''Ouhla, do you repeat the question ?'' : l'interview LV1 anglais de Romain Ntamack [VIDÉO]
"Ouhla"
Romain Ntamack est enfin passé devant le test ultime pour un joueur professionnel : l'interview en anglais. Il a fait ce qu'il a pu, mais c'est déjà bien.

C'est un exercice que les joueurs redoutent et il ne s'agit pas du lactique. Les interview de fins de matchs sont souvent compliquées après un effort intense, alors rajouter la contrainte de l'Anglais est encore pire. Dans cet exercice, Mathis Lebel nous avait gratifié d'un joli "a little good, a little bad" après une victoire face aux Fidji en ouverture de la Coupe du monde U20.

''A little good, a little bad'' : l'interview bientôt mythique de Matthis Lebel après la victoire des Bleuets [VIDEO]''A little good, a little bad'' : l'interview bientôt mythique de Matthis Lebel après la victoire des Bleuets [VIDEO]Ici, Romain Ntamack a répondu à quelques questions au micro de la BBC après la victoire face au Pays de Galles. Il a été élu élu homme du match avec 17 points au compteur dont un essai. Quelques répliques vont devenir cultes : "It's fifty-fifty. I try and I try after donc it was a good moment". 

Merci à Ovale Masqué de regarder des matchs sur des chaînes anglaises.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gjc
    5779 points
  • il y a 1 mois

c'est rassurant, il y a donc quelque chose qu'il ne fait pas bien (enfin pas encore)

Allez Romain, prend des cours, sérieux... Une superbe carrière qui s'ouvre à l'international, tu peux pas te contenter de ça... Pareil pour Ollivon : "More up ?", ça ne le fait pas non plus... Surtout quand ça veux dire que tu laisses la main à l'adversaire pour mettre la pression au ref'... Bon, je dis ça parce que je les aime bien, hein...

@ginobigoudi

Mais tu as parfaitement raison. Le capitaine doit pour moi obligatoirement être bilingue. Comment peser sur l'arbitre si tu ne pipes pas un mot ?

Pas grand chose à voir avec Romain, mais moi ce qui m'indispose ce sont nos arbitres français qui parlent en anglais aux joueurs étrangers de notre championnat. Il me semble que les clubs devraient leur apprendre les commandements en français ou accepter le fait d'être pénalisés par la non compréhension de leurs étrangers.

  • papidol
    1740 points
  • il y a 1 mois
@Rugbyphile

D'accord avec toi d'autant plus que l'on ne demande pas aux joueurs de passage dans notre pays de parler notre langue, mais d'apprendre vingt expressions usuelles.
J'ai déjà évoqué ce sujet en citant Gauzère et son "ze bol is ieure" et on m'a répondu que je devrais savoir que les entraînements en France se déroulaient en langue anglaise alors que j'en ai connus avec des ordres en patois .

@Rugbyphile

Mêê naan !... On se priverait du sergent Gahuzère "ze baul izeveilleubaul, ze baul " ?!...

  • Revahn
    14053 points
  • il y a 1 mois

Marrant, lorsqu'on parlait de l'arbitrage, les gens étaient plus du genre "c'est à nous d'apprendre l'anglais!". Maintenant, on est plus "c'est à eux d'apprendre le français!".
Sinon le pauvre, on leur a pas appris à être à l'aise devant les caméras, mais c'est drôle quand même ... 😄

  • gregi
    4711 points
  • il y a 1 mois
@Revahn

Ouai mais maintenant on est premier du tournoi 😂

  • BEC
    554 points
  • il y a 1 mois

Ca me fait toujours plaisir d'entendre les français détruire cette langue de sauvages 😗
Vive Chabal https://www.youtube.com/watch?v😛fUmW_Mf5qc

edit: grrr https://www.youtube.com/watch?v= pfUmW_Mf5qc (enlevez l'espace entre = et p )

  • gregi
    4711 points
  • il y a 1 mois

Trop bon ! J'avoue n'avoir rien compris non plus à la question où il demande de répéter 😅

  • Ada74
    773 points
  • il y a 1 mois

Je préfère qu'il soit excellent en 10 plutôt qu'en anglais ... et j'adore ces interviews d'ailleurs de bons français 😊

Win the “yes” needs the “no” to win against the “no”.
Ntamack n'arrive pas à la cheville de Lapenteestforte.

@La petite Huguette

Do you want me to go back to plane? and to go back to France? Is that what you want???

  • Ahma
    90773 points
  • il y a 1 mois
@Kiwi Ripou

Ben oui mais c'est vrai aussi, this is not a method.

  • BEC
    554 points
  • il y a 1 mois
@La petite Huguette

Raffarin, cette star quand même 😄

  • tété
    2135 points
  • il y a 1 mois
@La petite Huguette

Haha je l'avais oubliée celle là, je suis allé me la refaire illico!

y'a pas à barguigner
parler Anglais est essentiel et si ça peut rassurer les Anglais utilisent bien plus de mots français que nous de mots anglais et ça ne nous empêche pas d'apprendre aussi la langue d'oc ou le basque ou le breton...

  • Ahma
    90773 points
  • il y a 1 mois
@Ecolorado Rafting

Utiliser des mots d'origine française n'est pas parler français.

@Ahma

J'ai jamais dit ça, mais ils ont su rendre leur langue plus facile et plus accessible alors que nous on complique tout

  • Ahma
    90773 points
  • il y a 1 mois
@Ecolorado Rafting

Pour ce qui est de la supposée facilité de l'anglais, d'autres contributeurs sur cet article ont bien expliqué que c'était une croyance infondée (au surplus, même si c'était vrai, ce ne serait pas parce que "ils ont su", l'évolution d'une langue ne dépend pas de je ne sais quelle stratégie, personne ne la maîtrise).

Je veux bien entendre que ce sont des professionnels et qu'ils devraient se mettre à l'anglais mais franchement nos journalistes aussi sont des professionnels et quand ils interviewent un anglophon
ils parlent un anglais parfait.
Alors pourquoi les journalistes anglais ne font-ils pas cet effort ?

@ketamine

Parce que l'anglais est la langue internationale (même si pas la plus parlée au monde).
Nos journalistes ne font pas l'effort de parler anglais parce que les joueurs interviewés sont anglophones, ils parlent anglais parce que les joueurs interviewés ne sont pas francophones : par exemple les Italiens ne sont pas anglophones et on leur parle aussi en anglais.

C'est la logique de cette mondialisation : chez toi tu parles ta langue, quand tu veux communiquer avec quelqu'un qui ne parle pas ta langue tu utilises la langue internationale. Donc le journaliste français va parler anglais pour communiquer avec le reste du monde, le journaliste italien va parler anglais pour communiquer avec le reste du monde, etc.
Le journaliste anglais fait pareil, quand il veut interviewer un étranger il utilise la langue internationale : coup de bol pour lui c'est la sienne et il n'a pas à faire d'effort. Mais la journaliste ne parle pas à Ntamack en anglais pour lui imposer la langue locale, elle lui parle en anglais parce que c'est la langue internationale. Si la langue internationale était le breton, elle aurait interviewé Ntamack en breton.

  • dusqual
    31357 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

et il aurait été encore plus dans la m erde...

  • Pianto
    35228 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

on peut aussi ajouter que les anglophones parlent pour la plupart une seule langue.

@Pianto

Oui ils en parlent une seule, mais ce n'est pas par paresse ou flemme comme beaucoup le disent ici mais juste par coïncidence : la langue internationale et leur langue maternelle sont la même. Si la langue internationale était le français alors les anglophones parleraient deux langues et nous une seule, c'était d'ailleurs le cas jusqu'au 19ème siècle environ.

@Team Viscères

Beaucoup de francais ne parlent qu'une seule langue encore. (et pour certains, meme le francais est difficile).

@Team Viscères

Il faut revenir sur la notion de langue internationale.

Dire que le français était une langue internationale jusqu'au XIXe s (sous-entendu plus après ?). n'est pas juste sur le plan historique.

Tout d'abord, on parle d'une époque où le plurilinguisme est souvent de rigueur au sein du pays du fait que les langues régionales sont encore parlées par une majorité des populations et que le français est la lingua franca.

Ensuite en tant que langue diplomatique le français est d'usage international quasi systématique en Europe continentale mais l'italien l'est en Méditerranée occidentale, le grec ou le turc en Méditerranée orientale, le chinois en Asie orientale.

Il faut ajouter à cela le fait que se structurent à l'époque moderne de grands empires coloniaux qui laissent une emprise territoriale internationale à certaines langues européennes.

Enfin, l'usage des langues est territorial, scalaire mais il est aussi thématique : l'archéologie est germanophone, la philosophie francophone, la peinture italophone, l'économie anglophone. Avec une situation qui n'est jamais figée dans le temps et dans l'espace.

Il en ressort donc que :

1. le français n'est langue universelle que d'un point de vue européen et américain (notamment en Amérique du Sud très largement francophile) jusqu'aux années 1920 (Lévi-Strauss dans les années 1930 enseigne en français en lycée au Brésil) ;
2. il devient cette langue universelle (et plus seulement européenne) de la diplomatie après la 1ere GM du fait qu'il est la langue principale de la Société des Nations mais dans un cadre purement diplomatique ;
3. il est la langue européenne principale, y compris dans les institutions internationales, jusqu'aux années 1990 ;
4. il décline en Europe depuis les années 1990 (LV2 optionnelle et non plus LV1 obligatoire de la plupart des pays d'Europe occidentale depuis cette époque) ;
5. il se renforce en Afrique avec le développement de la scolarisation mais y subit la concurrence des intérêts des Etats-Unis, du RU et de la Chine liées à la diffusion de leurs canaux d'influence culturelle.

@Un riz savant scie

- Bon commentaire (si je peux me permettre de donner une appréciation), argumenté et documenté.
- La réponse de @Team Viscères est, elle aussi, parfaitement recevable.
- Ni l'un ni l'autre n'a évoqué Teddy Thomas, qui est le nouveau point Godwin du moment.
- Donc, pour moi, échange positif, un partout la balle au centre.

  • gregi
    4711 points
  • il y a 1 mois
@lelinzhou

D'ailleurs Teddy Thomas parle t-il bien l'anglais ?

@gregi

Pitêt parle-t-il nonchalamment un anglais nonchalant ?

  • gregi
    4711 points
  • il y a 1 mois
@lelinzhou

C'est certain si l'on en croit la vindicte populaire de gens nonchalamment installés dans leur canapé

@gregi

Une vindicte populaire pas vraiment nonchalante.

  • gregi
    4711 points
  • il y a 1 mois
@lelinzhou

Toutafé

@Un riz savant scie

Il ne s'agit pas de savoir si une langue est la plus parlée (auquel cas l'anglais ne serait pas la première langue internationale) mais de la langue le plus utilisée dans les échanges à l'échelle mondiale, et cette langue est aujourd'hui l'anglais qu'on le veuille ou non (tout comme le monde globalisé est occidental pour l'instant sous l'effet des USA, malgré toute la négation de cultures majeures que cela représente).

@Un riz savant scie

Tout à fait d’accord mais le professeur Rollin (qui a toujours quelque chose à dire) ne sait masquer sa suffisance naturelle et cela nuit gravement à sa communication ainsi qu’aux messages qu’il essaie de faire passer.

@ketamine

C'est drôle, le ton professoral vous irrite au plus haut point quand il vous contredit mais vous réjouit grandement quand il va dans votre sens...

@Team Viscères

On se vouvoie maintenant 🤔
Le ton professoral ne m’indispose point quand le message qu’il distille est positif. Les caricatures Fillonesque, ne sont pas à mon goût il est vrai.
C’est comme dans tout cursus scolaire il y a les professeurs motivant qui donne envie d’apprendre et les autres...

@Team Viscères

Merci Professeur Rollin.

C'est sûr que de mandater une journaliste bilingue, qui parle italien à un italien, français à un français, tu auras compris la suite.... ne permettrait pas d'améliorer la restitution de la pensée du joueur qui ne parle cette langue internationalement reconnue, parfaitement ?

Mais je te laisse à tes grandes explications suffisantes comme de coutume.

  • Utilisateur anonyme
  • il y a 1 mois
@ketamine

Le commentaire a été supprimé par son auteur.

@Pommette Enflée

Ce qui est intéressant dans ce que tu dis c'est de comparer ce discours sur la prétendue facilité de l'anglais avec celui sur le français au XIXe et XXe siècle.

On disait alors la même chose du français, en disant qu'il était si répandu parce qu'obéissant à des règles claires et ayant une prononciation équilibrée. On retrouve d'ailleurs des écrits au XIXe qui expliquent que la prononciation de l'anglais est trop complexe pour que cette langue se répande.

En vérité la facilité n'a aucune matière à faire dans le succès d'une langue. Le mandarin est, jusqu'à il y a peu, la lingua franca de l'Asie orientale pourtant c'est une langue extrêmement érudite. L'anglais y apparait au contraire d'une grande difficulté (et j'ai rencontré un Chinois qui me disait avoir beaucoup plus de facilité avec le français qu'avec l'anglais), pourtant tout le monde l'apprend. Si la facilité était un discriminant nous parlerions tous suédois ou norvégien.

Le succès d'une langue est lié à l'intérêt de la parler et au jeu de pouvoir des puissances qui portent cette langue. Une fois qu'on a dit cela il reste à caractériser cet intérêt et ce jeu de pouvoir qui prennent des formes très diverses. Par exemple le fait que nous soyons biberonnés d'anglicismes, de musique anglaise, de films anglais, de titres anglais, de slogans anglais depuis notre plus jeune âge rend incontestablement évident (et donc en quelque sorte facile si tu veux) l'apprentissage de cette langue là où nos aînés y ont beaucoup plus de mal (parce qu'ayant grandi dans un monde où cette langue était absente de leur vie quotidienne).

  • Ahma
    90773 points
  • il y a 1 mois
@Un riz savant scie

Exemple très anecdotique mais aussi étonnant qu'édifiant : mes grands-parents ne pouvaient pas prononcer correctement le mot parking, qui est pourtant familier à tous de nos jours.

@Ahma

Les pauvres s'ils voyaient aujourd'hui les réclames Peugeot : Unboring the Future...

  • Ahma
    90773 points
  • il y a 1 mois
@Un riz savant scie

Et d'innombrables autres qui emploient des mots anglais là où il n'y en a nul besoin.

@Un riz savant scie

Ce que tu expliques est très intéressant et je dois avouer que ça ne s'intégrait pas à mon analyse (visiblement trop maladroite et irréfléchie).
J'ai souvent eu la chance de parler avec des gens de nationalités différentes et ça s'est toujours fait en anglais. Surement parce que l'anglais s'est imposé à nous comme tu l'expliques.
On se disait que l'anglais c'était plus simple, plus accessible, même si on était évidemment loin d'en maîtriser les fondements.
Et si j'avais pu apprendre le suédois ou le norvégien à l'école, crois moi, je l'aurais fait.

  • gregi
    4711 points
  • il y a 1 mois
@Pommette Enflée

L'anglais c'est aussi et surtout une des langues les plus faciles à apprendre et à écrire avec l'espagnol.

C'est pas l'allemand, le hollandais ou le français qui allait s'imposer hein ! Pas fou les mecs, ils ont vu la phrase "qu'est ce que c'est que cette chose là" ils ont dit "naaaaaan l'anglais c'est bien, go pour l'anglais"

@gregi

Comment tu expliques alors que l'allemand se soit imposé comme lingua franca d'Europe centrale jusqu'aux années 1990, que le français était la LV1 obligatoire de la plupart des pays d'Europe jusqu'à ces mêmes années, que l'anglais n'a commencé à émerger comme langue internationale qu'à la fin du XIXe siècle. On voit bien que la difficulté n'a rien à voir là-dedans. Si tu trouves l'anglais facile, ce n'est pas qu'il le soit, au contraire il est très exigeant et complexe, c'est que tu y es accoutumé.

On cherche toujours à justifier la domination d'une langue par une supposée supériorité mais en réalité, sans nier la facilité d'usage de certaines langues, les vraies raisons se trouvent ailleurs, sinon on parlerait tous suédois.

Pour l'anglais, un tiers des mots viennent du français, le reste du germanique, la structure syntaxique est franco-latine. Il s'agit en fait d'un mélange de français et de frison (= hollandais), sa supposée différence est totalement invalidée par son histoire, le vrai anglais avant la conquête normande correspondrait à l'islandais actuel mâtiné de celte...

  • gregi
    4711 points
  • il y a 1 mois
@Un riz savant scie

C'était une boutade mon ami ! Tu pars au quart de tour universitaire toi 😄

@gregi

C'est donc cela le second degré ?

  • gregi
    4711 points
  • il y a 1 mois
@Un riz savant scie

On le dit

@Pommette Enflée

Par principe je ne m'adresse jamais en anglais à un latin et je me suis rendu compte qu'en parlant distinctement dans sa propre langue et en ayant des notions dans la langue de l'interlocuteur on atteint un niveau d'intercompréhension qui peut être tout à fait surprenant et qui facilite largement l'apprentissage (je parle pour l'italien, l'espagnol et le portugais).

@Un riz savant scie

Il faudrait distinguer clairement de quoi on parle quand on traite de langues.
L'anglais langue facile ? L'anglais courant,l'anglais international, oui, comme une espèce d'espéranto, et comme le français courant d'aujourd'hui. Mais si l'on parle d'une langue moins populaire, l'anglais est comme le français en "langage soutenu" une langue très loin d'être facile en ce qui concerne grammaire, syntaxe et vocabulaire.

@Un riz savant scie

Totalement, on mélange tout le temps la facilité technique d'une langue et la facilité pratique d'apprentissage lié aux critères que tu mentionnes.
Sans oublier une pointe de snobisme en présentant notre langue comme une langue qui serait plus complexe que les autres...

@Team Viscères

Exact. Ce qui me rappelle l'attitude que j'ai trouvée en Hongrie où certaines personnes réagissent mal lorsqu'on s'intéresse à leur langue comme si c'était une chasse gardée trop difficile pour des étrangers (forcément un peu inférieurs).

En ce qui concerne la France, la notion de complexité de la langue est liée à mon avis :

1. à un stéréotype extérieur qui bizarrement ne touche ni l'espagnol, ni le portugais, ni l'italien qui sont pourtant très proches dans leur structure avec le français (est-ce à rattacher à des enjeux géopolitiques de gain de parts du marché linguistique mondial ?).
2. à un complexe d'infériorité des Français qui ressentent un déclassement lié à la marginalisation qu'ils perçoivent d'un point de vue culturel et diplomatique du fait de la suprématie anglophone, de l'arabisation des anciennes colonies, de la concurrence chinoise etc. Cela serait une explication rationnelle de ce déclassement qui exclut les vraies raisons et qui est un non-sens historique (la langue d'aujourd'hui n'est pas plus complexe que la langue d'hier qui était pourtant dominante).

  • Pianto
    35228 points
  • il y a 1 mois
@Un riz savant scie

à, noter, il me semble que le français est passé très près d'être la langue internationale.
Le congrès américain a voté pour choisir la langue des Etats-Unis, ça devait être au 18ème siècle...

Entre le prestige de la langue française à l'époque, la guerre d'indépendance contre la couronne anglaise, l'aide de la France via Lafayette aux américains, il y a eu un vote qui s'est joué à une seule voix en faveur de l'anglais alors qu'une écrasante majorité des immigrants étaient de langue anglaise.

La face du monde en aurait été changée.

@ketamine

Aaaah les interviews de Nelson Monfort, quels souvenirs...

@ketamine

Ah donc en fait quand tu parles des journalistes anglais paresseux qui ne font pas l'effort de parler autre chose qu'anglais alors que nos braves journalistes français parlent anglais, ce n'était pas une attaque contre les journalistes anglais mais une ouverture sur le thème de la restitution de la pensée unique du joueur...

Comment ça 'm.erde alors'? But you are french!

De toute façon, il faudrait que tous les joueurs apprennent couramment l’anglais, rien que pour la communication avec le corps arbitral ...

  • leced
    115 points
  • il y a 1 mois

Michalak reste le MAÎTRE en la matière... UN REGAL!
Pour ceux qui ne voit pas de quoi je parle
https://youtu.be/EZy1_-LBbgQ

  • gregi
    4711 points
  • il y a 1 mois
@leced

Légendaire moment !

@leced

Moi c'est lui qui m'a le plus fait rêver :
https://youtu.be/pfUmW_Mf5qc

  • FRLab
    45551 points
  • il y a 1 mois
@ketamine

moi c'est lui qui m'a fait rêver en Anglais, c'est culte:
https://www.youtube.com/watch?v=sL82fWvjMZQ

@FRLab

Oui mais là on est sur un registre un peu trash 🙂

  • BoboXV
    12145 points
  • il y a 1 mois

Les mecs qui critiquent l'anglais de NTK fils en commettant des Fotes d'Ortografe plus grosses qu'eux... Ne changez rien.

Après je trouve, et ce n'est que mon avis, que ce sont des joueurs 100% professionnels, qu'ils Côtoient au quotidien d'autres joueurs/entraîneurs/consultants parlants anglais, qu'ils sont arbitres en équipe nationale ou en coupe d'Europe en anglais...
Donc je ne trouve pas normale que ces mecs baragouine à peine anglais comme des collégiens (Idem pour Olivion en capitaine)

  • Jak3192
    55034 points
  • il y a 1 mois

En tout cas il a l'air de comprendre,
c'est déjà pas mal.

S.E. en plus de la défense,
doit s'occuper de ça aussi

Et pourquoi ça ne serait pas à la BBC qui s’enorgueillit d’être un média mondial d’avoir un journaliste ou un traducteur qui parle français (et ils en ont !) et de le mettre sur le pré ?
Pourquoi ça serait évident qu’un mec qui habite à Toulouse parle la langue des Outre-Manchois ?
On est arrivés à un tel niveau de domination culturelle des Anglo-saxons qu’aujourd’hui en France on trouve scandaleux qu’un gonze parle mal leur langue.

@Un riz savant scie

Dans l'absolue on s'en branle qu'il ne parle pas parfaitement anglais. Rien de "scandaleux".
La séquence est juste drôle ! Je pense qu'il va bien se faire charrier et non se faire engueuler...

@Un riz savant scie

Est-ce que France 2 utilise un traducteur italien quand on joue l'Italie? La BBC est un média mondial, elle utilise donc des journalistes qui parlent la langue internationale.

Au passage c'est très bizarre le passage sur la domination anglo-saxonne alors que ce sont les USA qui ont fait de l'anglais la langue internationale, et que la culture américaine n'a pas grand chose à voir avec la culture anglo-saxonne.

@Team Viscères

Je trouverais en effet tout à fait normal que ce soit le cas pour France 2.

Le tribut colonial du Royaume-Uni aide largement à la répartition de l'anglais sur tous les continents. Les Etats-Unis ne font qu'en profiter. C'était d'ailleurs l'un des enjeux de la décolonisation pour eux que de récupérer les privilèges de l'ancienne puissance coloniale.

Qu'on le veuille ou non la culture dominante aux Etats-Unis est d'ascendance anglaise. Que je sache et jusqu'à preuve du contraire, ils parlent majoritairement l'anglais, la religion principale est le protestantisme, leur musique descend directement des contredanses britanniques, leur philosophie économique découle du libéralisme britannique. Qu'il y ait des influences d'autres aires culturelles n'enlève rien à ce fait, c'est très bizarre de le nier. D'ailleurs aux Etats-Unis, dans leur système de partition raciale, le groupe dominant est dénommé Blanc, Anglo-Saxon, Protestant qui représente à lui seul près de la moitié de la population .

@Un riz savant scie

L'Angleterre avait des colonies dans le monde entier avant l'essor des USA, pour autant l'anglais n'était pas la langue internationale. La bascule entre le français et l'anglais au niveau international ne s'est pas fait avec l'essor de l'Angleterre mais avec l'essor des USA. Oui les USA ont une affiliation originelle avec l'Angleterre, mais non ils ne sont pas l'Angleterre et tout ce que réalise les USA n'est pas dû aux Anglais. Quand Hollywood ou les séries US écrasent la culture mondiale, il n'y a rien de britannique quand bien même le fondateur du premier studio américain serait un descendant d'un colon anglais.

@Un riz savant scie

il pourrait quand même apprendre 3 phrases bateau du style :
- ... cela a été difficile...
- ... l'important c'est la victoire...
- ... Good game Pays de Galles...

@amoureuxdubeaujeu

Ou encore un - I recup the ball and I score - qui aurait été tout à fait approprié.

  • Jak3192
    55034 points
  • il y a 1 mois
@Un riz savant scie

Ils n'ont pas Nelson...
Pour des Anglais,
ça la fout mal

Is it a shame not to speak English? I know a lot of english who don't speak french.
Au moins lui il fait un effort avec le sourire !

Si on contextualise on comprend que c'est assez normal.

Déjà, répondre en français juste après la fin du match peut parfois s'avérer fastidieux quand on a encore la tête dans les choux.
Mais alors là, en anglais, et en résonance totale dans le Millennium...
Même si ça fait parti du taff d'un sportif, faut reconnaître que ce n'est pas un exercice facile.

Il est déjà plus qu'à l'aise sur les terrains en dépit de son jeune âge, alors on peut largement lui laisser le temps de parfaire son niveau d'anglais et son aisance face à la presse.

C'est quand même grave, il était au lycée il n'y a pas si longtemps... L'accent de la journaliste n'est pas si prononcé...

  • papidol
    1740 points
  • il y a 1 mois
@Tolosus Brennus

Ce n'est vraiment pas grave lui maîtrise le rugby et toi l'anglais .

@papidol

Je vois pas le rapport ?
Et c'est quand même quelque chose qui fait partie de son métier...

  • Ahma
    90773 points
  • il y a 1 mois
@Tolosus Brennus

Grave, c'est un peu exagéré. J'ai dû écouter plusieurs fois pour comprendre le passage en question. Je ne suis certes pas une référence en la matière, mais vu que la journaliste formule sa question de façon familière, sans faire de phrase construite, et compte tenu du boucan ambiant, le fait qu'il fasse répéter n'implique pas qu'il ne comprenne pas l'anglais (ce qui personnellement ne me poserait d'ailleurs aucun problème, mais c'est un autre débat)

Moi je le trouve vraiment bon dans le domaine quand je pense qu'à son âge je stressais au moment de parler de "London" devant 20 personnes. Alors devant 80000... Je trouve qu'il assure

Romain Fisdeux est l'homme du match pour l'organisation du Tournoi.
Mais sur le ministère, au vu du nombre de commentaires qui lui sont consacrés, l'homme du match, c'est Teddy Thomas !

@lelinzhou

Yaisse it izzz trou. En tout cas aye eugri wif you.

@Pommette Enflée

Sot doux aie.

on le saura maintenant : Iceman ne parle pas anglais !

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News