Champions Cup - Ulster : le retour en grâce aux dépens de Toulouse ?
Ulster - John Cooney, l'homme à surveiller côté irlandais.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Apres plusieurs mois d’attente, le Stade Toulousain croisera (enfin) la route de l’Ulster. Bien qu’outsider, la province irlandaise a tout de même des arguments.

Ce sera assurément un des chocs de cette campagne de Champions Cup. Les « Rouges et Noirs », plus que jamais en quête d’un cinquième titre européen devront se frotter à des Irlandais très en forme. Ce week-end pour la première fois depuis 2013, l’Ulster s’est qualifié pour la finale de Pro 14 en battant la province d’Edinburgh (19-22). Et tentera de décrocher ce titre qui lui échappe depuis 2006, le 12 septembre contre le Leinster : soit une semaine avant le 1/4 de finale contre les Stadistes. Peut-on rêver d’un meilleur entrainement ? Même si on peut également imaginer qu’en cas de défaites, les Irlandais arrivent dans la Ville Rose avec les dents longues.Champions Cup - Stockdale sauve l'Ulster avec un retour incroyable à la dernière seconde [VIDEO]Champions Cup - Stockdale sauve l'Ulster avec un retour incroyable à la dernière seconde [VIDEO]Car cette année en Champions Cup, les fausses notes ont été rares pour les Belfastois. Dans la Poule 3, les Irlandais débutent par une victoire à Bath (16-17) grâce un sauvetage somptueux de Stockdale quasiment sur sa ligne après la sirène. De quoi lancer merveilleusement cette saison européenne. L’Ulster confirme ensuite sur sa pelouse face à Clermont (18-13), puis face aux Harlequins à 2 reprises (25-24/10-34). Ils ne connaitront qu’une seule défaite lors de cette phase de poule, ce sera lors de la 5ème journée sur la pelouse du stade Marcel Michelin à Clermont (29-13). Un match crucial qui aurait pu leur permettre de recevoir le 1/4 de finale à domicile en cas de victoire. Mais après avoir tenu la dragée haute pendant 50minutes, l’ASM accélère et surclasse les Irlandais.. Lors du dernier match, l’Ulster dispose de Bath sur le score de 22 à 15, mais cela ne suffira pas. Les Irlandais terminent la phase de poule trois points seulement derrière leur rival français, qui recevront eux le Racing 92.

L’Ulster qui fait partie des 11 équipes a avoir déjà soulevé la prestigieuse Coupe d’Europe tentera donc de réaliser le « gros coup » de ces quarts de finales pour espérer ramener la coupe à Belfast, ce qui n’est plus arrivé depuis 1998. Lors de cette édition, l’Ulster avait disposé de Colomiers en finale, du Stade Français en demi, et du Stade Toulousain… en quart !

Le Joueur à suivre : John Cooney

Pour aller le plus loin possible cette année, les Irlandais pourront compter sur leur demi de mêlée. Le n°9 de l’Ulster est tout simplement le meilleur réalisateur de la compétition jusqu’à présent, auteur de 71 points en 6 matchs. La doublure de Conor Murray en sélection nationale, qui n’a dû se contenter que d’une poignée de minutes en 6 Nations, avait l’air bien décidé à montrer tout de même l’étendu de son talent devant l’Europe entière. Il n’a pas hésité à accélérer le jeu dès que possible, et n’a jamais cessé de redoubler d’efforts pour trouver la brèche ou se faire la valise tout seul, résultat : 5 essais en 6 matchs. Voilà un vrai duel, un match dans le match, qu’il faudra suivre le 20 septembre prochain, Dupont/Cooney, ça promet !Champions Cup - John Cooney, l'homme en forme pour l'Ulster...et l'Irlande ?Champions Cup - John Cooney, l'homme en forme pour l'Ulster...et l'Irlande ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos