Pourquoi l'Irlande ne fait plus partie des grands favoris pour la Coupe du Monde ? [Explications]
Ross Byrne ne parvient pas à faire oublier Sexton...

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Désignée meilleure nation de l'année 2018 (11 victoires en 12 matchs), l'Irlande connaît une période 2019 plus que compliquée. Et il y a plusieurs explications à cela.

Souvenez-vous. En cette fin d'année 2018, l'Irlande dispute comme chaque équipe les tests de novembre. Héroïque, le XV du Trèfle termine la saison en beauté en disposant des All Blacks pour la première fois à domicile (16-9), sa deuxième victoire seulement sur les Néo-Zélandais dans toute son histoire après celle à Chicago en 2016. Quelques semaines plus tard, l'Irlande est désignée par World Rugby meilleure nation de l'année. Jonathan Sexton, lui, se voit récompensé du titre de meilleur joueur.

Jonathan Sexton est-il le meilleur joueur du monde ?Jonathan Sexton est-il le meilleur joueur du monde ?Mais depuis, plus rien ne va du côté de la nation celtique. Seulement une troisième place obtenue lors du dernier Tournoi des Six Nations et des matchs de préparation qui interrogent, l'Irlande étant venue à bout de l'Italie sans briller (29-10), avant de sombrer littéralement en Angleterre (57-15), la plus grosse défaite de son histoire face aux XV de la Rose.

L'Angleterre humilie l'Irlande et ça ne présage rien de bon pour les BleusL'Angleterre humilie l'Irlande et ça ne présage rien de bon pour les BleusLe résultat est significatif de leur rencontre, les Irlandais ont été incapables de rivaliser et de déployer leur jeu. Une situation qui inquiète à quelques semaines du mondial. Il faut dire que l'année 2019 a été très particulière pour les Irlandais.

Un maître à jouer...qui ne joue pas

Incontestablement le meilleur joueur de l'année 2018, Jonathan Sexton a connu une saison difficile. Blessé au mollet dès début janvier à l'occasion du choc irlandais opposant le Munster au Leinster, il n'a pas disputé une seule rencontre jusqu'au Tournoi des Six Nations et n'a pas réussi à retrouver son meilleur niveau. De nouveau blessé lors du deuxième match face à l'Écosse, il a néanmoins participé à la suite de la compétition. N'étant pas à 100% de sa forme, il n'a pas été bénéfique à l'Irlande qui n'a terminé que troisième sans briller. Bilan : trois victoires (Écosse, Italie et France), deux défaites (Angleterre et Pays de Galles). Laissé ensuite au repos, il n'a pas rejoué avant le mois d'avril et ce dimanche 21 où le Leinster a marché sur Toulouse (30-12).

Champions Cup - On a revu Leinster vs Toulouse, voilà ce qu'il faut retenirChampions Cup - On a revu Leinster vs Toulouse, voilà ce qu'il faut retenirDepuis, tout allait bien jusqu'à ce premier bloc de préparation. Nouvelle blessure pour Sexton, au pouce cette fois-ci (dislocation). Résultat, la superstar irlandaise n'a toujours pas revêtu le maillot du XV du Trèfle et son équipe coule. Sachant qu'il ressentirait également des douleurs à la jambe selon les informations de The Irish Times après qu'un maul se soit effondré sur lui. Du côté de l'Irlande, on s'interroge donc sur sa faculté à réintégrer l'effectif le plus vite possible, mais surtout, à retrouver son niveau de l'année dernière pour pouvoir porter les Verts vers les sommets. Un retour dont trépigne d'impatience Joe Schmidt. Dès ce week-end pour l'avant-dernier match de préparation face au Pays de Galles ? Rien n'est moins sûr, car le sélectionneur de l'Irlande, selon The 42, a révélé qu'il ne le ferait pas jouer s'il n'était pas prêt à 100% physiquement. Peut-être a-t-il enfin retenu la leçon...

Schmidt : partira, partira pas ?

Joe Schmidt, parlons-en. Ça a été le feuilleton de cette fin d'année 2018. Après une saison mirobolante avec le XV du Trèfle, le sélectionneur néo-zélandais a annoncé qu'il ne poursuivrait pas l'aventure au-delà de la Coupe du monde. Les médias l'ont alors envoyé chez les All Blacks pour succéder à Steve Hansen, mais Schmidt a finalement annoncé fin janvier qu'il allait faire une pause avec le rugby pendant quelques temps. Néanmoins, cette affaire a clairement perturbé les Irlandais qui depuis, sont bien moins performants sur le terrain. Sans doute le sélectionneur du XV du Trèfle aurait-il dû patienter avant d'émettre son départ ?

Les mauvaises ondes se poursuivent...

Sexton toujours pas de retour, une déculottée face à l'Angleterre et...une spectatrice qui porte plainte ! Ayant reçu un ballon en pleine tête lors du match face aux All Blacks l'année dernière, elle réclame aujourd'hui 50 000 livres de dommages et intérêts selon The Guardian. Décidément rien va côté irlandais...Percutée par un ballon tapé dans les tribunes, une supportrice décide de porter plainte !Percutée par un ballon tapé dans les tribunes, une supportrice décide de porter plainte !Heureusement, il existe aussi quelques bonnes nouvelles. Coupable d'un mauvais geste sur Tom Curry samedi dernier (coup d'épaule au niveau de la gorge) l'arrière du XV du Trèfle Rob Kearney a échappé à une sanction de World Rugby et disputera bien la Coupe du monde. Même si l'affaire risque encore de faire parler d'elle...À noter également que Cian Healy et Connor Murray, touchés face à l'Angleterre, seront aptes pour la suite des événements a assuré Joe Schmidt.

38
Pour terminer sur un chiffre qui fait mal, alors que l'Irlande présentait quasiment son équipe type la semaine dernière, excepté l'absence de Jonathan Sexton, les Irlandais ont manqué 38 plaquages (75% de réussite). Un taux bien trop faible pour le niveau international, qui suscite forcément des interrogations. Le XV du Trèfle a encore deux matchs pour se rattraper et se rassurer avant de s'envoler pour le Japon : le Pays de Galles samedi à 15h30 (heure française) au Principality Stadium puis à Dublin la semaine d'après (samedi 7 septembre à 15h).
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • mimi12
    76159 points
  • il y a 11 mois

Vous avez oublié la raison numéro une : le trophée est pour l'équipe concoctée par Moustache ! 😆

Je repense aux com enflammés qui badaient les Irish !.. Les petits bonhommes verts ne se sont pas renouvelés, possession, mini-passes, kick & runs, et un Boss qui engueule ses coéquipiers sur le pré, surtout quand il a fait une conneûrie... Le pouce, le maul sur le dos, je veux bien... Mais quid des dizaines de ko et commotions ?... Sexton ne veut pas rendre les clés ?... On n'a pas vu débarquer les jeunes pousses, et le trèfle a jauni...

Je pense qu'il ne faut pas les enterrer trop vite, les Irlandais sont encore verts ! Ce ne sont que des matchs dits "de préparation" et la vérité apparaitra sur les terrains japonais !

On nous a rabattu les oreilles avec le jeux millimétré des Irlandais et leur ouvreur fétiche match après match. Maintenant on nous explique que sans son ouvreur l'équipe type rate 25 % de ses plaquage et ne gagne plus !! Déjà le concept du joueur qui fait l'équipe j'ai un peu de mal mais la question que je me pose est celle du renouvellement de l'équipe après la saison 2018 ou l'Irlande était au top. Une équipe de rugby connaît des cycles générationnels tant pour les joueurs que pour les coachs et si on n'y prend pas garde la jolie fleur, en l'occurence le joli trèfle s'étiole et devient moins beau.

@Droitdevant

Le renouvellement de l'équipe après 2018 ? Oui, clairement, quand on a une équipe n°2 mondiale, qui gagne 11 matches sur 12, à un an de la coupe du monde, le renouvellement de l'équipe s'impose.

  • Draggor
    406 points
  • il y a 11 mois
@Droitdevant

Pareil en France, mais le coq a des cycles en creux bieeeeeen longs...

"Incontestablement le meilleur joueur de l'année 2018". Non, juste non.

  • Naoubil
    8862 points
  • il y a 11 mois

On sait qui remplacera Joe Schmidt après la RWC ?.

@Naoubil

Oui on le sait. Évidemment qu'on le sait. Il s'agit d'Andy Farrell qui est actuellement entraîneur adjoint de l'équipe d'Irlande. Et on le sait depuis le mois de novembre 2018.

Je vous conseille sérieusement de suivre les sites anglo-saxons pour les actualités liées au rugby si vous manquez des infos importantes comme celle-ci.

Les sites de rugby français sont généralement fades, peu intéressants et trop focalisés sur l'actualité rugbystique française occultant totalement les infos des pays étrangers...

@Naoubil

Jacques Brunel est libre

  • FRLab
    45643 points
  • il y a 11 mois

Un seul être vous manque...
Peut-être aussi les limites d'un système qui repose sur une très grosse conquête, capable de ralentir efficacement les sorties adverses, et des schémas de jeu ultra-programmés. Mais voilà, la conquête balbutie et tout se grippe. Et comme le dit le Irish Times dans ses notes sur les joueurs le temps rattrape tout le monde y compris O'Brien qui devient soudainement "droppable". Cette équipe arrive peut-être aussi à la fin d'un cycle. Mais attendons la compétition pour se faire une véritable idée sur le niveau de cette équipe qui verra se dresser sur son chemin, en quart, les Boks ou les ABs.

@FRLab

c'est clair.

alors que nous, avec pas moins 18 charnieres differentes sur ces denieres annees, on a reussi l'exploit d'etre constant (dans la defaire certes)

L'Irlande de Schmidt joue un Rugby programmé, avec quasi aucune initiative individuelle sortant du projet établi pour chaque phase. Alors forcément remplacer le moteur du système enraie la machine.

  • ced
    100132 points
  • il y a 11 mois

encore 5 ou 6 défaillances venant d’autres grands nations et on peut finir en 1/2

@ced

il en faudrait plutôt 6 que 5

@ced

Sur un mal entendu 😉👍

  • breiz93
    55539 points
  • il y a 11 mois
@PilouPilouDu40

Jean Claude sort de ce corps !

  • No2
    6727 points
  • il y a 11 mois
@breiz93

Une première pour jean-claude qui n'était jusqu'ici jamais parvenu à entrer dans un corps...🤓

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News