CLASSEMENT TOP 14. Et non, Clermont n'est pas un monument en péril !
Christophe Urios avait promis une révolte de ses joueurs face à Toulon, et il n'a pas menti.
Cette 19 ème journée de Top 14 a été riche d'enseignements ! À l'image de l'ASM, quelques équipes se sont relancées dans la course au TOP 6, tandis que d'autres pataugent dans le ventre mou du classement.

Bayonne est plus que jamais installé ! (41-10)

Non, vous ne rêvez pas, le Petit Poucet bayonnais est sur la 5 ème marche du classement de Top 14, à seulement 7 journées de la fin. Face à Castres, qui a récemment changé de manager, avec l'arrivée de Jeremy Davidson, les coéquipiers de Camille Lopez ne sont pas tombés dans le piège. Mieux encore, les locaux ont infligé une véritable déculottée aux Tarnais, qui ont encaissé 5 essais au total. Dans une rencontre maîtrisée de bout en bout, nous avons pu admirer l'ouvreur de Bayonne à son aise, multipliant les passes décisives. De plus, l'homme fort du 8 de devant, Uzair Cassiem, a de nouveau marqué, et a été l'un des grands artisans de ce large succès. Cette nouvelle victoire permet aux Basques de s'installer encore un peu plus dans le Top 6, avant un déplacement à Perpignan, tandis que Castres est 11 ème, à seulement 2 unités des Catalans et de la zone de relégation. 

Le LOU punit le Racing 92 ! (45-11) 

D'apparence, ce choc de la 19 ème journée de Top 14 devait être équitable, bien que les Lyonnais étaient dans une bonne phase. Cependant, les joueurs du Racing 92 ont subi la loi des coéquipiers de Léo Berdeu, qui n'étaient visiblement pas là pour faire semblant. C'est alors une pluie de séquences offensives et d'essais qui s'est abattue sur les Franciliens, notamment avec un doublé de Davit Niniashvili. De plus, Josua Tuisova a été inarrêtable durant toute la partie, menant la vie dure à Chavancy et ses camarades. Actuellement, c'est sans doute l'un des meilleurs joueurs du Top 14, et replacé au centre, sa puissance est un atout de taille. Avec cette victoire bonifiée, le LOU prend de l'avance sur ses concurrents et figure désormais 3 ème, avec 53 points, juste devant La Rochelle. Pour le Racing 92, qui est sur un courant alternatif depuis quelques semaines, ce revers a des conséquences, car les hommes de Laurent Travers sortent du Top 6, et accusent maintenant 3 points de retard sur l'UBB, premier qualifié.

Clermont veut rêver de phase finale (36-21) 

Pour cette dernière rencontre de la 19 ème journée, l'ASM Clermont accueillait le RC Toulon et son armada, qui était venu réaliser un coup en terre auvergnate. Un brin chambreur durant la semaine du match, la communication de Toulon avait suscité l'énervement des joueurs de Clermont et de son manager, Christophe Urios, qui s'était empressé de rappeler que l'ASM allait prouver qu'il n'était pas un monument en péril. Choses dites, choses faites, les partenaires d'Anthony Belleau ont livré une belle performance, avec une première mi-temps de très haut niveau. À la pause, les Auvergnats avaient une avance de 15 points, avec 3 essais marqués et une domination sans égal. Bien que les Toulonnais aient repris les choses en main en sortant des vestiaires, Clermont n'a pas flanché, emmené par un Peceli Yato des grands jours, qui a métamorphosé le cours de la rencontre. De plus, le jeune Baptiste Jaunaud a, lui aussi, été étincelant, tout comme Alexandre Fisher, qui était au four et au moulin. Il faut dire que, sans ses blessés, Clermont est une équipe redoutable. Pour Toulon, qui repart sans le moindre point, ce revers les renvoie à la 8 ème place, rattrapée par Clermont, juste derrière, qui n'est plus qu'à 3 points. 

Les autres matchs 

Pour ce qui est des autres rencontres de cette 19 ème journée, ça ne bouge absolument pas dans le bas du classement ! En effet, Brive, Perpignan et Pau ont chacun perdu à l'extérieur, face à des prétendants au Bouclier de Brennus. Tout d'abord, les Corréziens se sont inclinés sur la pelouse de Marcel-Deflandre (32-16), face à une grosse équipe de La Rochelle, bien que le point de bonus défensif ait longtemps été acquis. Puis, l'USAP n'a rien pu faire à Chaban-Delmas, où l'UBB a parfaitement joué durant 80 minutes, inscrivant 6 essais, dont un triplé de Santiago Cordero (43-7). Puis, la Section Paloise a, elle aussi, perdue à Ernest-Wallon, après une première mi-temps indécise, les hommes d'Ugo Mola ont accéléré le rythme, avant de prendre le point de bonus offensif en fin de match (34-10). Enfin, le Stade Français conforte sa place de dauphin du Top 14, après une belle victoire face au MHR, 27 à 17. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le RCT , toujours incompréhensible ... Autant dans le jeu, que là dans la com ...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News