La presse néo-zélandaise appréhende fortement le XV de France
La jeune garde française ne ravit pas les Blacks.
Nos futurs adversaires à la Coupe du monde 2023 en poule n'ont pas épargné Fabien Galthié tout en craignant cette génération bleu.

Lundi 14 décembre a eu lieu le tirage au sort de la Coupe du monde 2023 en France. Le monde du ballon ovale avait les yeux rivés vers cet événement et plus particulièrement la France, hôte du Mondial. Le tirage au sort a décidé que la Nouvelle-Zélande se retrouverait en poule A, avec le XV de France. Si en France, le tirage est excitant, au pays du long nuage blanc ça l'est tout autant. Le New Zealand Herald, d'ordinaire peu bienveillant avec le rugby français se remémore ces grands matchs opposant les deux équipes : "Un match Nouvelle-Zélande vs France évoque tant de souvenirs - les finales 1987 et 2011, toutes deux remportées par les All Blacks, les spectaculaires demi-finales de 1999 et les quarts de finale de 2007, tous deux remportés par Les Tricolores". Si le sélectionneur a déclaré que ce match serait un "énorme défi", il estime que la France "est vraiment en train de construire une équipe en ce moment""Nous nous attendons à une équipe de France dynamique dans un pays qui aime son rugby. Nous savons qu'ils auront un soutien massif derrière eux". Le NZ Herald rappelle qu'il y a eu "des halètements" dans la salle du Palais Brongniart lorsque les Blacks ont été tirés au sort. 

Stuff titre clairement sur le risque français à cette Coupe du monde : "Pourquoi la révolution française devrait mettre les All Blacks en état d'alerte maximale". Pour eux, Fabien Galthié était très heureux de rencontrer les Blacks, presque fan : "Comme un fan des Black qui venait de prendre un selfie avec quelques joueurs dans un aéroport, Galthié s'est donné à un spectacle formidable en savourant la perspective de voir les Bleus rencontrer les Blacks lors du premier match du tournoi". Ils n'oublient pas les 3 autres équipes auxquelles ils souhaitent bonne chance, "leurs chances de se qualifier pour les quarts de finale semblent déjà sombres", affirmant sans surprise que "les All Blacks et la France sont les grands requins de la poule A"

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News