PREMIERSHIP - 1/2 finale, Europe, maintien : quels sont les enjeux du sprint final ?
Owen Farrell en route pour les 1/2 !
A deux journées de la fin, quels sont les enjeux de la Premiership ? Pour rappel, les Saracens sont les champions en titre.

Le Top 14 entame son sprint final. Et ailleurs ? Si le tableau final du Pro 14 est connu, ce n'est pas (encore) le cas de la Premiership. Deux, c'est le nombre de journées qu'il reste à disputer pour conclure la saison régulière du championnat anglais. Qui succèdera aux Saracens ? Qui va retrouver le Championship ? On fait le point, c'est parti !

Un seul ticket pour les 1/2

En Angleterre, pas de barrages : seuls les quatre premiers du classement disputent les phases finales. Exeter et les Saracens sont depuis longtemps assurés de les jouer. Finalistes l'an passé, Chiefs (81 pts) et Sarries (72 pts) n'ont respectivement perdu qu'à quatre, et cinq reprises... Ils accueilleront en demi-finale grâce à leur avance au classement sur le 3ème, Gloucester (61 pts).

Emmenés par Danny Cipriani, les Cherry & White vont retrouver le parfum des phases finales nationales. Pas encore mathématiquement qualifiés, il faudrait que leurs concurrents glanent deux succès bonifiés lors des deux dernières journées - sans qu'eux ne prennent le moindre points - pour que les joueurs du sud-ouest soient éliminés...

Autant dire que Gloucester a un pied et demi en 1/2 finale, et devrait affronter les Saracens.

Premiership - Danny Cipriani et trois étrangers en lice pour le titre de joueur de l'annéePremiership - Danny Cipriani et trois étrangers en lice pour le titre de joueur de l'annéeQui pour accompagner ce trio ? Northampton (51 pts), les Harlequins (51 pts) et Sale (48 pts) se tiennent dans un mouchoir de poche, dans un milieu de tableau très ouvert. Les Wasps (47 pts), Bath (46 pts) et Bristol (45 pts) ne sont pas encore hors-jeu, mais devront réaliser un sans-faute... tout en comptant sur au moins un faux-pas de la concurrence. Les Saints ont clairement le vent en poupe, alors que les Harlequins restent une série hallucinante de... cinq défaites, sans oublier le revers européen contre Clermont.

Les matchs décisifs entre concurrents : 

  • Bristol - Sale (J21)
  • Bath Wasps (J21)
  • Wasps - Harlequins (J22)

La qualification pour l'Europe

Il n'y aura pas de la place pour tout le monde ! Si le championnat devait s'arrêter maintenant, Northampton, les Harlequins et Sale joueraient la Champions Cup la saison prochaine. Les Wasps ou Bath devraient alors se contenter de la Challenge Cup ! En Angleterre, la lutte pour les phases finales est indissociable de celle pour la qualification en Coupe d'Europe.

La fin de saison promet de nous offrir du suspense, même si le calendrier n'offre que trois rencontres entre concurrents.

Le maintien

Rendez-vous compte : demi-finaliste l'an passé, deuxième de sa poule en Champions Cup en ayant battu Toulon et Montpellier, Newcastle risque d'évoluer en Championship la saison prochaine ! Les Falcons du Frenchy Sami Mavinga ont totalement manqué leur saison en Premiership, et occupent la dernière place, avec seulement trente points. 

Pour se sauver, il faudrait un miracle : l'autre grande déception de la saison - Leicester - compte 39 points, et devrait perdre ses deux rencontres. 

Les matchs décisifs :

  • Harlequins - Leicester (J21)
  • Gloucester - Newcastle (J21)
  • Leicester - Bath (J22)
  • Newcastle - Bristol (J22)

L'an prochain, les London Irish prendront la place de Newcastle.

En Angleterre, un autre Alivereti fait d'énormes dégâts dans les défenses [VIDÉO]En Angleterre, un autre Alivereti fait d'énormes dégâts dans les défenses [VIDÉO]

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Z’etes sur que Gloucester n’a pas un pied et neuf orteils en demi?

"En Angleterre, pas de barrages : seuls les quatre premiers du classement disputent les phases finales."

la première chose que devrait faire une fédération compétente c'est se calquer sur les modéles étrangers et européens.

demi-finales directes pour les 4 premiers du championnat.
1- méritocratie complete
2- aucune impasse
3- plage de repos supplémentaire dans une année trop longue

pour accentuer et faciliter cela, même modèle de bonus qu'en coupe d'Europe.
1- Bonus offensif dès la marque de 4 essaies
2;- Bonus défensif élargit a 7 points. (soit une essaie transformé)

==> plus de jeu, plus d'audace et de création.

le système de relégation me parai bien.
1-une descente directe
2-un match de barrage pour l'avant-dernier contre le finaliste de proD2

avec les nouvelles puissances géographiques, (Vannes Nevers, Rouen a venir) il faut permettre l'accomplissement des clubs.

Dommage de gâcher un excellent article par une photo répugnante 😄
À propos de photo, n'en a une (un peu bricolée) d'un équilibriste sur le sourire du jour : https://lelinzhou.blogspot.com/2019/05/le-sourire-du-3-mai.html

Une superbe saison de Premiership qui relance encore le débat sur la création d'une ligue fermée de ce côté de la Manche.
Sauf retournement de situation exceptionnel, Newcastle sera relégué en Championship mais devrait marcher sur la gueule de tout le monde l'an prochain et remonter immédiatement. Voir un tel géant descendre (et encore, l'autre candidat est Leicester !) pour survoler la 2e division l'an prochain fait réfléchir les instances qui pourraient faire passer la Premiership à 14 mais arrêter les relégations.
Concernant la montée, il n'y a aucune suspense puisqu'une seule équipe a les moyens de jouer en Premiership, comme chaque saison. Les London Irish ont donc pu entamer leur recrutement dès Septembre puisqu'il était évident qu'ils allaient remonter.

La 2e division anglaise est bien plus faible que la ProD2. Richmond, bastion du championship qui finit d'ailleurs dernier cette saison et sera relégué après plusieurs belles saisons, est un club 100% amateur. Ealing, qu'on annonce comme ambitieux, je peux vous dire pour avoir joué un paquet de fois dans leur stade qu'il n'y a pas plus de 1000 places. Aucun club à part celui qui vient de descendre de Premiership n'est aux normes pour la 1e division. C'est ce qui a entrainé la faillite des London Welsh, qui avaient fait le choix de monter et avait dû louer un stade à Oxford car le leur n'a qu'une tribune.

Les instances souhaitent donc fermer le championnat et en finir avec l'illusion d'équité sportive, mais heureusement, la bataille du maintien passionne, apporte de l'audience et remplit les stades. Et tant qu'il y a des sous à se faire...

@Imanol votre idole

Pas de descente et les clubs de premiership seront encore plus mort de faim en coupe d'Europe, grande comme petite... Pas de risque de relégation, pas d'effort à fournir en championnat si on sait qu'on est pas au niveau pour les 4 premières places, et on fabrique des équipes de coupes...

Si l'écart est si grand entre les deux niveaux, plutôt que de fermer le robinet, peut-être faut-il revoir le système pour tirer la 2e division vers le haut...

  • spir
    15544 points
  • il y a 2 mois
@Le Bourbonnais

Oui, c'est ça. Et en France, ça passe par répartir de façon solidaire les ressources communes, notamment l'argent de la pub (qu'on appelle télé) et du sponsoring. Sans parler de récompenser de façon décente les clubs formateurs moins gros qui se font piller chaque année des joueurs de plus en plus jeunes.

Derniers articles

Transferts
Transferts
News
News
News
Transferts
News
Vidéos
Transferts
Vidéos
News