Le rugby, un sport aujourd'hui réservé aux « monstres » selon un médecin anglais
Le rugby, un sport de monstres selon un médecin anglais.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
John Fairclough estime que pour pratiquer le rugby aujourd'hui, il faut être un joueur hors-normes. Un physique qui entraîne de plus en plus de blessures.
John Fairclough n'est pas un spécialiste du rugby. Sans doute n'a-t-il jamais tenu un ballon de rugby dans ses mains durant toute sa vie. Son truc à lui ? La chirurgie et plus particulièrement la médecine orthopédique comme le précise ESPN Scrum. L'Anglais est même plutôt reconnu dans le milieu. Autant dire qu'il sait de quoi il parle lorsqu'il s'inquiète pour l'avenir du rugby et surtout de ses acteurs alors que deux récents événements ont émaillé les test-matchs de novembre : la sortie du centre italien Luca Morisi, qui a du se faire retirer la rate après avoir subi un gros tampon de la part d'un joueur fidjien, ainsi que la blessure aux poumons du talonneur anglais Dylan Hartley suite au choc face aux All Blacks. « Si c'était de la boxe, on commencerait à s'intéresser aux règles, note le Professeur Fairclough, qui a également présidé l'association anglaise des traumas dans le sport. Je ne suis pas un expert dans les règles du rugby, mais il faut se rendre à l'évidence : les impacts dans les rucks et les mauls doivent être réduits. » Une affirmation qui devrait faire grincer plus d'une dent chez ceux qui considèrent déjà que la discipline s'est aseptisée avec les sanctions concernant les plaquages et le protocole en mêlée.

Fairclough de poursuivre : « Cela m'inquiète sérieusement. Le jeu n'a plus rien à voir avec ce qu'il était avant. Tu ne peux pas déblayer les gens dans un ruck quand ils ne regardent pas. » Le spécialiste estime, à juste titre, que dans cette position, les joueurs ne sont pas prêts à recevoir l'impact. Un moment propice aux blessures, et particulièrement au niveau des genoux. « Il y a tellement de joueurs imposants devant qu'à haut niveau, le rugby est devenu un sport pour ceux qui sont physiquement hors-normes. » L'évolution physique des rugbymen sur les dix dernières années serait selon lui à la base des problèmes. Le rugby était « un sport pour toutes les tailles et les corpulences, et puis c'est devenu un sport de monstres. »

Le médecin de prendre en exemple les Gallois Leigh Halfpenny et Shane Williams. « Autrefois très rapides, agiles et relativement légers, ils ont dû se muscler » pour rester compétitifs. « Et regardez le nombre de blessures qu'a connu Leigh. » L'arrière de Cardiff n'a en effet pas été épargné par les pépins physiques, notamment en 2009 avec une blessure récurrente à la cuisse. John Fairclough conclut que le nombre de blessures va inévitablement augmenter, car le corps humain n'est pas fait pour endurer tout cela. Un constat qui n'est pas sans rappeler l'histoire de l'ancien joueur du Stade Français Raphaël Poulain, qui a été énormément touché par les blessures en dépit d'une musculature imposante. Dans son livre, il raconte même avoir cassé son bras lors d'un bras de fer improvisé dans un bar. À force de solliciter son corps, celui-ci avait fini par le lâcher. Retrouvez ici le témoignage de l'ancien rugbyman.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ced
    100427 points
  • il y a 6 ans

ha non le dernier post était pas prévu là, je vais y remédier.

  • ced
    100427 points
  • il y a 6 ans

champagne !

  • ced
    100427 points
  • il y a 6 ans

tiens c'est drôle, il prend des joueurs Gallois en exemple, je comprends vraiment pas pourquoi.

A quand un rugby par catégorie de masse ?
L'aviron l'a bien fait.
a+

en fait, j'ai l'impression qu'on dit un peu la même chose, l'un avec une vision optimiste, l'autre avec des réserves quant à l'avenir des sportif...

Mais pour moi le rugby, c'est fini, à part en tribune ou sur la plage...

  • indy
    23083 points
  • il y a 6 ans

Mitch : pour le fun, je vais rester dans le latin :" panem et circences" ....du pain et de jeux pour montrer un peu que ces dérives ne sont pas d'aujourd'hui et que l'on s'approche de plus en plus du "morituri te salutante" (ceux qui vont mourir te saluent) des gladiateurs...
Quand je parle du plus grand nombre qui s'approche du haut niveau en, terme de physique c'est l'évolution de préparation que permet plus de professionnalisme a un niveau de plus en plus bas dans la hiérarchie rugbystique. Pour avoir fréquenté le groupe A avec 2 entrainements par semaine il y a bien des lustres quand je vois les 5 ou 6 séances hebdomadaires qu'exige la Fédérale 1, 3 ou 4 en Fed 2 ou 3, 2 ou 3 en juniors là ou on en avait péniblement un je mesure le chemin parcouru dans ce domaine.

Pour la suite je confirme : avec les années tes articulations ne vont pas s'améliorer.... je t'attend au Club des Vilains Vieux Tout Cassés !

je veux juste dire par là que l'amusement des masses doit il passer par la mise en danger de la vie de certains?
parce que faut pas déconner, le sport pro (de haut niveau donc?) n'est pas accessible à de plus en plus de monde....
De plus ça fait "rêver" de jeunes joueurs ou jeunes sportifs (pour faire l'extension aux autres sports) et on arrive à des dérives dramatique; rappelle toi les deux jeunes de Sarlat qui se retrouvent avec un cancer des reins à 20 ou 25 ans... je suis pharmacien, j'ai des centaines d'autres exemples de jeunes qui veulent des "trucs" pour améliorer les performances. Sans compter les séquelles à long terme de tels régimes? Pour mon propre exemple j'ai arrêter le rugby à 35 ans (38 aujourd’hui) parce que j'ai plus de cheville, des genoux pourris et les épaules en vrac, je me demande , moi amateur, ce que je vais devenir comme petit vieux... alors je n'ose imaginer ce que pourrait devenir les organismes des pro...
Alors je le redemande, au nom du "citius altus fortus" , cela vaut il la peine que certains prennent des risques vitaux?

La solution n'est pas de changer le règlement, mais de l'appliquer ! Les déblayages à l'épaule, les clés pour étouffer le gratteur, les plongeons sont normalement interdits, mais au non "de la beauté du jeu" on laisse tout passer au Top 14 et a la Pro D2.
Remarquez quand on voit le nombre de fautes dangeureuses non sifflées dans l'hémisphère sud par match, et leurs gabarits sachant qu'on est toujours en retard sur eux logiquement ça devrait empirer...
En résumé, restez en fédérale c'est vachement plus rigolo ( et la bière est moins chère )

  • indy
    23083 points
  • il y a 6 ans

Mitch : "citius altus fortus", est la devise olympique de Perre de Coubertin
"Plus vite, Plus haut, Plus fort" on est en plein dedans dans tous les sports. Que ceux ci soient devenu un spectacle ne change rien sauf qu'il permet à un nombre plus grand de sportifs de se préparer à un haut niveau et d’atteindre des niveaux de performance physique proches des limites du corps humain, le rugby n'est pas le seul sport concerné par cela bien évidement.

ArounTazief : j'ai fait au plus simple pour montrer l'écart de l'impact que pouvait produire 1 seconde de plus ou de moins au 100m (2,2 km/h ou 61 cm/s de différence, pas énorme en valeur absolue mais immense en terme de travail physique à accomplir) il y a aussi l'élasticité des "matériaux" qui entre en ligne de compte, la vitesse relative de la cible aussi, trop complexe et inutile à exposer pour ce sujet.

NON JUSTEMENT? ce n'est plus du sport, c'est du show / business... je trouve que ça reste du sport jusqu'en federale 3 ou 2 suivant les comités...

NON JUSTEMENT? ce n'est plus du sport, c'est du show / business... je trouve que ça reste du sport jusqu'en federale 3 ou 2 suivant les comités....

  • TPhib
    50110 points
  • il y a 6 ans

On en a fait un article. Je vais le mettre en lien.

A voir sur youtube : CONFERENCE "Quand j'étais Superman"
Le témoignage de R. Poulain dont il est question à la fin de l'article. A visionner à tout prix ! Une belle leçon d'humanité !

@Chaussette
C'est même déjà prouvé depuis un moment a priori 😉
L'ossature peut légèrement être renforcée mais pas suffisamment pour compenser la musculation excessive. Et les ligaments et autres tendons ne bougent pas. En gros, c'est comme la différence entre un freluquet et un Johnston qui tirent sur un même élastique du caleçon de Gillian Galan.

@Indy
Et pour compléter le bilan énergétique tu peux même rajouter l'énergie produite par la poussée mécanique du joueur au moment de l'impact. Or, un joueur très musclé est déjà très puissant à l'arrêt (cf mêlée) donc s'il réussit à synchroniser ça avec sa vitesse...

  • matabiau
  • il y a 6 ans

Je parlais de la bise de Bakkies

  • matabiau
  • il y a 6 ans

sur la fesse alors.

  • Mayk83
    15731 points
  • il y a 6 ans

Et n'oublions pas la blessure de Thom Evans dont on a très peu parlé mais qui a frôlé la mort et a été contraint de prendre sa retraite a 25 ans... Le rugby évolue, c'est bien mais il faut contrôler cette évolution. Quand on aime le rugby on aime le contact, la rudesse mais ceux qui aime voir des KO feraient mieux de se tourner vers l'UFC ! Il faut protéger les joueurs, les aider à se sublimer, à atteindre une condition physique parfaite et non pas les aider à se flinguer la santé, c'est du sport bordel !

Quand on regarde les matchs internationaux combien de joueur rentre dans les rucks et emportent l'adversaire bien après celui ci ? C'est monnaie courante. On imagine bien qu'une personne lancée pesant 120 kg qui rentre a pleine vitesse dans quelqu'un statique ça doit faire mal. La démonstration physique a été très bien faite par Indy.
Sans compter ceux qui plongent dans les jambes, un sécateur a genoux.
Faudra t-il aller jusqu'à avoir des protections comme au football américain ?
Déjà s'assurer que les joueurs aient un temps de récupération et de préparation adéquate et qu'on ne les prenne pas pour la "viande" bonne a se rentrer dedans.
Faut-il interdire qu'un personne seule puisse rentrer dans un ruck ? Il faudrait quelle soit avec une autre personne ?
Ou alors comme quand tu entraînes, quand tu veux qu'il y ait moins d'affrontement tu augmentes la surface de jeu ainsi plus de place pour prendre les trous, ou diminuer le nombre de joueur. Tu fais les deux tu auras beaucoup moins d'impact (Cf le rugby a 7)

Les médecins anglais s'y connaissent en matière de monstre au rugby. les anglais avaient pris combien de kilos de muscles quelques mois avant la coupe du monde 2007 déjà ?

  • berval
    390 points
  • il y a 6 ans

Je pense que l'on peut y faire quelque chose au niveau du règlement, par exemple sur les rucks, faire respecter la règle qui dit que l'on se lie avant de déblayer (interdire les déblayages avec élan comme on le voit souvent), être plus rigoureux sur les coudes (ou avant-bras) en avant lors des impacts etc.

Pendant ce temps, Bakkies vous fait la bise à tous...

je lis ça, et juste avant, je lisais l'article où Bernie le Dingue regrettait que la France soit battue sur l'impact physique.
Lui, visiblement, il est pour la course aux armements

  • indy
    23083 points
  • il y a 6 ans

Le simple calcul de l'énergie cinétique à absorber par le corps (Ec= 1/2 x masse x vitesse^2) suffit a expliquer un peu ces traumatismes
par exemple on peut estimer qu'un Alain Esteve infligeait 3375 joules a 13.5 au 100m tandis qu'un Bakkies Botha de même gabarit en infiligera 3840 en arrivant à 12.5, pres de 500 j de plus, soit autant qu'un ailer de 95kg a 11.1 (on est tout de même sur de l'herbe).
C'est évident que l'on atteint très vite les limites du corps humain et que malgré toute la muscu (et la pharmacie) on ne changera pas facilement la résistance des os, des muscles et des tendons.
Maintenant que faire pour prévenir tout ça ?
On a pu le faire sur la mêlées ou postures et impacts peuvent être régulés mais pour le jeu courant je vois mal la solution.

Pour ma part, je reste persuadé que l'on peut faire toute la musculation qu'on veut, les attaches surs les os (les tendons) restent ce pour quoi ils ont été prévus. Le nombre de ruptures des ligaments dont on entend parler est, à mon sens, assez éloquent comme ça. Mais là où je suis surpris (à moitié) est le peu d'information qu'il y a au sur ces 2 blessures : perdre la rate à cause d'un match ce n'est pas anodin !!
A vouloir des surhommes sur le terrain ne met on pas leur santé en jeu ?

  • FF.
    22287 points
  • il y a 6 ans

C'est un cercle vicieux, plus fort, pour plus encaisser et plus donner...c'est un peu général dans tous les sports co..et plus particulièrement au rugby, même au hand et au basket, les mecs se musclent de + en +...La préparation physique moderne.

  • Cedirak
    20477 points
  • il y a 6 ans

Ce sera difficile de revenir en arrière ou de légiférer pour réduire les chocs dans les zones où l'engagement n'est pas "contrôlé" comme les rucks (en dehors de de,ander une vigilance accrue des arbitres). A moins de faire des tenus comme au XIII.
On risque donc de se diriger vers plus de protection des joueurs en termes d'équipements à mon sens. Et, si le rugby ne marchait pas sur la tête (et les pieds dans son porte monnaie) en donnant plus de temps de récupération, et donc de renforcement, aux joueurs.

Mais c'est vrai que les blessures semblent tout de même de plus en plus fréquentes: rien que cette semaine on a 3 genoux qui viennent de lâcher: Parra, Martin et Lamboley. Et nous ne sommes que Mardi.

A défaut d'avoir toute une armure comme les footballeurs américains, les rugbymen s'entourent de muscle. Seulement, la dérive est la même : parce qu'ils sont de plus en plus musclés, les chocs sont de plus en plus violents...
Les Sud'Af sont d'ailleurs assez impressionnants physiquement !

Je ne pense pas que l'époque actuelle se prête à une remise en question du format des joueurs...

@Arountazief : J'allais dire la même chose !

Comment se fait-il d'ailleurs que l'on n'ait pas entendu parler d'une blessure aussi grave ?

On avez compris depuis longtemps que le rugby moderne était fait pour des chaudières
a+

Je n'étais pas au courant pour Morisi... Ca fait froid dans le dos.

Le futur serat une derive du football americain? J´espere pas.

  • BoBoB
    7965 points
  • il y a 6 ans

Thanks John Fairclough.
Je crains malheureusement que tu ne pisses dans un violon.
Ce sera un sport de monstres ou les gens normaux essaieront par tous les moyens de se transformer en monstres.
So be it!

Derniers articles

News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Transferts
News
Sponsorisé News