Ecrit par vous !
L’actionnaire du Biarritz Olympique intéressé par le rachat d’un grand club de foot ?
Le BO va-t-il débarquer dans le football par l'intermédiaire de son actionnaire ?

Payez 8 mois au lieu de 12 !

Soutenez le Rugbynistère pendant un an avec le code AU_SOUTIEN
Le club des Girondins de Bordeaux cherche un nouvel actionnaire majoritaire. Dans cette course au rachat, les actionnaires du BO semblent intéressés.

Le jeudi 22 avril, un communiqué du club de football des Girondins de Bordeaux annonçait une terrible nouvelle. L’actionnaire majoritaire, King Street, décide de se retirer du club après y avoir investi 46 millions d’euros depuis son rachat. Ceci ajouté aux difficultés financières du club dues en partie à la situation sanitaire actuelle, le club se voit actuellement placé sous la protection du Tribunal du Commerce de Bordeaux et cherche un actionnaire au plus vite. Dans ce cadre-là, les acteurs locaux essayent de jouer un rôle de médiateur face à cet éventuel rachat. C’est ainsi que Pierre Hurmic a reçu un l’appel de Jean-Baptiste Aldigé, président du Biarritz Olympique.Pro D2. La délocalisation du Biarritz Olympique prend encore du plomb dans l'ailePro D2. La délocalisation du Biarritz Olympique prend encore du plomb dans l'aileCe dernier a contacté la collectivité suite à l'intérêt de Gavekal, actionnaire majoritaire du BO, dans le rachat du club de foot. Cet intérêt, révélé par Sud Ouest, semble être lié à l’aspect “emblématique” du club dans la région selon le président du club basque. Pierre Hurmic confirme à France Bleu Pays-Basque que le fonds présidé par Louis-Vincent Gave fait bien partie des “contacts qui ont pu être sollicités ces derniers temps”. Le fait est que ce dernier n’est pas décisionnaire sur le dossier. Il l’explique : “je les renvoie vers [...] la banque Rothschild qui a été mandatée par King Street pour être l'interlocuteur de tous les repreneurs potentiels. Nous les politiques, nous sommes là pour poser un certain nombre de conditions”. Le fonds Gavekal a indiqué être seulement au stade de l’étude du projet sans donner plus d’informations, bon nombre d’autres repreneurs étant intéressés par le projet.

Erwan Harzic
Erwan Harzic
Cet article est rédigé par Erwan Harzic, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • vevere
    60023 points
  • il y a 1 mois

🤣🤣🤣 le mec perd de l'argent avec le BO et ça ne lui va pas...du coup il décide d'aller perdre potentiellement 5 à 10 fois plus dans le foot...ça montre à quel point c'est un véritable philanthrope 😎

@vevere

... et surtout un investisseur avisé!

  • CEVEN
    182710 points
  • il y a 1 mois
@Glas.Wegian

Peut-être compte-t-il sur sa bonne étoile, la chance, la baraka
Est-ce qu'on appelle le "Gave de pot" ?

Mais ils savent, les bordelais, qu ils vont jouer avec un ballon ovale ?
Si j en crois Louis Vincent Gave qui est venu au BO pour.... "l amour du rugby".
Serge Kampf vous nous manquez.

Le Bordeaux-Lille et le Bordeaux-Lens, ça fera deux derby supplémentaires en Ligue 1 de Foot.

  • CEVEN
    182710 points
  • il y a 1 mois

Remplacer un fonds d'investissement par un autre ...
Au regard du comportement de L.V Gave & Co au BO, pas gagné d'avance que ce soit la solution idoine.

  • Manu
    13038 points
  • il y a 1 mois
@CEVEN

On est sur deux cas différents.
Concernant, Gave/Aldigé et le BO, le sujet est le rejet par la nouvelle Mairesse d'un projet de rénovation et développement du site d'Aguilera afin de viabiliser le modèle économique. malgré ce refus l'actionnaire cherche à tout prix à préserver les emplois (administratifs et joueurs). Et ne souhaite se retirer que lorsque le projet de pérennisation aura été achevé.
Aussi controversé soit LV Gave, il a monté un fonds mais a une éthique "old school". Il aime notre pays (à sa manière car proche de Dupont-Aignan) et n'investit pas pour se retirer rapidement.

Par contre, la logique du Fonds américain est toute autre.

@Manu

J'ai quand même des doutes sur une viabilité du modèle économique dans un sport où quasiment aucun club n'a un modèle économique viable. Et encore plus pour un club mal engagé sportivement, dans une région peu attractive économiquement et avec une forte concurrence sur un faible zone géographique.

À chaque projet de ce type c'est l'argument phare pour obtenir des moyens pour rénover/agrandir/construire un stade et souvent y accoler un petit projet annexe (soit immobilier soit sur des achats/reventes de parts voir de dettes et des exonérations fiscales, et c'est cette partie du projet qui intéresse les fonds d'investissement) : il faut ce projet sinon le club va couler. Et pourtant rare sont les projets ayant abouti qui ont permis d'atteindre ce fameux graal de la viabilité économique, et les clubs ne voyant pas les projets aboutir ne meurent pas plus que les clubs qui se lancent dans ces projets.
Peu importe les intentions réelles ou supposés des présidents, les fonds d'investissement (ou les riches investisseurs hors mécènes qui viennent claquer leur fric par passion) n'ont pas pour objectif de s'occuper du sportif parce que le sportif n'est pas compatible avec eux : au mieux ton club est à l'équilibre et tu ne gagnes rien (ce qui est rare), au pire ton club est un panier percé et tu perds régulièrement pour remettre à l'équilibre (ce qui est fréquent). S'ils n'y gagnent rien ou n'ont pas une opportunité d'y gagner beaucoup sans trop de risques, ils ne s'intéressent pas et ne participent pas à l'aventure pour faire plaisir à un président attentionné qui veut le bien du club. Le foot regorge d'exemples plus ou moins bien intentionnés, et pourtant le bilan est quasiment le même partout : catastrophique.

  • CEVEN
    182710 points
  • il y a 1 mois
@Manu

Que les modèles soient différents et que Gave soit animé par une éthique financière plus louable, peut-être.
Mais le bras de fer avec la mairie de Biarritz repose quand même sur une contribution des finances publiques afin de pérenniser un investissement privé.

Qu'ils ne soient pas philanthropes s'entend et se comprend; de là à faire reposer un business plan sur de l'argent sorti des poches du contribuables ...

Certainement une conception (très) large du "grand remplacement" 😊

  • Manu
    13038 points
  • il y a 1 mois
@CEVEN

La Mairesse de Biarritz n'a pas tardé à réagir à l'information concernant l'intérêt de la famille Gave pour le club de foot bordelais
Puis elle a supprimé son tweet
https://www.rugbyrama.fr/rugby/pro-d2/2020-2021/pro-d2-biarritz-nouvelles-tensions-entre-le-club-et-la-mairie_sto8307812/story.shtml

  • CEVEN
    182710 points
  • il y a 1 mois
@Manu

Dans cette histoire, comme en d'autres, la guerre des egos prend toujours le dessus.
Personne n'en sort grandi, semer la défiance amène la zizanie sur fond de règlement de comptes au pied du Rocher de la Vierge...

Je maintiens cependant mon propos initial: Aldigé/Gave & Co auront du mal à se parer de la vertu à laquelle ils aspirent.
Quelle que soit la municipalité élue (que je connais ni d'Adam ni d'Eve)

  • Manu
    13038 points
  • il y a 1 mois
@CEVEN

Et que crois-tu qu'il se soit passé avec le nouveau Stade Jean Bouin du Stade Français ? Et le budget (qui a augmenté au fil du temps) était de près de 170 M€ financé par la Mairie (Delanoe, ami intime de Guazini, tous deux proches de dalida et Mitterrand)
Là c'est le même principe. Mais -contrairement à Jean Bouin- l'actionnaire veut financer une partie des travaux d'Aguilera et des infrastructures commerciales connexes. sauf que la nouvelle Mairesse ne souhaite pas mettre la main à la poche et c'est son droit compte tenu des finances de la communes impactées par la crise touristique
Dis toi bien qu'il n'y a plus d'eau chaude dans les douches des jeunes du BO. Il faut rénover et l'agrandissement se fait dans le cadre de partenariat public-privé

@Manu

Idem pour le stade du Racing d'ailleurs avec le 92.

Mais comme le dit CEVEN ce n'est pas parce que d'autres l'ont fait, que Biarritz peut se permettre de le faire, car financièrement la mairie de Biarritz c'est ni comparable à Paris ni aux Hauts-de-Seine.

Et même si ça l'était, pas sur que ça serait souhaitable.

  • CEVEN
    182710 points
  • il y a 1 mois
@Manu

Disons que je suis -par expérience- allergique au PPP et pas suffisamment au fait de la gestion du BO pour croire que tout bascule à cause de la décision municipale de couper le robinet (à finance).

Le cas de Jean BOUIN est certes délirant, mais il n'y a pas eu de chantages et le stade demeure public.
L'aménagement de la plaine d'Aguilera en PPP (si j'ai bien tout suivi/saisi) ne le fera pas basculer intégralement dans le domaine public.

De loin, cela ressemble aux problèmes que KITA semble avoir rencontré à Nantes, problème auxquels AULAS a lui échappé à Decines ...
Jamais simple et recommandé de mêler argent public /activité privée; mais ceci n'engage que moi.

  • vevere
    60023 points
  • il y a 1 mois
@CEVEN

👏👏👏👏👏

  • Manu
    13038 points
  • il y a 1 mois
@CEVEN

Jean Bouin demeure public mais le loyer payé par le stade français ne paye pas le crédit que la commune a souscrit pour les travaux. Tu me diras, avant les travaux guazzini payait à la mairie l'équivalent d'un loyer pour 1 appartement de 90m² porte d'Auteuil.
Concernant le projet d'Aguilera, les retombées économiques pour la mairie sont tout autre. Et les travaux profiteraient aux espoirs et jeunes du BO (vestiaires insalubres)
Je rappelle que le nouveau Jean Bouin depuis son inauguration en 2013 n'a été à guichets fermés qu'une dizaine de fois, si je me souviens bien. Dont deux fois en 2018 (réception de Brive en avril pour la lutte pour le maintien et réception du Racing en septembre) L'augmentation des places en tribunes n'a servi à rien. Ces dernières années l''affluence moyenne est de 10000 spectateurs
https://surlatouche.fr/stade-francais-stade-jean-bouin-affluences/

  • Manu
    13038 points
  • il y a 1 mois

Gave qui contacte Hurmic, c'est un paradoxe politique. Ils sont aux antipodes.
Si ça se conclut, c'est qu'on aura eu des gens très intelligents autour de la table, au delà de leurs clivages.
mais comme pour la délocalisation du BO à Lille, pas sûr que cela aboutisse.
Et pourquoi ne pas délocaliser le BO à Bordeaux?

@Manu

Le Bordeaux Olympique Pas Basque !

@Noir&Blanc

Il y a du rouge et du blanc a Bordeaux, ca peut marcher

Derniers articles

Transferts
News
Transferts
News
Transferts
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
Vidéos
News