EQUIPE DE FRANCE. Repères, vitesse, jeu au pied... les clefs du premier test face au Japon
Comment les Bleus peuvent-ils s'imposer face au Japon ce samedi matin ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce samedi matin, les supporters des Bleus auront leurs yeux rivés sur leur téléviseur pour suivre le premier Test de la France au Japon.

Une équipe de France bis, mais redoutable, s'apprête à défier le Japon sur ses terres. Les deux anciens quarts de finalistes du dernier mondial en 2019, attendent avec enthousiasme les deux rencontres de ce début de mois de juillet. Même si les hommes de Fabien Gatlhié se déplacent sans les finalistes du Top 14, ni une grande partie de son armada toulousaine, elle gardera fière allure face aux Braves Blossoms qui ont hâte d'en découdre. Quels domaines de la rencontre feront la différence alors ?

RUGBY. France. Baget, Jalibert, Mauvaka... ces cinq joueurs à suivre lors de la tournée au JaponRUGBY. France. Baget, Jalibert, Mauvaka... ces cinq joueurs à suivre lors de la tournée au Japon

Se repérer

On pourrait s'attendre à une équipe avec peu d'expérience qui jouera pour la première fois ensemble. Mais en regardant les compositions probables, on se rend compte, d'un, que le groupe français est très compétitif, de deux, que les joueurs présents savent jouer ensemble. Une charnière de l'UBB Lucu Jalibert, une première ligne Bamba Mauvaka et Gros, Jaminet en 15, Cretin en troisième ligne aile. Nul doute que les Français sauront envoyer du jeu et avoir suffisamment de repères collectifs pour savoir que faire du ballon. 

Côté Japonais, avec deux rencontres consécutives enchainées face à l'Uruguay, les hommes de Jamie Joseph possèdent l'avantage d'un collectif ensemble depuis plusieurs jours. Ce dernier est monté en puissance avant d'affronter la France. Néanmoins, la précédente tournée en Australie des Bleus a tendance à rassurer sur ce point de la rencontre. Les Français avaient rivalisé pendant les trois rencontres face aux Wallabies malgré des conditions de préparations compliquées et un effectif peut-être moindre qu'aujourd'hui au Japon. 

RÉSUMÉ VIDÉO. En amuse-bouche, le Japon pulvérise l’Uruguay avant de recevoir la FranceRÉSUMÉ VIDÉO. En amuse-bouche, le Japon pulvérise l’Uruguay avant de recevoir la France

Rugbystiquement parlant donc, les deux équipes devraient proposer deux matchs de qualité. On verra ainsi si les deux matchs de mise en jambe en plus du Japon permettront de faire la différence sur des détails stratégiques ou non face à la France.

Vitesse

L'équipe du Japon est connue pour sa vitesse d'exécution. Ça va vite, ça éjecte du ruck aussi rapidement que c'est allé au sol, et c'est précis. Côté Français, il y a plus de pénétration dans la défense et plus d'engagement physique. Les Bleus ont su faire mal à leurs adversaires dans ce domaine durant le Tournoi des Six Nations ou en novembre face aux All Blacks. Alors la question à se poser est de savoir si la vitesse du Japon aura raison de la solidité des Français, et si ces derniers arriveront au contraire à faire craquer les Nippons sur les fondamentaux et dans le combat. Et même si les Bleus sont en fin de saison contrairement aux Japonais, nul doute que leur préparation physique restera suffisante.

Jeu au pied

Les Français ont l'avantage de partir avec leurs artilleurs que sont Melvyn Jaminet, Maxime Lucu ou encore Matthieu Jalibert. Ainsi, elle pourrait garder son jeu de dépossession et obliger les Japonais à produire. Même si cela ne les gênerait pas plus que cela. Face à l'Écosse en novembre dernier à Murrayfield, les coéquipiers de Michael Leitch avaient usé du jeu à la main, y compris depuis leurs propres 22 m, jusqu'à se faire punir par des Écossais qui n'en attendaient pas tant. Mais le Japon avait réussi à s'accrocher et ne s'était incliné que de neuf points (29-20). 

Prudence donc face au talent collectif des Braves Blossoms. Mais il leur faudra une meilleure utilisation du jeu au pied pour tenter de prendre à revers l'excellente défense des Bleus. Même si celle-ci sera privée de son maitre gourou Shaun Edwards, resté en France, car positif au Covid-19 avant le départ vers le Japon. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gjc
    10994 points
  • il y a 1 mois

si on croit la rumeur Galthié prévoit une sélection plutôt équilibrée et expérimentée :
15. Jaminet ; 14. Penaud, 13. Vakatawa, 12. Moefana, 11. Lebel ; 10. Jalibert, 9. Lucu ; 7. Ollivon (cap.), 8. Tanga, 6. Cretin ; 5. Jolmes, 4. Flament ; 3. Bamba, 2. Mauvaka, 1. Gros
Banc : 16. Bourgarit, 17. Priso, 18. Falatea, 19. Lavault, 20. Macalou, 21. Tolofua, 22. Couilloud, 23. Hastoy.

  • dan0x
    28917 points
  • il y a 1 mois

Est ce que si on perd ce match c'est une contre performance ?

  • oc
    31864 points
  • il y a 1 mois
@dan0x

Ya un piège ?

  • dan0x
    28917 points
  • il y a 1 mois
@oc

Non mais c'est la question que je me pose et à laquelle je ne trouve pas de réponse évidente. Je serai tenté de dire qu'il faut avant tout voir le contenu tout en se disant qu'il manque certains cadres et que les autres ont une saison dans les jambes. Mais vu le niveau affiché des bleus en VI nations, je me dis que même avec l'équipe actuelle on devrait faire un résultat. Donc je pense que si on perd les deux matchs face au japon c'est sûr que c'est une contre perf. Par contre, un match sur les deux...une contreperf aussi ?

  • oc
    31864 points
  • il y a 1 mois
@dan0x

Ben , comme tu le dis , une contre perf émanerait du contenu du match .Les bleus peuvent aussi bien perdre les deux matchs avec les honneurs , mais ça m'étonnerai ,.Enfin , perso je ne parlerai de contre perf qu'aux moyens d'observables .

  • dan0x
    28917 points
  • il y a 1 mois
@oc

En tout cas , je sais qu'en 2017 lorsque les bleus avaient fait un match nul contre le Japon, cela avait valu l'éviction du sélectionneur à l'époque !!

  • oc
    31864 points
  • il y a 1 mois
@dan0x

Oui , justement , ils savent combien ça coûte aujourd'hui ...

Les Français en fin de saison, OK. Mais les Japonais ne sont pas non plus frais comme des fugus : ils ont aussi un championnat dans les pattes, un championnat plus court mais ils l'ont terminé.

Vus le nombre de commentaires, cette tournée a l'air de passionner les foules...
Bonne nuit les amis!

Si la compo est identique à ce qu'un site de sport généraliste annonce, le paquet d'avant est axé sur la mobilité (2e ligne Jolmes / Flament, 3e ligne Olivon, Cretin, Tanga). Le choix stratégique semble être de contrer la mobilité japonaise par... la mobilité française. Si ça se confirme, ça augure d'un match au rythme soutenu et (espérons) propice aux grandes envolées.

Je pense que le premier impératif sera de trouver de la cohésion, avec des mecs peu habitués à évoluer ensemble. A ce titre, le ministère a raison de souligner que la 1ère ligne et la charnière, qui se connaissent bien, vont peser sur le match.
Ensuite, c'est de B.A-Ba, mais je crois qu'il faudra les fixer devant, où on est bien meilleurs qu'eux, avant d'envisager de grandes envolées.
Et enfin, gare à ne pas trop les alimenter avec du jeu au pied profond dont ils adorent se nourrir. Je préfèrerais qu'on trouve la touche...
Mais dans l'ensemble, ils sont largement à notre portée, et les japonais étant joueurs, les deux rencontres peuvent déboucher sur du beau spectacle.

@lebonbernieCGunther

Le staff a toujours réussi à trouver de la cohésion dans des groupes remaniés (ANC 2020, Australie 2021), là-dessus je ne me fais pas trop de soucis.
Si nos avants sont à leur niveau, ça devrait ouvrir des brèches derrière...
Attention au climat japonais aussi

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News