OFFICIEL. Révolution dans le rugby : World Rugby approuve le principe du droit de naissance
Cet amendement de World Rugby pourrait avoir un énorme impact.
Ce mercredi, le Conseil de World Rugby a approuvé un amendement au règlement 8 régissant la représentation des équipes nationales

C'est une décision qui pourrait changer le rugby tel qu'on le connaît aujourd'hui. Et surtout, qui devrait aider certaines nations à progresser. Ce mercredi, le Conseil de World Rugby a approuvé un amendement au règlement 8 régissant la représentation des équipes nationales. À partir du 1er janvier 2022, un joueur international pourra changer de fédération, sous réserve de démontrer un lien étroit et crédible avec la nouvelle fédération par le biais du droit de naissance. Et ce, pour une seule et unique fois dans sa carrière. Ce changement sera régi par plusieurs critères :

  • Le joueur doit se retirer du rugby international pendant 36 mois
  • Le joueur doit soit être né dans le pays de la fédération dans laquelle il souhaite être transféré, soit avoir un parent ou un grand-parent né dans ce pays.
  • Selon les critères révisés du Règlement 8, un joueur ne peut changer de fédération qu'une seule fois et chaque cas sera soumis à l'approbation de la Commission des Règlements de World Rugby afin de préserver l'intégrité

Un changement historique qui va notamment permettre aux nations du Pacifique de pouvoir accueillir dans leurs rangs des joueurs qui auraient par exemple joué avec les All Blacks comme Fekitoa ou Piutau ou encore l'Angleterre comme les frères Vunipola. "Nous pensons que c'est la manière la plus équitable de mettre en œuvre un changement progressif qui donne la priorité aux joueurs tout en ayant le potentiel de soutenir un rugby international masculin et féminin en pleine croissance et de plus en plus compétitif", a commenté Sir Bill Beaumont, président de World Rugby sur le site de la fédération internationale.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour moi c'est du foutage de gueule. Ce sont bien sûr les grosses nations qui vont piller les petites et non l'inverse. On voit bien les intérêts ces ripoux qui dirigent WR

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
Transferts
News
News