XV de France - Peato Mauvaka, de numéro 3 à Toulouse à la Coupe du monde en neuf mois !
Mauvaka, l'avenir au poste de talonneur ?
Le jeune talonneur est l'une des grandes surprises de la liste de Jacques Brunel, alors qu'il jouait encore avec les Espoirs en début de saison !

Qui le connaissait au mois de septembre ? Hormis quelques fervents supporters toulousains, Peato Mauvaka était loin d'être connu du grand public. Et pourtant, le jeune talonneur âgé de seulement 22 ans prendra part à la Coupe du monde avec le XV de France en septembre prochain. Il a été appelé ce mardi par Jacques Brunel, devançant ainsi les Mickaël Ivaldi, Quentin Lespiaucq-Brettes ou encore Christopher Tolofua.

XV de France - Coupe du monde : la liste des 31 pour le Japon dévoilée, Bastareaud écarté !XV de France - Coupe du monde : la liste des 31 pour le Japon dévoilée, Bastareaud écarté !L'équipe de France, le Néo-Calédonien l'a connaît déjà un peu puisqu'il est passé par plusieurs sélections jeunes. Champion d'Europe en 2015 avec les U18, puis sélectionné ensuite avec les U19, ainsi que pour le Tournoi des Six Nations et la Coupe du monde en 2017 avec les U20.

Crédit vidéo : France tv sport.

Une force de caractère 

Mauvaka arrive en France en 2012, repéré à l'URC Dumbéa, un club avec qui Toulouse entretient de bonnes relations, il s'installe très progressivement dans la Ville rose puisqu'il est hébergé dans un premier temps chez les Tolofua (Selevasio et Christopher). Remarqué ensuite pour ses performances avec les jeunes tricolores, Peato Mauvaka peine malgré tout à se faire une place au sein du grand Stade ToulousainSa première feuille de match avec les pros, il l'effectue le 17 décembre 2016, à 19 ans, face aux Zebre en Champions Cup. Lors de cette saison 2016-2017, il effectue quatre autres rencontres en Top 14, mais une seule uniquement la saison suivante.


Malgré tout, Mauvaka prend son mal en patience et ne laisse pas passer la moindre chance. Comme en ce mois de décembre 2018, où il apprend le décès de son père alors qu'un match important se profile pour les Rouge et Noir à Clermont. Ne voulant manquer ce rendez-vous pour rien au monde, Peato Mauvaka s'envole pour la Nouvelle-Calédonie pour assister aux funérailles et effectue son retour en quelques jours pour être présent au Stade Marcel-Michelin le dimanche. Ayant affirmé à Ugo Mola qu'il voulait disputer cette rencontre. « Je voulais lui rendre hommage. Je me devais d’être aux funérailles mais il aurait voulu que je joue ce match. Je le savais et j’en ai parlé à ma mère qui m’a dit : « Que tu reviennes ou pas, que tu joues ou pas, il sera fier de toi. » Cela m’a touché. » avait-il confié au Midi Olympique, avant de conclure : « Mon rêve, c’est d’être champion de France. Ce titre serait dédié à mon père. Il serait tellement fier…»

L'explosion depuis le Tournoi

Profitant de la saison quasi-blanche de Leonardo Ghiraldini, Peato Mauvaka est cette fois-ci propulsé régulièrement avec l'effectif professionnel lors de l'échéance 2018-2019. Même s'il attend la septième journée pour disputer son premier match en Top 14 de la saison, évoluant auparavant avec les Espoirs. Convaincant, il participe à 11 rencontres au total à la veille du Tournoi des Six Nations, dont trois en tant que titulaire. Mais cette période de doublons va le voir exploser ! En effet, le talonneur joue les quatre parties qui se superposent avec le tournoi. La blessure de Julien Marchand va ensuite lui permettre de devenir le numéro un au poste de talonneur dans son club.

XV de France - Forfait, Julien Marchand voit la Coupe du monde s'éloignerXV de France - Forfait, Julien Marchand voit la Coupe du monde s'éloignerUgo Mola fait alors un choix fort en ne recrutant pas immédiatement un joker médical (il se ravisera plus tard en s'attachant les services de Sam Matavesi) et porte sa confiance envers le jeune calédonien. Notamment lors du match capital face au Racing 92 pour le quart de finale de Champions Cup. 

Jeu de main, jeu de Toulousain : Ntamack, Tauzin, Guitoune et Médard régalent pour un essai spectaculaire [VIDEO]Jeu de main, jeu de Toulousain : Ntamack, Tauzin, Guitoune et Médard régalent pour un essai spectaculaire [VIDEO]Mauvaka tient son rang, Toulouse l'emporte, et le talonneur poursuit sa route. 8 matchs sur 9 possibles, dont 7 titularisations depuis cette rencontre. Pour finir en beauté sur un titre de Top 14 et désormais, une participation à la Coupe du monde. Une nouvelle fierté pour la Nouvelle-Calédonie, mais surtout pour le Stade Toulousain, à qui Mauvaka doit aujourd'hui une fière chandelle. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • to7
    11426 points
  • il y a 2 mois

c'est un excellent jeune joueur qui brillait déjà en u20, quand marchand sera remis le stade toulousain pourra compter sur 2 des meilleurs talons français dans son effectif, je leur suggère d'en prêter un à un petit club qui jouera le maintien pour qu'il s'aguerrisse encore un peu, un peu plus au nord mais pas trop, disons vers le sud du limousin

ceci étant dit je regrette un peu qu'on n'ai jamais vraiment donné sa chance à bourgarit

Tout à fait mérité vu sa fin de saison mais la saison prochaine y aura le retour de Marchand

C avant tout la pépite des journalistes... tout comme bourgarit en 2018 après une percé majestueuse et après.... A voir le dernier match de championnat contre UBB sortie en première mi temps d urgence après une piètre prestation. donc je demande à voir !...

Attention aux ligaments croisés : c’est le talon d’Achile des talonneurs toulousains en équipes nationales...

Peato Ma'uvaka est arrivé à Toulouse à tout juste 15 ans (février 2012). De 15 à 18 ans, il a habité chez son mentor Abraham Tolofua -oncle de Selevasio et Christopher Tolofua - qui l'avait repéré et recommandé au ST.

Combien de pepites ont ete ratees parce que les clubs ont prefere prendre un joker medical NZ de 30 piges à la place de laisser un jeune jouer? Et encore Mauvaka a eu de la "chance" que les 2 talonneurs se petent sinon on l'aurait certainement pas vu.
Et Sam Matavesi c'est 3 matchs, 71 minutes de jeu avec le stade, ca valait le coup non? Quand on voit le club de rugby francais avec historiquement le meilleur centre de formation du pays aller chercher un fidjien de 27 ans en D2 anglaise pour jouer 3 matchs, on peut se poser des questions. Pour le coup le stade n'est pas le pire, loin de là, mais dans chaque effectif y a 25 jeunes qui se tapent toute la saison en bavant sur l'equipe une pour voir un mec debarquer le vendredi jouer le weekend et repartir.

@Silkerin

Moi je trouve ça au contraire positif qu'il n'ait joué que 71 minutes, il est arrivé pour rassurer l'équipe et le staff en cas de nouveau coup dur mais il n'était pas la solution privilégiée, et c'était très bien dans l'état d'esprit. Et en plus ça a marché.

@Silkerin

Dans le rugby actuel tu es obligé d'avoir 3 talons. Quand tu te retrouves contraint et forcé d'utiliser tes deux jeunes en 1 et 2 parce que tu as deux joueurs HS pour la saison, tu es obligé d'aller en chercher un troisième ailleurs. Ou alors tu as un centre de formation vraiment incroyable, où le joueur numéro 3 de ton équipe espoir est déjà prêt à jouer une fin de saison décisive en Top14.

On serait allé chercher un joker avec un seul blessé, j'aurais compris la critique (et j'aurais formulé la même). Mais avec deux joueurs HS, où l'on sort deux jeunes pour les remplacer, et où ce joker est utilisé derrière les deux jeunes et non pas à la place d'un des deux jeunes, je trouve cela un peu gratuit.

@Team Viscères

Ok ce n'est peut etre pas le meilleur exemple, pardon. Mais ca me gene le recours systematique aux joker medicaux. Merde t'as un effectif de 50 pros, des espoirs qui crevent d'impatience de jouer, tu devrais t'en sortir. Au FCG par exemple on a vu debarque Vai, un neo-zed, je crois meme pas l'avoir vu jouer. Et tout ca pour remplacer 1 joueur (Godener en l'occurence), pas une hecatombe. Alors oui, il y a de plus en plus de blessures, mais il y a aussi des abus de la part des clubs.

@Silkerin

Aucun club n'a un effectif de 50 joueurs, il faut se renseigner au lieu de tout exagérer
Avec 2 blessés en février ( début et milieu ) pour les 2 titulaires du poste, il n'était pas possible de finir la saison avec un jeune de 22 et un tout juste champion du monde des moins de 20! En étant qualifié en coupe d'europe en en jouant les premiers rôles en top 14!

@noComment

Effectif du stade toulousain 2018/2019 = 47 joueurs pro + 23 espoirs - d'après all rugby, ca vaut ce que ca vaut. Effectivement, pardon, j'ai largement exagere en citant 50+25. Quand tu as 70 joueurs tu devrais etre capable de palier à 2 blessures je pense, meme si c'est au meme poste. Après mon problème n'est pas Toulouse, c'est le recours systematique aux joker pour parfois pas grand chose et sans utiliser les jeunes.

@Silkerin

non pas 47 joueurs pro mais des joueurs pro et des espoirs qui ont joué cette saison en top 14 ( ainsi guillaume marchand selevasio tolofua tauzin lebel ramos castets ainu'u tafili mauvaka manukula verhaege dupont bourgier n'tamack ) soit 14 joueurs espoirs et 33 pro
dur de se référer à un document et de ne pas savoir le lire
Après 2 joueurs à un poste sans aucun remplaçant ça coince! surtout au talon où on ne s'improvise pas ! baille a dû lancer sur un match, c'était pas la réussite

@Silkerin

Je suis entièrement d'accord sur le principe du joker. Pour moi tu ne devrais te tourner vers un joker que dans les cas similaires aux talons du Stade, c'est à dire après avoir utilisé la solution des espoirs. Ce qui donnerait du temps de jeu aux jeunes tout en forçant les clubs à aguerrir leurs jeunes puisqu'ils pourraient à tout moment être utilisés pour remplacer les blessures longue durée.

@Silkerin

Facile à dire après coup. Imaginons que Mauvaka ou G.Marchand, se pètent ou soient suspendus sur les 5 mois où ils sont tout les deux seuls talons disponibles. Que se serait-il passé si le lendemain on jouait une demi finale de Top 14 ??

Le club n'avait pas franchement le choix.

@Silkerin

Mauvaka et Guillaume Marchand étaient plus sûrement "programmés" pour l'an prochain par Servat, avec le départ acté de Ghiraldini. Et Matavesi (capitaine des Fiji contre la France cet automne) a joué 3 bouts de matches en temps que remplaçant de ces deux là, plus pris en cas de pépin des deux petits jeunes et pour faire tourner... Petits jeunes qui ont d'ailleurs enchaîné demi et finale de Taupe 14!

@DarkSideOfTheMaul

D'autant que Toulouse devait anticiper les absences de ses talonneurs pour la Coupe du Monde ! Il n'y aura que deux joueurs valides pendant la compétition, ils ont plutôt intérêt à recruter un joker, au cas où

Derniers articles

Vidéos
Transferts
Ecrit par vous !
News
Arbitrage
Transferts
Transferts
News
News
Transferts
News
Transferts