[FLASHBACK] Sam Burgess, symbole d'une Coupe du monde ratée pour l'Angleterre
En 2014/2015, Sam Burgess a fait un passage éclair à XV.
En 2015, le joueur de rugby à XIII Sam Burgess avait cristallisé les critiques autour du XV d'Angleterre lors de son élimination dès les phases de poules.

Coupe du monde - Angleterre. La liste des 31 joueurs pour le MondialCoupe du monde - Angleterre.La liste des 31 joueurs pour le Mondial Souvenez-vous, il y a presque quatre ans jour pour jour, Stuart Lancaster, alors sélectionneur de l'Angleterre, retenait Sam Burgess pour la Coupe du monde. Un choix osé pour une grande partie des supporters et observateurs de l'époque qui faisait encore parler il y a quelques mois. Et pour cause, Burgess s'était fait un nom en rugby à XIII, participant à deux mondiaux de la discipline avec l'Angleterre. La perspective d'en jouer une quatrième au pays l'a poussée à quitter son sport de prédilection pour tenter le pari du XV. En février 2014, le club anglais de Bath annonce sa signature quelques mois après le passage de Lancaster en Australie pour le convaincre. Le technicien le voit bien jouer au centre, alors qu'il évolue en deuxième ligne avec les South Sydney Rabbitohs. 
VIDEO. Premiership - Bath. Sam Burgess découpe Ben Jacobs deux fois en l'espace de 20 secondesVIDEO. Premiership - Bath. Sam Burgess découpe Ben Jacobs deux fois en l'espace de 20 secondesC'est à ce poste qu'il fait ses premiers pas en Premiership, distribuant quelques caramels bien salés version XIII au passage. Après trois matchs passés sur le banc, il est titularisé jusqu'à la fin de la saison en 12 ou 13, puis en mai, il endosse le numéro 6 jusqu'à la fin de la saison. Le staff anglais était-il derrière ce repositionnement ou bien Burgess a-t-il demandé à jouer au poste qu'il connaît mieux ? Toujours est-il que moins d'un an après son arrivée à XV, il connaît sa première sélection avec le XV de la Rose...face à la France lors des matchs de préparation à la Coupe du monde. Il est alors aligné en premier centre lors de la victoire anglaise. Une fois de plus, il impressionne en défense. Mais on sent qu'il est plus là pour avoir un rôle d'impact-player. On lui reproche notamment de ne pas savoir jouer comme un centre mais plus comme un avant. Sachez qu'à XIII, il évolue généralement de 2e ligne, de pilier voire de 3e ligne. Quelques semaines plus tard, il est remplaçant face à l'Irlande et ne joue que 21 minutes. 
VIDÉO.  Angleterre - France : Sam Burgess distribue les caramels contre les BleusVIDÉO. Angleterre - France : Sam Burgess distribue les caramels contre les BleusLa suite va être moins glorieuse pour Sam Burgess comme pour l'Angleterre. Il n'a joué que 18 minutes face aux Fidji lors de la Coupe du monde et seulement un quart d'heure lors du revers face à l'Australie qui a condamné l'Angleterre. Entre temps, Lancaster lui avait donné sa chance au centre dès le coup d'envoi face au Pays de Galles, mais il ne peut éviter à son équipe de s'incliner. Le Mondial s'était arrêté dès la phase de poules pour l'Angleterre, quant à Burgess, il n'avait pas fait de vieux os à XV. Il avait donné des raisons personnelles pour expliquer son retour en Australie dès le mois de novembre 2015, expliquant qu'il voulait terminer en jouant le sport qui lui tient à coeur. Il faut dire qu'il avait été particulièrement ciblé par les critiques pendant et après la débandade anglaise. A l'époque, Burgess avait notamment été préféré au centre à des joueurs plus expérimentés comme Luther Burrell ou encore Kyle Eastmond, également passé par le XIII.

Lentement mais sûrement, lorsque vous essayez d'obtenir du soutien au sein de l'équipe et que les voix extérieures avec des intérêts sont si fortes, c'est trop de pression. Quoi que je fasse, j'ai toujours senti que je livrais une bataille perdue d'avance. C'était un facteur perturbant pour moi : que les gens qui sont supposés aimer le jeu le déchirent en lambeaux. J'avais l'impression que certaines personnes ne voulaient pas que l'Angleterre et Stuart Lancaster réussissent.

 
Crédit vidéo : Spicy Rugby

Fin 2018, et alors qu'il a retrouvé sa place au sein de South Sydney Rabbitohs et notamment atteint la finale du Mondial à XIII avec l'Angleterre un an plus tôt, Burgess est revenu sur les problèmes de l'époque, indiquant qu'un jour, il donnerait sa version de l'histoire. 

Si les gens regardaient de nouveau les matchs auxquels j'ai participé, vous verriez que j'ai apporté à l'équipe. Ce qui nous a coûté une sortie précoce, ce sont les egos individuels et les joueurs égoïstes qui ne suivent pas nos leaders, ce qui a essentiellement coûté leur travail à l’entraîneur [Stuart Lancaster] et à d’autres hommes remarquables. Les tournois ne sont pas gagnés par l'encadrement ou par un joueur. Cela demande un engagement de la part du groupe entier. Je vous garantis ceci : j'ai donné de ma personne mais d’autres avaient leur propre agenda.

Nul doute qu'il portera un oeil particulier à la préparation ainsi qu'au parcours de ses compatriotes lors de la Coupe du monde au Japon dès le mois de septembre. Notez qu'après un gros début de saison en NRL, le joueur de 30 ans a dû subir une opération au niveau du coeur suite à une infection découlant d'opérations à l'épaule. Il a passé plus d'un mois sans jouer avant de revenir sur le pré début août pour aider son équipe à aller chercher le titre.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pauvre gars, il aura mangé pendant et après la CDM, les gens n’étaient pas tendres avec lui

https://lelinzhou.blogspot.com/2019/08/le-sourire-du-24-aout.html

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos