Comment la presse britannique a t-elle jugé la performance des Anglais à l’automne jusqu’ici ?
La presse anglaise est dithyrambique au sujet de ses ouailles avant d'affronter les Bleus, dimanche.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Forte de ses trois victoires en autant de matches cet automne, l'Angleterre impressionne. Tour d'horizon des notes de la presse locale.

Messieurs les Français, les Anglais sont en forme. Alors que les Bleus se déplacent outre-Manche dimanche pour aller défier leurs meilleurs ennemis dans le cadre de la finale de l’Autumn Nations Cup, les troupes d’Eddie Jones ont eux aussi fait un sans-faute à l’automne. Sauf que, eux, s’avanceront pour cette dernière manche avec la même équipe que lors des précédentes victoires face aux Irlandais et Gallois, ce qui n’est pas le cas des Tricolores, vous le savez.

Mais plus que les résultats directs du XV de la Rose face aux Celtes (18 à 7) et à Llanelli face aux hommes de la Principauté (13 à 24), ce sont les performances individuelles et défensives des « British » qui ont impressionné. En ce sens, la presse locale spécialisée et notamment Planet Rugby n’y va pas de main morte pour exprimer ses louanges envers ses ouailles. Lors de la rude bataille face à l’Irlande à Twickenham le mois dernier, le site en question, stupéfait par la « défense féroce » des siens et le « mur de maillots blancs » qu’ils constituaient, résume la clé de cette partie ainsi : « La majesté absolue des deuxièmes et troisièmes lignes de l’Angleterre a décimé tout ce qui entrait en contact avec elle, utilisant des plaquages à deux et un gratteur permanent menaçant de voler tout ce qu’il avait à portée de main. À maintes reprises, l'Irlande a été battue derrière sa propre ligne d’avantage, légalement, puissamment et catégoriquement. C'était une démonstration magistrale en défense, qui a souligné l'importance d'être à l'aise de jouer sans le ballon, mais qui a étouffé l'Irlande à la source. »

Itoje phénoménal, May ultra-efficace, Ford de retour aux manettes 

Une masterclass défensive, donc, de laquelle est ressorti un homme parmi les autres, surprenant par sa capacité à dompter son vis-à-vis James Ryan et affirmer sa suprématie en seconde latte en vu de la tournée des Lions Britanniques 2021. « Avec trois thèmes simultanés de domination de l'alignement, de défense de la ligne d’avantage et de maul, un homme se tenait dans l'obscurité de Twickenham comme Superman lui-même : Maro Itoje, poursuit Planet Rugby. Il y a une rumeur qui circule dans la tribune de presse de Twickenham selon laquelle les journalistes sont officiellement à court de superlatifs pour décrire le joueur des Saracens, mais assister à son match était comme regarder une partition parfaite dans son rôle lors d’’une rencontre très verrouillée. » Il faut dire qu’avec 22 plaquages dont plusieurs très offensifs, 5 contres en touche et une prestation d’enfer dans les rucks, le deuxième ligne d’origine nigériane a fait l’étalage de tout son talent. Les jeunes Geraci et Pesenti auront intérêt à bien chauffer les épaules ce dimanche.

De ces deux matches très disputés face aux Verts et aux Gallois, sont ressortis également d’autres hommes d’après la presse anglaise. Et notamment Jonny May, auteur d’un doublé contre l’Irlande dont un au terme d’un numéro de soliste impressionnant de 95 mètres, qui pointe désormais à 31 essais en 60 sélections sous le maillot blanc. D’après son sélectionneur Eddie Jones, c’est même « un joueur incroyable. Je n'ai jamais vu quelqu'un de plus professionnel. Il n'en finit pas de s'améliorer, d'être plus rapide, fort et dangereux." Fort. Quant à Rugby Pass, le site spécialiste n’a pas manqué de souligner au delà de ses qualités de finisseur et sa vitesse, « une efficacité dans le domaine aérien et une défense étouffante. » Pas forcément le joueur le plus talentueux du groupe britannique mais un garçon ô combien bien utilisé par le système anglais, dont les Bleus devront évidemment se méfier.

Et puis, notez que le rugueux Sam Underhill a lui été salué par la presse grâce à « son agilité et son rythme en défense, ainsi que sa vitesse de liaison et de soutien, qui lui ont permis de gagner un titre d’homme du match bien mérité contre le Pays de Galles. » Toujours aussi bon plaqueur, son duo de chiens fous avec Tom Curry fait toujours autant de bien au XV de la Rose, obligeant même leur sélectionneur à maintenir le joueur des Wasps Jack Willis sur le banc alors que celui-ci est plébiscité par tout le pays.

Enfin, difficile de ne pas relever l’éloge tactique qu’a réservé Planet Rugby à George Ford pour son retour de blessure contre le Pays de Galles. « La précision de George Ford dans un maillot anglais a des années-lumière d'avance sur tout autre challenger pour ce poste. Son sang-froid, son balayage du terrain et sa prise de décision étaient convaincants et pour une fois, nous avons vu l'Angleterre jouer avec une grande ambition en première mi-temps. Son partenariat avec Ben Youngs était sans faille, dégageant un niveau de contrôle et une variété d'attaque qu'aucun autre demi d’ouverture du Royaume-Uni ne peut égaler. Avec l’annonce du groupe pour la tournée des Lions britanniques et irlandais dans seulement six mois, son retour en forme ne pouvait pas être plus opportun. En termes simples, il est le meilleur ouvreur disponible pour l’Afrique du Sud et, aujourd’hui, il a fait un grand pas vers pour être dans l’avion en avril. » Rien que ça ! Malgré les belles parties du jeune Ollie Lawrence, nul doute donc que c’est Ford qui guidera le jeu anglais contre les Bleus dimanche et que le reste de la composition derrière s’adaptera à lui, avec Farrell en 12 et Joseph décalé à l’aile. Vous l'aurez donc compris, la tâche qui attend les jeunes pouces français ce week-end est grande, immense même ! Mais puisqu’impossible n’est pas français…

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kad Deb
    33387 points
  • il y a 5 mois

La presse anglaise est "à court de superlatifs" pour ses joueurs et le match contre une équipe remaniée des Bleus est "une farce."
Z'ont pas intérêt à se louper les Angliches, sinon gare au retournement de veste de leurs plumitifs...

  • ARI
    9095 points
  • il y a 5 mois

Garou-gorille tu veux dire Finger in the Rose 😉

"la tâche qui attend les jeunes pouces français"
Mon petit doigt m'a dit qu'ils sont tous majeurs.

@lelinzhou

on les mettra pas à l'index en cas de défaite !

@allélégros

Même si cette équipe de France-là, nulle, erre ?

@lelinzhou

Finger in the nose !

  • Oulala
    6356 points
  • il y a 5 mois
@lelinzhou

J’ai toujours pensé que cela s’écrivait ‘jeunes pousses ´, j’ai appris un truc !

@Oulala

Les jeunes poussent.

@Un riz savant scie

👍 👍 👍 jeunes pouces...

  • Nokian
    4351 points
  • il y a 5 mois

Joseph est blessé donc il sera pas décalé à l'aile. Enfin il me semble.

@Nokian

De toute façon ce n'est qu'une question de temps avant que le jeune Lawrence, voire également Marchant, lui passent devant dans la hiérarchie de son poste

Derniers articles

News
Ecrit par vous !
Blog
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
News