Ecrit par vous !
Champions Cup. Le Top 3 des équipes qui nous ont surpris
3 (belles) égéries pour les équipes concernées.

Payez 8 mois au lieu de 12 !

Soutenez le Rugbynistère pendant un an avec le code AU_SOUTIEN
Pour conclure cette saison de coupe d’Europe, nous avons décidé d’élire les trois plus belles équipes surprises de cette année.

Pour conclure cette saison de coupe d’Europe, nous avons décidé d’élire nos trois plus belles équipes surprises de l'année. Mais vous vous doutez bien, qu’un brin chauvin, nos trois formations élues sont françaises. Il faut dire aussi, que les équipes de Top 14 ont tout cassé dans cette coupe d’Europe. Sorry, good game, c’est ça que l’on dit ? Voici donc le top 3 :

Union Bordeaux-Bègles 

L’UBB n’a encore (pour l’instant) jamais connu les qualifications pour les phases finales de Top 14 de son histoire. Et pourtant, elle a déjà vécu une demi-finale de coupe d’Europe. C’est plutôt bon signe, non ? En tout cas, c’est l’équipe qui a sûrement le plus surpris en Champions Cup. Elle domine largement les débats lors de son huitième de finale face aux Anglais de Bristol (36-17). Les Bordelais parviennent donc à se hisser en quart. Et là, c’est un tout autre morceau qui les attend ! L’UBB affronte donc le Racing 92. Et les Franciliens, ce sont trois finales de Coupe d’Europe, dont une perdue en octobre dernier, face à Exeter. Mais les joueurs garonnais ne se découragent pas pour autant, et arrachent la victoire, à la dernière minute. Le sauveur ? Jalibert, évidemment… Trois semaines plus tard, c’est le choc de la Garonne entre Bordeaux et Toulouse. Pour sa première demi-finale de Champions Cup, Bordeaux s’incline face à ses rivaux, mais n’a pas à rougir (21-9). À noter, que Jalibert dispute une demi-finale de coupe d’Europe, tandis que son idole Farrell, lui, joue en deuxième division du championnat anglais. C’est toujours bon de le rappeler. Et si, finalement, ce n’était pas Jalibert l’idole de Farrell ?

VIDEO. Champions Cup. Avec ses appuis insolents Matthieu Jalibert a mystifié Antoine DupontVIDEO. Champions Cup. Avec ses appuis insolents Matthieu Jalibert a mystifié Antoine Dupont

Stade Rochelais

C’est l’équipe en forme du championnat français ! Les Maritimes remportent, eux aussi, leur huitième face à Gloucester (16-27). Sauf qu’après, sur le papier, ça va se compliquer pour les hommes de Jono Gibbes. En quart, ils affrontent l’équipe de Sale Sharks et leurs Sud-Afs’, avec en-tête de liste, Faf de Klerk. On ne donne pas cher de la peau des Rochelais à ce moment-là. Et pourtant, ils parviennent à les battre, et avec la manière, 45-21, s’il vous plaît ! C’est donc une première surprise, et comme on dit, jamais un sans deux ? Quelques semaines plus tard, c’est un autre gros morceau qui attend les coéquipiers de Greg Alldritt. Les quadruples champions d’Europe du Leinster ! Pour ne pas changer, on pense encore que la barre est trop haute pour les Jaunes et Noirs. Mais accompagnés par tout un peuple à l’extérieur du stade, les Maritimes parviennent à déjouer le plan irlandais et à se hisser à la première grande finale de Coupe d’Europe de leur histoire ! La Rochelle élimine un quadruple champion d’Europe en demie, pour en affronter un autre en finale, le Stade Toulousain ! À la surprise générale, donc, les bagnards se retrouvent en finale de coupe d’Europe. Dans un match serré jusqu’au bout, et privé de leur centre Botia dès la 27e minute, ils vont réaliser un match splendide, rempli de courage et de solidarité. Cela ne suffira malheureusement pas pour soulever leur premier titre européen. Mais cette équipe a su déjouer tous les pronostics, pour réaliser une magnifique saison européenne. Chapeau, tout simplement !

CHAMPIONS CUP. ANALYSE - Comment La Rochelle a-t-elle battu le Leinster ?CHAMPIONS CUP. ANALYSE - Comment La Rochelle a-t-elle battu le Leinster ?

Stade Toulousain 

Comment ne pas le citer ? Alors, oui, je vous vois venir, Toulouse en coupe d’Europe, ça n’est pas une surprise, on est d’accord. Mais quand même, quel plaisir de les voir dépasser le Leinster en nombre de sacres européens. Après avoir passé onze années sans soulever le trophée, les Toulousains l’ont enfin réalisé ! Et il faut dire que ça n’était pas non plus une mince affaire. Ils affrontent, en 1/8e de finale, le Munster dans leur fief du Thomond Park et réalise un exploit en s’imposant 33 à 40 ! Une semaine plus tard, c’est dans un autre fief qu’ils vont devoir se déplacer. Au stade Marcel-Michelin, les Toulousains affrontent les Clermontois pour le choc de ce dernier 1/4 de finale. Dans un match âpre et pluvieux, les Rouge et Noir continuent leur petit bonhomme de chemin et se qualifient pour les demies. Victoire 12 à 21. Comme dit précédemment, Toulouse affronte donc Bordeaux, pour conquérir la Garonne, mais surtout l’Europe. Mais Toulouse, à l’expérience (et au talent ?), remporte cette demie et se déplacera à Twickenham pour essayer de soulever son cinquième trophée continental. Et là encore, on assiste à un choc franco-français entre le premier et le deuxième de Top 14. Dans une finale dure et disputée, les hommes de Max Médard sont finalement sacrés champions d’Europe. Toulouse rentre dans l’histoire, en ayant le plus gros palmarès européen !

 

Théophane Le Bourgeois
Théophane Le Bourgeois
Cet article est rédigé par Théophane Le Bourgeois, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est clair que Toulouse reste une surprise. Au début de la coupe personne ne les citait parmi les favoris. Du talent, du jeu, des joueurs incroyables oui, mais pas des favoris au titre. Les favoris c'était Exeter, Racing, Leinster. Et puis le reste.

  • RobinDB
    700 points
  • il y a 2 semaines

Quelle coïncidence de retrouver en effet les 3 équipes sur le podium de la Champions Cup et probablement de la saison régulière de Top 14... Une vraie "surprise" donc

« Mais les joueurs garonnais ne se découragent pas pour autant... »
Je veux bien que les bordelais soient affligés de tous les maux mais « garonnais », non 🙂

  • etutabe
    17191 points
  • il y a 2 semaines
@Math yeux Jah l’ibère

pourtant la Garonne coule aussi à Bordeaux et garde ce nom jusqu'au Bec d'Ambès pour devenir Gironde et entrer dans l'Atlantique par l'estuaire du même nom
donc les girondins sont aussi garonnais mais pas hauts (les toulousains détestent les bordelais et lycée de Versailles)

  • gjc
    8297 points
  • il y a 2 semaines

UBB, La Rochelle oui, mais Toulouse est à sa place. J'ai été plus surpris par la remontada du Stade Français. Un peu plus loin de chez nous la Western Force en Australie et les Chiefs en NZ ont eu quelques victoires de prestige improbables après une saison catastrophique l'année dernière.

"Le Top 3 des équipes qui nous ont surprises"
Tous des transexuels au ministère ?

  • Manu
    12926 points
  • il y a 2 semaines
@lelinzhou

Il faut être indulgent. Le rédacteur est un bénévole.
Il peut faire des fautes. Il n'a pas fait d'école de journalisme.
https://fr.linkedin.com/in/th%C3%A9ophane-le-bourgeois-559a62151

@Manu

ce qui est drôle aussi est que l'article nous est présenté comme "écrit par vous". vous est stagiaire au nistère...

@Manu

Il est stagiaire, on peut lui pardonner ! 😉

  • mche
    169875 points
  • il y a 2 semaines
@lelinzhou

Non, des transexuelles!

@mche

Sur Larousse, ce sont les 2 mon capitaine.

@mche

J'avoue ma méconnaissance des règles ( !) en ce domaine, le genre se définit-il au départ ou à l'arrivée ?

@lelinzhou

Et voila : https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/transsexuel/79231

@Bib And Dôme

Merci mais ça ne répond pas vraiment à la question.

  • mche
    169875 points
  • il y a 2 semaines
@lelinzhou

A mon avis il n'y a pas de règles en la matière, même en cherchant bien.

  • mche
    169875 points
  • il y a 2 semaines
@mche

PS Pour une fois que des Français accordent un participe passé au féminin, ce n'est vraiment pas de bol de tomber à côté de la plaque!

@mche

Alors que la bonne orthographe était :

"Le Top 3 des équipes qui nous ont surpriTEs"

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
Vidéos
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
Ecrit par vous !
News
Vidéos
Ecrit par vous !
News
News
News