Champions Cup. Le Racing maudit face à La Rochelle en phase finale : comment conjurer le mauvais sort ?
Le Racing va-t-il enfin battre La Rochelle en phase finale ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce dimanche, le Racing 92 affrontera une équipe de La Rochelle, qu'il n'a jamais battu en phase finale d'une grande compétition. Que devra-t-il faire pour changer la donne ?

Ce dimanche, la deuxième demi-finale de Champions Cup opposera deux formations françaises. Le Racing 92 ''accueillera'' à Lens, La Rochelle pour une place en finale au stade Vélodrome de Marseille. Une rencontre entre deux grosses cylindrées du championnat de France. Et si les deux équipes se connaissent parfaitement, force est de constater que les Rochelais auront sûrement un léger ascendant psychologique sur leur rival francilien au moment de démarrer la rencontre. Car si les deux équipes sont dos à dos cette saison (victoire 23-10 du Racing en début de saison, victoire 19-0 de La Rochelle ensuite), les Ciels et Blancs réussissent plutôt bien aux hommes de Ronan O'Gara en phases finales depuis le retour des Jaunes et Noirs dans l'élite.

Champions Cup. Racing-La Rochelle à Lens : vers un inévitable fiasco ?Champions Cup. Racing-La Rochelle à Lens : vers un inévitable fiasco ?

Petit retour en arrière. Le 31 mai 2019, dans une rencontre, elle aussi, délocalisée, le Racing reçoit La Rochelle en barrages de Top 14. La première rencontre de phase finale entre les deux formations au sein de l'élite du rugby hexagonal. Les Franciliens, pourtant favoris, s'écroulent et ne peuvent que constater la supériorité de leurs homologues rochelais. Résultat ? Une victoire 19-13 des coéquipiers d'Arthur Retière, auteur du seul essai de sa formation suite à une superbe séquence offensive et une passe au pied millimétrée de Geoffrey Doumeyrou. Rebelote, deux ans plus tard. La saison dernière, les deux équipes se retrouvent en demi-finale du Top 14 au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve d'Ascq. Les Rochelais se remettent d'une finale de Coupe d'Europe perdue face à Toulouse. Mais pas de quoi les déstabiliser. Là encore, les hommes de Jono Gibbes vont prendre le meilleur sur les Racingmen. Plus puissants devant, La Rochelle dominera son adversaire sans trembler à l'issue d'un match sans grandes envolées, mais à sens unique face à un Racing 92 bien trop timide pour exister (19-6). 

CHAMPIONS CUP. La Rochelle. Essai en bout de ligne, passes magiques… Victor Vito a régalé face à MontpellierCHAMPIONS CUP. La Rochelle. Essai en bout de ligne, passes magiques… Victor Vito a régalé face à Montpellier

Bref, vous l'aurez compris, dans l'histoire des confrontations récentes entre les deux formations, La Rochelle possède indéniablement un avantage psychologique. Jamais, le Racing, dans l'élite du rugby français, n'a battu La Rochelle en phase finale. Le seul succès de la formation francilienne dans ces matchs à élimination directe remonte à 2008 et une victoire en demi-finale de Pro D2. Loin de nous l'idée de dénigrer la compétition, mais cette rencontre n'a pas vraiment de poids sur la demie qui se profile ce dimanche. Et il est donc bien plus parlant de se baser sur les affrontements récents entre les deux équipes. La Rochelle, la bête noire des Racingmen ? N'allons pas si loin, mais la tâche s'annonce une nouvelle fois difficile face à un adversaire qui voudra de nouveau goûter aux joies d'une finale de Champions Cup, un an après. Alors que devra faire le Racing pour conjurer le mauvais sort et enfin s'imposer face aux Rochelais en phases finales ? 

Tout d'abord, les hommes de Laurent Travers devront répondre au défi physique imposé par les Rochelais. Certains ont longtemps pointé du doigt le manque de poids du 8 de devant racingman. Le week-end passé, face à Sale, l'un des packs les plus denses du vieux continent, les coéquipiers de Camille Chat ont su répondre présents. Ils devront désormais faire face à celui de La Rochelle, qui s'était montré souverain en demie l'an passé. Surtout, leurs individualités (Russell, Thomas entre autre), devront se montrer inspirées. Car une nouvelle défaite lors de ses matchs à enjeu face à ce même adversaire, pourraient peser dans les têtes, au moment d'entamer la dernière ligne droite. 

RÉSUMÉ VIDÉO. CHAMPIONS CUP. Russell et Thomas régalent pour une qualification du Racing en demi-finaleRÉSUMÉ VIDÉO. CHAMPIONS CUP. Russell et Thomas régalent pour une qualification du Racing en demi-finale

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

On pourrait aussi dire que la finale perdue restera un traumatisme qui empêchera les Rochelais de gagner leur demi-finale ?

  • dusqual
    34933 points
  • il y a 6 jours

bref, vous l'aurez compris, comment faire de deux matches une "malédiction" ou un "avantage psychologique"...
ou même un article bidon...

  • Forfac
    867 points
  • il y a 5 jours
@dusqual

Mouais je suis d'accord.
Bref c'est une manière de parler du match quoi.
La Rochelle me paraît indéniablement plus solide, plus armée que le Racing qui me semble être la plus faible des quatre équipe en demi-finale. Mais bon sur quelques coups de génie des trois quarts franciliens, pourquoi pas....

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
Réseaux Sociaux
News
News
Vidéos
News
Vidéos