Deux jeunes étudiants se lancent dans un projet sportif et solidaire pour Nadroga
Les jeunes de Nadroga ont besoin de votre soutien. (crédit image : Twitter ASM Clermont-Auvergne)

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

En partenariat avec l'ASM Clermont-Auvergne, Leïla Guermit et Axel Badin ont décidé de venir en aide à l'académie de Nadroga.

La période s'y prête malheureusement bien, mais les actes de soutiens et de mains tendues sont de plus en plus nombreux. Le rugby est sûrement le parfait socle pour entamer un projet mêlant rugby et solidarité. C'est le cas de deux amoureux de rugby que les études et le ballon ovale ont réuni : Leïla Guermit, ailière à l'ASM Romagnat rugby féminin, et Axel Badin, joueur au CS Vienne rugby à l'arrière. De quoi avoir une vision globale du terrain et du chemin à parcourir pour certains endroits du monde. 

Et cet endroit s'appelle Nadroga, l'académie mise en lumière par Clermont aux Fidji. Nadroga a formé des dizaines de joueurs depuis 2007, dont plusieurs évoluant aujourd'hui en Top 14 : Peceli Yato, Alivereti Raka et Noa Nakaitaci. L'académie accompagne les jeunes fidjiens durant leurs formations et leur permet d'intégrer les équipes jeunes de l'ASM. Tout cela est pour les meilleurs, mais des dizaines évoluent sur place. Leïla et Axel, étudiants en première année de Master management et marketing du sport à l'INSEEC de Lyon, ont décidé de se pencher sur ces joueurs. Ce projet réunit plusieurs entités qui travaillent main dans la main : l'ASM CA, ASM Omnisport et ASM Romagnat.

L'actualité de la pandémie touche de plein fouet les Fidji, tout comme la situation écologique qui a des répercussions sur le pays. Le rugby se voit également touché. "Nous avons voulu soutenir l'académie de Nadroga pour qu'elle se trouve le moins impacté possible à cause des répercussions drastiques sur la santé financière des clubs de rugby amateur comme professionnels". Les Fidji subissent, de par leur emplacement, un isolement géographique et le tourisme (qui représente l'une des principales activités du pays) est à l'arrêt. Comme l'évoque Franck Boivert, "67% de la population pratique une activité agricole vivrière" qui se trouve de plus en plus "limité par le volume de la production nationale, l'isolement et l'exposition aux catastrophes naturelles".

La démarche

Si vous vous dîtes que nos clubs amateurs ont plus besoin de soutiens que d'autres, revoyez votre définition de solidarité et ne continuez pas la lecture. "Notre démarche vise à apporter une aide financière à l'académie. L'argent récolté dans la cagnotte servira à prendre en charge le transport des joueurs jusqu'à la structure", notent les deux étudiants. Pour jouer aux Fidji, il faut aimer la marche : "le coût des déplacements dans le pays est élevé et le moyen de transport officiel reste la marche à pied". Tout mettre en place pour que les joueurs fidjiens évoluent dans les meilleures conditions, sans se soucier de problèmes de transports, est l'objectif premier de cette initiative. D'autres programmes sont déjà en cours au pays comme Think Pacific qui aide à la gestion financière et la nutrition des Académiciens. 

Voir à quel point cette académie a contribué à leur épanouissement sportif, professionnel et social nous conforte dans l'idée que nous ne nous sommes pas trompés de combat.

Une autre partie de la cagnotte s'orientera vers les frais liés à l'accès à une zone de musculation pour les joueurs et joueuses, tandis que du matériel pédagogique sera envoyé par bateau depuis le continent. Qui va piano va sano, c'est le maître mot de ce projet : "Pour le moment, le plus important est de réunir assez d'argent pour valider la cagnotte et la transformer en dons". La suite du projet est simple pour Leïla et Axel : "nous souhaiterions nous rendre sur place et échanger directement avec les locaux afin de recueillir leur expérience et mesurer l'ampleur de l'aide que nous avons pu leur apporter". 

L'objectif de la cagnotte est fixé à 4 000 €, mais les joueurs de l'académie de Nadroga ne rumineront pas si le montant est dépassé. Aujourd'hui, Peceli Yato ou d'autres sont pleinement impliqués dans ce projet solidaire. Il en va de soi que l'attachement à leur patrie et l'aide qu'ils peuvent renvoyer ne peut être que naturelle. 

En faisant une promesse de don, en attendant que la cagnotte soit validée, vous pouvez également être remercié de différentes manières, au-delà des remerciements des protagonistes et des joueurs de l'académie :

  • 10 € : une photo dédicacée de l'ASM Romagnat
  • 20 € : rencontre avec les espoirs de Clermont lors d'un entraînement
  • 50 € : 2 places pour un match des espoirs, avec réception (en attendant la levée du huis clos)
  • 80 € : 2 places pour un match de l'ASM Romagnat (en attendant la levée du huis clos).

POUR SOUTENIR CE PROJET, C'EST PAR ICI  

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • jlr974
    13373 points
  • il y a 8 mois

Rake ? C'est un cousin de Raka ? Qu'en pense Magne ?

@jlr974

Magna*

Derniers articles

News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News