Le Top 10 des nationalités insolites dans le rugby
Joe Mbu, Nigérian passé par la Section Paloise.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Qui a dit que le rugby n'était pas un sport universel ? La preuve avec ces dix joueurs aux nationalités peu communes dans le monde de l'Ovalie.

On ne va pas se mentir : non, toutes les nations ne sont pas représentées sur la planète rugby. Certains pays n'ont même pas de fédérations répertoriées auprès de World Rugby. Et si le rugby à 7 permet à des "petits" pays comme le Kenya ou le Brésil d'exister, il est rare de voir des joueurs évoluer chez les pros sans être Français, Néo-Zélandais, Sud-Africains, Britanniques... Bref, sans qu'ils ne viennent d'un pays majeur de l'Ovalie.

Sauf qu'il existe des exceptions... Voici un Top 10 des nationalités insolites dans le rugby

Erik Lund (Norvège)

Sans doute le plus connu de cette liste. Professionnel à 28 ans, le frère de Magnus - qui représente l'Angleterre - le 2e-ligne norvégien a joué au Biarritz Olympique pendant six ans. Formé en Angleterre, cet ancien informaticien représente son pays depuis 1998. Avec la Norvège, on est loin des joutes du Top 14...

Dineshvaran Krishnan (Malaisie)

De la Malaisie dans le rugby, on se souvient de cette bagarre lors d'un match face à l'Algérie. Mais il n'y a pas que ça, pour le pays qui a toujours échoué à se qualifier pour la Coupe du monde en tombant dès les qualifications face à Taiwan, au Sri Lanka ou à Singapour. Son joueur emblématique, c'est donc Krishnan, 2e-ligne de Yamaha Jubilo, avec qui il a disputé la finale de la Top League 2015.

Joe Mbu (Nigéria)

Les supporters de la Section Paloise ne l'ont sans doute pas oublé. Passé par les Wasps, l'ailier d'origine nigériane a porté pendant deux saisons le maillot de l'équipe béarnaise (2005-2007) avant de poser ses valises à Dax pour un an. Rapide et puissant, Mbu est depuis retourné en Angleterre.

Vadim Cobilas (Moldavie)

La Moldavie... Voilà un pays, qui, même au football, n'est pas souvent représenté dans les grands championnats. Depuis cet été, Cobilas joue en Top 14 avec l'UBB, mais le pilier de 33 ans s'est fait connaître aux Sale Sharks. Le reste ? Six saisons passées en Russie. Cobilas est international depuis 2005. 

Karolis Navickas (Lituanie)

Voilà un autre joueur venu d'Europe de l'Est et passé par l'UBB. A seulement 26 ans, le 2e-ligne a déjà connu de nombreux pays : la Lituanie donc, mais aussi la Russie, l'Angleterre (Peterborough), l'Afrique du Sud (l'académie des Sharks) et la France, où Provence Rugby lui a également donné sa chance. Jouera-t-il un jour une Coupe du monde ? Pas évident quand on est Lituanien.

Hrishikesh Pendse (Inde)

Avouez, vous ne l'aviez pas vu venir... Non, il n'y a pas que le cricket en Inde, comme nous le rappellait récemment un expatrié. De là à dire que le rugby est un sport populaire là-bas, il y a pas qu'on n'ose franchir. Pourtant, le 3e-ligne Pendse est le premier joueur indien professionnel de l'histoire. S'il n'a commencé le rugby qu'à l'âge de 17 ans, il évolue en Top League japonaise. Pas mal.

Zeno Kieft (Pays Bas)

Récemment blessé, le 3e-ligne du Stade Rochelais s'était largement imposé dans le turnover du coach Patrice Collazo. Pas anodin pour un joueur originaire d'un pays qui a plutôt l'habitude de sortir des footballeurs de haut niveau. Kieft est international, au contraire de Tim Visser, autre professionnel originaire du pays des Oranje mais qui a choisi de représenter l'Ecosse au plus haut niveau. En plus, il est très sympa.

Sergio Valdès (Chili)

On peut être né à Santiago du Chili et devenir professionnel. Le rugby perce petit à petit en Amérique du Sud, et Valdès en est la preuve. Aujourd'hui à la retraite, il a porté le maillot de nombreuses équipes dans l'Hexagone comme le Racing encore Métro 92, Aurillac, Auch, Pau, Agen... Un deuxième-ligne solide, qu'on n'aurait pas aimé croiser sur le pré.

Pavel Stastny (République Tchèque)

Lui aussi a connu de nombreux clubs français : passé par le BOPB en 2001-2002, il joue à Vichy puis à l'US l'Isloise et Lombez-Samatan avant de se poser à Lannemazan. Le pilier passe du monde amateur à la Pro D2 grâce à la montée du club. Périgueux et Valence d'Agen suivront en Fédérale, avant que le SA XV - son équipe actuelle - ne lui permette de rejouer chez les professionnels.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Sinon en ancien, Gregory Kakala qui était polonais et à d'ailleurs refuser la sélection française pour jouer avec la Pologne...

  • JoeMbu
    895 points
  • il y a 3 ans

JOE MBU !!! <3 <3 <3 (pardon...)

Il y avait l'équipe du Sri Lanka aussi, sur Jonah Lomu Rugby! 😊

Il y avait aussi David Marty qui était CATALAN.

Du côté tchèque Marin Jagr aurait mérité d'être cité, il oeuvré un temps pas si lointain à Toulon, puis Bordeaux !

@In Rugby I Trust

Ainsi qu'au Stade Montois où ses 2 essais en finale d'accession au Top 14 face à Pau étaient des bijoux (parmi d'autres) !!

@In Rugby I Trust

Tchèque aussi, Lukas Rapant le pilier d'Oyo depuis au moins 10 ans.

On pourrait parler aussi de Percival Montgommery qui bien qu'international bok était en fait né au Zimbabwe.

@quentin2dakar

tu as Denton qui est du Zimbabwe aussi

  • Ekyrby
    6022 points
  • il y a 3 ans
@quentin2dakar

C'est aussi le cas de Mtawarira et Mujati, sans compter les Pocock, Denton et Ngwenya!

Vous avez oublié Frano Botica, le père de Ben qui joue à Montpellier, qui a joué pour la Croatie ! (Il avait paraît il une grand mère croate, mais faut il le croare ?)

Dans les nationalités insolites, il paraît même que des Français jouent en TOP 14. Oui, des Français ; vous avez bien lu !!!

info ou intox ?

Jamie Heaslip l'israélien !

@Les Courses En Travers

Stephen Moore le saoudien !

Bien joué pour Krishnan et Pendse, je croyais que personne en France ne les connaissait. Et, sans avoir besoin de trop creuser, vous pouvez faire un deuxième article avec du Suisse, Polonais, Chypriote, Suédois, Bosnien, Philippin , Niuen, Cookien, Papouasien, Hongkongais.
Bonne chance 😉

@Ali-Papé Ratini

Un suédois professionnel ?

@Maxime Rouquié

Oui, Rhys Allen qui joue avec Western Sydney Rams

Ancien joueur du FCG : Kenan Mutapčić, Bosnie
Ancien joueur de toulou : Marin Jagr, républic Tcheque

@kiki_74

En parlant de Bosnie-Herzégovine, j'ai trouvé un stream du match Autriche - BiH ce samedi, en cherchant le Top 14. C'était plaisant à voir, même si je suis resté très peu de temps dessus (le Top 14 se juoait en même temps). Du coup je ne sais même pas le résultat...

Question subsidiaire : l'équipe de BiH est-elle composée de Serbes, de Croates ou de Bosniaques ? Ou des trois ? (oui, parce que ce pays c'est un peu le bordel, quand même...)

@Yann Béli

Je dirais que la Bosnie n'est ni la Croatie ni la Serbie.

@marco_c

Pour vivre à côté, je peux vous dire que la Bosnie-Herzégovine est réellement un sacré bordel. C'est une République tripartite, dont la présidence tournante est assurée successivement par le président de la Republika Srpska (les Serbes), le président des Croates, et le président des Bosniaques. Je dis Bosniaques pour souligner la différence avec les Bosniens, qui sont les habitant de la BiH ; les Bosniaques sont les slaves musulmans du pays, convertis sous l'occupation ottomane. Tout ce joyeux petit monde a tenté de s'entre-génocider il y a environ vingt ans, pour rappel. Bref, autant dire qu'il existe quelques tensions dans ce pays, mais je ne serais pas surpris d'apprendre que tout ce petit monde joue ensemble au rugby (les VALEURS nom de Dieu)

@kiki_74

Tu as oublié du polonais à Grenoble voyons !!!

@marco_c

Gregory Kacala, qui a joué aussi à Brive

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News