Il y a 26 ans, Ntamack connaissait sa première cap face... au Pays de Galles
Emile Ntamack a connu sa première sélection face au Pays de Galles
Le Pays de Galles est devenu depuis quelques années la bête noire du XV de France. En 1994, des noms qui résonnent encore aujourd'hui étaient présents.

Le contexte 

Tu n'étais sûrement pas né en 1994, ou alors depuis pas très longtemps. A l'époque, le tournoi du vieux continent ne comptait pas l'Italie : c'était le Tournoi des 5 Nations. Le XV de France, entraîné par un certain Pierre Berbizier, était tenant du titre 1993. Ils arrivaient donc dans ce tournoi en grand favoris, avec une génération plus que dorée sur le terrain. 

Le premier match voit la victoire au Parc des Princes des Français sur l'Irlande (35-29) avant de se reposer un week-end car, rappelez-vous, une équipe ne jouait pas à chaque journée. La deuxième journée du 19 février envoyait les Bleus à l'Arms Parks de Cardiff, pour affronter les Gallois du capitaine Ieuan Evans, entraîné par Alan Davies. 

L'équipe

Olivier Roumat menait ce XV de France en 1994. Il était très bien entouré avec Merle de Grenoble, Benetton et Benazzi d'Agen ou encore Jean-Michel Gonzales, alias Gonzo. Mais ce sont surtout les trois-quarts qui impressionnent avec les dignes créateurs du French Flair. Parmi eux, des noms qui résonnent encore aux micros des commentateurs, des noms tels que Ntamack, Penaud ou Galthié. Emile Ntamack connaissait sa première sélection sous le maillot frappé du coq. Fabien Galthié et Alain Penaud étaient à la charnière avec Philippe Sella et Thierry Lacroix au centre. Jean-Luc Sadourny, lui, verrouillait le fond de terrain. Du petit-lait. 

Le XV de départ : 

15 Jean-Luc Sadourny (Colomiers), 14 Emile Ntamack (Toulouse), 13 Philippe Sella (Agen), 12 Thierry Lacroix (Dax), 11 Philippe Saint-André (Montferrand), 10 Alain Penaud (Brive), 9 Fabien Galthié (Colomiers), 8 Marc Cécillon (Bourgoin), 7 Abdelatif Benazzi (Agen), 6 Philippe Benetton (Agen), 5 Olivier Roumat (capitaine, Dax), 4 Olivier Merle (Grenobel), 3 Philippe Gallart (Béziers), 2 Jean-Michel Gonzales (Bayonne), 1 Louis Armary (Lourdes)

Les remplaçants :

16 William Téchouyres (Bordeaux), 17 Pierre Montlaur (Agen), 18 Alain Macabiau (Perpignan), 19 Xavier Blond (Racing Club), 20 Léon Loppy (Toulon), 21 Stéphane Graou (Auch) 

Le match 

Dès le coup d'envoi, le match est brouillon, à l'image du rugby de cette époque. Devant 52 000 spectateurs, les Français prennent la marée rouge et subissent le physique des Gallois. Ces derniers ouvriront le score avec une pénalité de Neil Jenkins (3-0). Thierry Lacroix alignera la mire après un premier échec (3-3). Puis derrière une touche, le numéro 8 Scott Quinnell ramasse le ballon qui traîne pour aller marquer sans vraiment d'opposition de la part de Philippe Saint-André. 

En seconde mi-temps, Emile Ntamack ne contrôle pas bien un ballon de dégagement et les hommes en rouges en profiteront pour marquer à nouveau trois points par Neil Jenkins. Sella transpercera la défense pour aplatir mais ce ne sera pas suffisant. Le Pays de Galles s'imposera 24 à 15 avec un dernier essai de la fusée Nigel Walker, suite un en-avant d'Emile Ntamack. Ce n'était pas la meilleure première qui puisse exister.

Le Pays de Galles continuera son chemin et avec une défaite sur 4 matchs, comme l'Angleterre, ils termineront premier du Tournoi des 5 Nations grâce au goal average plus avantageux que les Anglais. La France terminera troisième avec deux défaites contre le Pays de Galles et l'Angleterre (14-18).

Les matchs depuis (dans le 6 Nations)

  • 1995, France 21 vs Galles 9
  • 1996, Galles 16 vs France 15
  • 1997, France 27 vs Galles 22
  • 1998, Galles 0 vs France 51 
  • 1999, France 33 vs Galles 34
  • 2000, Galles 3 vs France 36
  • 2001, France 35 vs Galles 43
  • 2002, Galles 33 vs France 37 
  • 2003, France 33 vs Galles 5
  • 2004, Galles 22 vs France 29
  • 2005, France 18 vs Galles 24 
  • 2006, Galles 16 vs France 21
  • 2007, France 32 vs Galles 21
  • 2008, Galles 29 vs France 12
  • 2009, France 21 vs Galles 16
  • 2010, Galles 20 vs France 26
  • 2011 France 28 vs Galles 9
  • 2012, Galles 16 vs France 9
  • 2013, France 6 vs Galles 16
  • 2014, France 27 vs Galles 6
  • 2015, France 13 vs Galles 20
  • 2016 : Galles 19 vs France 10
  • 2017, France 20 vs Galles 18
  • 2018, Galles 19 vs France 24
  • 2020 : ?
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Macarel comment des mecs peuvent ne pas être nés en 94 et être autorisés à écrire sur un site dédié au Rubi ? C'est pas interdit aux moins de 16 ans ce truc ? Ha mince, j'm'as trompé...
94, c'est l'année où une Roumaine rencontrée sept ans plus tôt me pose comme ultimatum d'arrêter de déconner en allant faire le zouave les dimanche après-midi parce que son ventre commence sérieusement à gonfler. Et quand une Roumaine te pose un ultimatum tu t'exécutes...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News