RUGBY.  6 NATIONS. Equipe de France. Antoine Dupont, un match à deux visages face à l'Italie
Focus sur la prestation d'Antoine Dupont face à l'Italie.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce week-end, l'équipe de France a réussi son entame de Tournoi en s’imposant avec le bonus face à l’Italie au stade de France. Retour sur la performance du capitaine français, Antoine Dupont.

Pour leur entrée en matière dans la compétition, les Bleus recevaient l’Italie dimanche dernier au stade de France. Si l’on pouvait s’attendre à un beau spectacle dans la capitale, le mauvais temps est venu compliquer la tâche des 30 acteurs. Ce sont les Italiens qui frapperont les premiers. Après un ballon aérien mal négocié par Jaminet, les transalpins arrivent dans les 22 m français. Garbisi, d’une lumineuse passe au pied, dépose un caviar pour son ailier Menoncello. Les Bleus répondront par l’intermédiaire de Jelonch après une interception sur touche. Il faudra attendre les arrêts de jeu pour voir un rayon de soleil dans cette brouillonne première période. Sur touche, les Tricolores nous ont offert un bijou de lancement en première main conclu par Villière en bout de ligne. Dans le second acte, les Bleus joueront un peu plus libérés et marqueront 3 essais supplémentaires pour venir à bout de la Squadra Azzura. L’essentiel est fait, avec leur victoire bonifiée, les hommes de Fabien Galthié se placent premier à l’issu de la première journée du tournoi. Dans le sillage de son équipe, le capitaine français a alterné entre le bon et le moins bon. Retour sur la prestation du demi de mêlée des Bleus.

VIDÉO. Tournoi des 6 Nations. Poussive, la France assure l'essentiel face à l'ItalieVIDÉO. Tournoi des 6 Nations. Poussive, la France assure l'essentiel face à l'Italie

Un match à deux visages

On le savait, le match du capitaine français n’allait pas être son match référence de l’année 2022. Depuis le 11 décembre, le Toulousain n'avait disputé qu'un seul match, le week-end avant cette rencontre. D’abord touché à un genou, c’est ensuite les matchs reportés des Toulousains puis la COVID qui l’avait mis au repos forcé. Avec un XV à forte connotation toulousaine, les Bleus avaient grande chance de manquer un peu rythme. Cela n’a pas manqué. Dès le début de partie, les hommes de Fabien Galthié ont été secoués par l’envie des Italiens. D’habitude, Antoine Dupont, qui sait tirer son épingle du jeu, a subi le même sort que ses coéquipiers en première mi-temps.

Si son deuxième ballon donnera lieu à un magnifique coup de pied de pression sur Ioane qui prendra la foudre d’abord par Penaud puis par Baille, les suivants ne seront pas tous de même qualité. À la 13e ainsi qu’à 19e minute, le Toulousain poussera par deux fois son ballon bien trop loin et laissera l’habile Garbisi dégager son camp aisément. Habituellement très fort ballon en main, Antoine Dupont a quasiment été muet toute la première partie du match sur ce secteur de jeu. D’ailleurs, sur l’ensemble du match, Antoine Dupont ne parcourra « seulement » 33 petits mètres ballons en main. Par deux fois, en portant le ballon, il annihilera des actions françaises. La première fois à la 13e minute, bien chassé par le deuxième ligne italien Ruzza, le capitaine français reculera de presque 10 m sous la pression du transalpin. La deuxième fois, alors que les Tricolores ont une belle rampe de lancement dans les 22 m italiens sur un ballon porté. Le demi de mêlée préfère porter le ballon et poursuivre d’un rasant parfaitement couvert par son homologue italien. Un ballon gâché. Pendant l’entièreté du premier acte, le Toulousain se contentera de d’éjecter les ballons, plus ou moins dans le bon timing.

Un second acte prometteur

À l’image de son équipe, le Tricolore se réveillera au retour des vestiaires. Dès le début du second acte, à la suite d’un ballon porté, l’ancien Castrais sert parfaitement Jonathan Danty dans l’intervalle qui s’échouera sur la ligne d’essai. Un essai qui sera malheureusement refusé par l’arbitre de la rencontre. Seulement 3 minutes après, alors qu’il s’était montré discret dans ce secteur de jeu, Antoine Dupont sur une montée en pointe, coffre Garbisi au ballon et fait reculer le chef d’orchestre italien. Dix minutes plus tard, il fera exploser le ballon des bras du numéro 12 italien avant d’assener un magnifique coup de pied jusque dans les 22 m des visiteurs. À l’origine de l’avancée des Bleus sur le deuxième essai de Villière. C’est lui qui fera reculer la défense transalpine et qui permettra a Jelonch de prendre le ballon dans l’avancée avant de servir l’ailier français pour son deuxième essai. Encore une fois sur cette seconde période, il éjecte le ballon dans le bon timing sur la percée de Penaud. Le ministre de l’Intérieur est de retour, mais cette fois-ci il devra servir à nouveau son ailier pour que l’action se termine dans l’en-but. Suite à cette magnifique action, le demi de mêlée laissera sa place à Maxime Lucu qui fera son entrée sur le terrain.

Le meneur de jeu tricolore, à l’instar de ses coéquipiers, aura mis une mi-temps à rentrer réellement dans son match. En deuxième période, en collant bien plus au ballon, le Toulousain a su maintenir et mettre son équipe dans l’avancée. Un match de qualité pour son retour dans une compétition internationale.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le rythme, la confiance, les repères etc etc

En seconde période, ma fille a cru que j'étais devant un match du RCT quand je gueulais "mais joue la bordel, joue la !", l'entrée de Lucu a quand même fait évoluer la vitesse du jeu...

A titre personnel, le seul aspect de son jeu qui m'a déçu est son boxkick. Plusieurs de ses coups de pied étaient trop profonds et la couverture italienne a pu les réceptionner sans trop de pression dans leur 22m alors que dans l'idéal on veut que le ballon atterrisse juste devant la ligne.

Pour le reste, il a été sobre et n'a pas traversé le terrain ballon en main ce qui semble choquer beaucoup d'observateurs mais il est surveillé comme le lait sur le feu par toutes les équipes donc les opportunités se font de plus en plus rares. Ceci dit il est au soutien quand il le faut donc le job est fait.
Enfin, le jeu au pied dans l'en-but était loin d'être une mauvaise idée. L'Italie ne couvre que rarement cette zone, l'an dernier Fickou va marquer en marchant sur la même action. On peut voir sur votre Gif que Dupont vérifie qu'il n'y a personne en couverture avant de taper et c'est Varney, dans le couloir à côté du maul au moment où Dupont se saisit du ballon, qui fait un très gros effort pour aller en couverture.

@Imanol votre idole

Oui ses Boxkick ont été plutôt "mauvais" en 1ere période, même si Penaud était souvent là pour mettre la pression à l'Italien qui réceptionnait et lui asséner un gros plaquage. Un peu de réglages et ça ira mieux 🙂

Oui il a eu du mal en 1ere période, et a été bien meilleur en 2nde, et ça s'est ressenti sur le niveau des bleus, bien meilleurs en 2nde qu'en 1ere période.

  • Pianto
    44753 points
  • il y a 3 mois
@Timmaman

l'oeuf ou la poule ?
En 9 tu dépends aussi du rapport de force des avants...

Moi je dirais un peu des deux.

  • Luern63
    8118 points
  • il y a 3 mois

Le problème avec les surdoués c'est qu'on fini par exiger d'eux qu'ils soient hors normes en permanence.

  • Pianto
    44753 points
  • il y a 3 mois

On peut aussi dire que c'était collectif, on ne faisait pas trop reculer les italiens donc ils étaient très présent en défense autour des rucks, il a joué sous pression et comme il manque un peu de matchs, il ne l'a pas très bien fait. C'était pas non plus affreux mais on a tellement l'habitude qu'il sauve la patrie que ça surprend. On peut remarquer qu'il s'est remis à l'endroit par sa défense. Et là, c'est une valeur sûre.

@Pianto

Oui c'est vrai que même en manque de rythme ou peu inspiré, il lui reste toujours sa défense qui reste exceptionnelle.

Dupond et Dupont ?

@Amis à Laporte

Des Dupont jumeaux à Ernest Wallon il n'y a qu'un pas...

@Amis à Laporte

Ce n'est pas parce qu'ils sont jumeaux que les mecs ont forcément le mm niveau. Il est évident que le frangin Dupond vu en seconde mi-temps est meilleur que son frère Dupont vu en première...

  • frakc
    9893 points
  • il y a 3 mois
@MARCFANXV

Je dirais même plus, ce n'est pas parce qu'ils n'ont pas la même le niveau qu'ils ne sont pas jumeaux.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News