On est allé voir pour vous Hyères/La Seyne, LE derby du Sud-Est
Le derby Hyères/La Seyne a tenu ses promesses. Crédit photo : Union sportive seynoise
Alors que la Fédérale 1 compose avec les reports successifs, le choc en guise de suprématie régionale entre Hyères et la Seyne eut lui bien lieu.

À voir son recrutement à l’intersaison, l’US Seynoise avait en fait annoncé la couleur depuis un moment ! À en croire les venues des anciens professionnels Marc Andreu, Anthony Perenise ou Richard Fourcade sur les bords de la Rade dernièrement, l’on se doutait bien que ce n’était pas que pour rouster Mazamet ou Graulhet dans son antre de Marquet chérie comme elle l’a fait récemment, mais bel et bien pour que La Seyne soit capable d’aller chercher de vrais résultats sur les pelouses de cadors de Fédérale 1. Sans manquer de respect à nos amis du Sud-Ouest, clairement pas candidats aux premières places de la poule 3 cette année, qu’on se le dise. Et quoi de mieux pour le promu que d’aller s’étalonner chez son meilleur ennemi hyérois après un début de saison en fanfare ? 


Au stade André-Véran ce dimanche, il y avait donc tout pour assister à un match au sommet. Deux équipes invaincues, des stars de la division en pagaille des deux côtés, une tension palpable et, en sus, deux formations dont l’ambition d’atteindre la Nationale dans un futur proche n’est un secret pour personne dans le petit monde du rugby varois. « Il y avait une vraie envie de se tester face à une référence de ce championnat », corrobore le jeune flanker des rouges et bleus, Victor Philibert, pas dans le groupe pour ce choc suite notamment aux traces qu’a laissées la rude bataille du week-end précédent face aux Tarnais. 

En tribunes, malgré la limitation à 650 places annoncée et les pré-ventes proposées afin de gérer au mieux le flux, ce sont quelque 800 âmes qui sont comptées, toutes masquées, protocole Covid oblige. Même si les gradins autour de la piste d’athlétisme ne sont donc pas pleins, l’ambiance est au rendez-vous pour l’occasion, le public de l’USS -composé des Espoirs, des dirigeants et d’anciennes gloires du club notamment- ayant fait le (court) déplacement en nombre. Derrière les poteaux, on aperçoit même un certain… Patrice Collazo sous son survêtement estampillé RCT, c’est vous dire l’importance de ce match aux allures de suprématie régionale ! 

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • etutabe
    6974 points
  • il y a 3 semaines

petit match : 2 cartons rouges (1 de chaque côté16e RCH 61e USLS) 5 jaunes (1 RCH 14e et 4 USLS 11-14-36-77e))
selon Var-Matin, 1ère mi-temps cauchemardesque, début de match minable, un léger mieux sur le dernier quart d'heure, 2ème mi-temps en chassé croisé plus agréable...
A noter un pack seynois dominateur à 8 contre 7 (Collazo vient une fois par semaine leur distiller des conseils)

@etutabe

1 seul rouge pour Carqueiranne . la Seyne n'en a pas eu c'était une erreur du canard. Des échos dans le coin c'était un match plutôt moyen malgré quelques anciens top 14 sur le terrain ( graaf , andreu ...)

Pas seulement sous le pont Mirabeau : cool La Seyne !

@Garou-gorille

La pollinaire ne suivait pas le rugby de près, elle aurait dû savoir qu'un match avec La Seyne n'est jamais cool et surtout pas contre Hyères.

@lelinzhou

Ça joue encore des maracas : c'est La Seyne à Rio (habituel !)

  • breiz93
    60894 points
  • il y a 3 semaines
@Garou-gorille

Arrête ton cinoche GAROU...

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
Transferts
News
News