Ecrit par vous !
Fédérale 1. Céret. Risque d’effondrement : la mairie ferme l’accès à la tribune
L'accès à la tribune du Stade Fondecave a été interdit.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Coup dur pour le club de Céret ! Alors que la tribune du Stade Fondecave menace de s’effondrer, le maire de la ville décide de fermer l’accès aux supporters.

Tandis que tous les clubs, amateurs ou professionnels, se réjouissent de pouvoir de nouveau accueillir leurs supporters dans les stades, le Céret Sportif lui, se voit obligé de fermer sa tribune ! La cause ? L’auvent du stade, installé en 1999, et qui semble pouvoir lâcher à tout moment. Le maire de Céret, Michel Coste n’a donc pas eu d’autres solutions que de prendre cette décision, appuyée bien entendu par l’avis d’une commission de sécurité. Cette dernière, jugeant l’accès au supporter « très défavorable ». C’est d’ailleurs ce qu’a affirmé le maire de la commune à France Bleu cette semaine : « Nous avons pris contact avec un bureau d’étude technique privé, qui déconseille fortement d’ouvrir les tribunes au public (...) Je prends mes responsabilités d’élu. La sécurité de tous, c’est le plus important ».

Une décision difficile... mais peu surprenante !

Un choix compliqué donc, mais nécessaire, d’autant plus que ce problème n’est pas récent. En effet, cela fait maintenant 11 ans que la commission de sécurité ne cesse de donner un avis négatif en ce qui concerne l’accueil du public au Stade Fondecave. Une irresponsabilité de la part de l’ancienne municipalité, que pointe du doigt Michel Coste : « Et s’il faut chercher des responsables, c’est du côté de l’ancienne municipalité. Il y a une part d’inconscience ». Toujours est-il que c’est désormais au maire actuel de Céret de gérer ce problème, qui risque de coûter cher, non seulement à la commune, mais également au club ! Une rencontre va d’ailleurs avoir lieu entre les deux parties dans les prochains jours, afin de trouver la meilleure solution possible.

La présidente du club Cathy Calvet-Delcamp, quant à elle, comprend malgré tout cette décision, mais déplore l’impact que cela va avoir sur le Céret Sportif : « Si on joue à Céret, il n’y aura pas de tribune. Même une tribune amovible ne sera pas suffisante. Et si nous jouons au Boulou, il y aura de gros problèmes de logistique et d’intendance, comme avec les repas des joueurs, la buvette, etc. ». D’autant plus que cette fermeture sera effective pour au moins deux saisons selon les premières estimations. Suffisant pour mettre en péril l’avenir du club ? Selon la présidente de Céret, la réponse est oui : « Si nous n’avons pas de solution financière, je ne sais pas si nous allons terminer la saison. Ça nous empêche de dormir ». L’heure est donc à l’inquiétude du côté du club de Fédérale 1 qui, s’il ne trouve pas comment pallier ces travaux, pourrait voir arriver de gros problèmes financiers dans un futur (très) proche. Ce dernier peut tout de même compter sur sa municipalité, qui ne compte pas lâcher le club dans cette période tendue.

Alexis Brochot
Alexis Brochot
Cet article est rédigé par Alexis Brochot, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • taist
    9405 points
  • il y a 1 mois

quand même, un auvent de tribune qui est défectueux au bout de dix ans ( 1999-2011 ), le constructeur a des comptes à rendre, non ?

@taist

Oui tu as raison, c’est pour le moins curieux. La décision me semble juste et raisonnable.

Derniers articles

News
News
News
Arbitrage
Amateur
Ecrit par vous !
Vidéos
Amateur
News
News
News