RUGBY. 6 Nations. Reverra-t-on l'association Ntamack/Jalibert avec le 15 de France ? La réponse finale
15 de France. Romain Ntamack et Matthieu Jalibert associés durant le 6 nations ?
Associer une nouvelle fois Romain Ntamack et Matthieu Jalibert, une option dans la tête du staff du 15 de France ? Laurent Labit a répondu à la question.

COMPOSITION. 15 DE FRANCE. Ramos, Dumortier... Quelles tendances se dégagent avant l'Italie ?COMPOSITION. 15 DE FRANCE. Ramos, Dumortier... Quelles tendances se dégagent avant l'Italie ?Le 15 de France jouera son premier match dans le Tournoi des 6 Nations dimanche prochain face à l'Italie. À un peu plus d'une semaine du coup d'envoi de la compétition, on ne connaît pas encore la composition exacte de l'équipe pour défier les Italiens. Les Bleus n'ont pas été épargnés par les blessures ces derniers temps. Et le staff a fait appel à de nouvelles têtes. Certaines pourraient bien apparaitre sur la feuille de match. Si l'équipe de France défend son titre, l'encadrement pourrait faire quelques ultimes tests en vue de la Coupe du monde. Ce n'est pas au moment des matchs de préparation qu'il faudra faire dans la nouveauté. On pourrait ainsi voir le Lyonnais Ethan Dumortier jouer à l'aile ou encore Julien Delbouis au centre lors de cette édition 2023. Cependant, il est un test que Fabien Galthié et ses adjoints ne feront plus : associer Romain Ntamack et Matthieu Jalibert. Jalimack, c'est une affaire classée dans l'esprit du staff et notamment de Laurent Labit comme il l'a confié à L'Equipe :

On a essayé parce qu'on voulait voir mais ce n'était pas concluant. Aujourd'hui, au niveau international, le milieu de terrain est trop important. La densité physique et l'impact que l'on doit avoir au milieu du terrain sont obligatoires. Et puis les permutations entre Romain et Gaël (Fickou), c'était compliqué.

Pour rappel, les deux ouvreurs avaient été associés contre l'Argentine lors des tests de novembre 2021 à la manière de ce que font souvent les Anglais ou les Néo-Zélandais. On se souvient de l'association Ford/Farrell avec le XV de la Rose. Mais ce système anglo-saxon ne semble pas convenir aux Bleus qui ont décidé de conserver une stratégie plus classique, mais qui porte ses fruits. Les Tricolores ont en effet remporté tous leurs matchs en 2022 et restent sur treize succès de rang. "Nous, on a choisi de confier la conduite du jeu aux 9, 10 et 15 plutôt que de la confier à un deuxième numéro 10 en position de 12." Cependant, rien n'est gravé dans le marbre. On sait que le staff ne laisse rien au hasard et qu'il anticipe tous les scénarios. Ainsi, les aléas d'une rencontre pourraient conduire le 15 de France à évoluer avec une composition insolite. "Ça peut arriver en cours de match, d'autant qu'en utilisant un banc avec six avants et deux trois-quarts, on ne sait pas ce qui peut se passer." De fait, l'encadrement tricolore donne la priorité à des éléments polyvalents comme Thomas Ramos qui peut jouer à l'arrière, mais aussi à l'ouverture. Ntamack peut glisser au centre tout comme Penaud tandis que Dupont joue parfois aussi en 10. Une manière aussi de surprendre ses futurs adversaires.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • jojo7
    12802 points
  • il y a 1 an

Fontaine je ne boirai pas de ton eau ! Qui sait de quoi sera fait l'avenir ! Maintenant il y a des jeunes qui assurent au centre aussi il n'est pas ridicule de leur faire confiance . Je dirai même que certains font aussi bien que les titulaires de l'équipe de France .Abondance de biens ne nuit pas mais il faut oser et faire confiance . Là , c'est le problème du staff !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News