dans la Tempête, Prêt à Braver les Critiques pour ses Bleus

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je conserve quand-même le sentiment qu'on joue contre nature, en bleu.
Jeu stéréotypé avec des approximations qui font perdre des ballons.
Dans la débauche d'énergie en défense pour contenir les attaques d'en face, on laisse des plumes et de la lucidité aussi sans doute.
Pour concrétiser et marquer, on est dépendant de coups d'éclat individuels par définition aléatoires et rares ou de fautes adverses à portée de perches.
On a perdu la maîtrise du jeu.
La faute à qui à quoi ???

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News