Polémique autour de la prime allouée aux Fidjiens à l'occasion du choc face à l'Angleterre
Nadolo et ses compatriotes devront se contenter de leur argent de poche.
En dépit de résultats probants et du talent de ses joueurs, les Fidji continuent d'être l'un des parents pauvres de l'ovalie.

Selon une étude, le rugby a gagné près de 17 millions de supporters en 2016. Si la Coupe du monde en Angleterre a été un véritable succès en octobre 2015, ce sont les Jeux de Rio et le rugby à 7 qui ont permis à l'ovalie de voir ses fans augmenter. Et les joueurs fidjiens n'y sont d'ailleurs pas étrangers puisqu'ils ont assuré le spectacle tout au long de la compétition grâce à leur style de jeu spectaculaire avant de marquer l'histoire en remportant la première médaille d'or des Fidji. Devenus de véritables stars au pays, ils ont individuellement gagné une certaine notoriété auprès des plus grands clubs.
Le nombre de supporters de rugby a grossi de 16,8 millions grâce au 7 olympiqueMalgré cette performance et celles régulières des Îliens qui évoluent depuis plusieurs années au sein des plus grands championnats du monde comme le Top 14 et la Premiership, la sélection nationale fidjienne à XV peine à s'installer au très haut mondial. Du fait notamment du manque de temps et de moyens financiers pour préparer les rencontres face aux nations majeures de la discipline et conserver les meilleurs éléments au pays. Une situation qui pourrait évoluer dans les années à venir avec le projet de création d'une franchise en Super Rugby. Pour l'heure, les Fidji continuent de se battre aussi bien sur le pré qu'en dehors pour obtenir plus de reconnaissance.
Les Fidji disposeraient de 20 millions d'euros pour créer une franchise en Super Rugby
Dernière doléance en date : bénéficier des retombées financières du test-match face à l'Angleterre samedi. Un choc à Twickenham qui, selon le Dailymail, pourrait rapporter jusqu'à 11,5 millions d'euros à la Fédération anglais de rugby. Chaque joueur anglais touchera une prime de 25 000 euros. Les Fidjiens devront eux se contenter de 461 euros. Royal ! Rappelons que le pays hôte n'est pas obligé de partager les recettes du match avec son adversaire. Et cela convient très bien à des sélections comme l'Afrique du Sud car elles compensent les dépenses de ces tournées lors de la venue des nations du nord durant l'été. Or, le XV de la Rose n'a pas posé le pied aux Fidji depuis 1991 et sa fédération doit donc régulièrement assumer tous les coûts (hôtels, nourriture, transport sur place) sans avoir la garantie de s'y retrouver financièrement. La RFU, dont les récents profits sont estimés à 117 millions d'euros, aurait refusé de doubler la prime allouée aux Fidjiens. Pas très fair-play diront certains.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Au delà de l'argent il faut aider les joueurs îlliens à rester maître de leur carrière et de leur destin et c'est pourquoi cette équipe de super rugby est un projet qui doit aboutir pour permettre aux îliens de pouvoir vivre de leur passion sans être déraciné.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts