Ces 10 Sud-Africains qui ont porté le maillot du XV de France
Ces 10 Sud-Africains qui ont porté le maillot du XV de France.
Paul Willemse n'est pas le premier "Bok" à être appelé chez les Bleus. S'il joue contre le Pays de Galles, il sera même... le onzième. Tour d'horizon.

Eric Melville

Il est le premier sudaf à avoir porté le maillot bleu. Né au Cap, le 3ème-ligne signe à Hagetmau en 1980, puis rejoint le Stade Montois trois ans plus tard. Mais c'est au RCT qu'il se révèle. Naturalisé en 1990, il devient international la même année lors d'un match du 5 Nations contre l'Irlande. Il portera le maillot bleu à six reprises. Devenu coach, et notamment sélectionneur de la Suisse, Melville est décédé le 17 juin 2017. 

Driss Van Heerden

Le grand public l'a peut-être oublié. Mais Van Heerden, lui aussi 3ème-ligne, est devenu le second Sud-africain à porter le maillot des Tricolores. C'était en 1992, contre le XV de la Rose. Passé par Tarbes, puis Lannemezan, il jouera également contre l'Ecosse la même année. Pour sa dernière sélection.

Pieter De Villiers

Formé à Stellenbosch, Pieter De Villiers est l'un des piliers les plus capés du rugby tricolore. International dès 1999, il dispute le Mondial la même année. Blessé en 2003, il dispute également la Coupe du monde 2007. Champion de France à... 5 reprises avec le Stade Français, De Villiers remporte le 6 Nations 4 fois, dont deux Grand Chelem. Il est aujourd'hui coach de la mêlée chez les Soldats Roses, après un retour dans son pays d'origine.

Steven Hall

On pense beaucoup au duo De Villiers - Liebenberg, voire au Kiwi Tony Marsh au moment d'évoquer les "étrangers" ayant joué pour la France sous l'ère Laporte. Il convient de ne pas oublier le 2ème-ligne Steven Hall. Certes, le joueur passé par Béziers et Bayonne n'a pas laissé un grand souvenir dans l'esprit des supporters. Comme Van Heerden, il obtient seulement deux sélections. C'était en 2002, dans le Tournoi des 6 Nations.

Brian Liebenberg

FC Grenoble pendant deux ans, Stade Français durant neuf saisons... Mais aussi 12 sélections chez les Bleus ! Voilà le bilan tricolore de Brian Liebenberg, premier 3/4 d'origine sud-africaine à jouer pour le XV de France. S'il réalise le Grand Chelem 2004 et participe au Mondial 2003, Liebenberg ne jouera plus en sélection après 2005. Il a inscrit... 5 essais sur la scène internationale.

Antonie Claassen

C'est le premier "Springcok" de l'ère Saint-André. Le 3ème-ligne s'est révélé à Brive, avant de rejoindre Castres en 2012. Sacré champion de France en 2013, il devient international la même année, mais son compteur restera bloqué à 6 sélections. Claassen ne prend pas part au Mondial 2015. Le 3ème-ligne (encore !) de 34 ans joue toujours au Racing 92, où il réalise une belle saison. 

Daniel Kotze

Relancé par Guy Novès l'an passé, le droitier passé par Aurillac, Clermont et Castres symbolise ce réservoir tricolore au poste de pilier droit... Pas forcément le meilleur à son poste en Top 14, Kotze est appelé en juin 2013, mais la tournée en Nouvelle-Zélande se passe mal. Son retour en novembre 2017 n'a pas été forcément plus concluant...

Bernard Le Roux

Blessé et donc écarté pour ce début de 6 Nations, il est avec Paul Willemse le deuxième "sudaf" du groupe France actuel. D'abord 3ème-ligne, c'est au poste de 2ème-ligne qu'il s'épanouit aujourd'hui. Le Roux, longtemps critiqué, a été l'une des rares satisfactions de la tournée d'été 2018. Mais il était déjà sur le flanc en novembre... Le train repassera-t-il pour lui ? Lancé en 2013 lors de la même tournée que Kotze, il compte 33 sélections, et a participé au dernier Mondial.

Rory Kockott

La France a toujours possédé de nombreux joueurs de talent au poste de demi de mêlée. Pourtant, elle est allée chercher Rory Kockott à quelques mois du dernier Mondial. Le Castrais était alors au sommet de son art. Mais passé la Coupe du monde 2015, il n'a plus été rappelé chez les Bleus. Champion de France à deux reprises avec le club tarnais.

Scott Spedding

Brive, Bayonne, Clermont puis Castres : l'arrière a fait le tour de France des clubs de Top 14. On a beaucoup parlé de sa situation de non-JIFF l'an passé, mais le n°15 a finalement retrouvé un club. Pas suffisant pour retrouver les Bleus, néanmoins... Lui aussi a disputé le Mondial 2015, mais sauf surprise, le XV de France ne devrait plus faire appel à ses services.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Lansaman et Melville, sacrée troisième ligne que le SUH avait

  • Pianto
    28952 points
  • il y a 5 mois
@Le Haut Landais

ah s'il avait accepté de quitter Hagetmau... il aurait pu avoir une sacré carrière.

@Pianto

En effet, je me souviens qu'il avait refuse d'aller au SUA et Ferrasse n'avait pas du tout apprecie.
Certains disent que c'est la raison pour la quelle il n'a pas ete selectionne.
Sinon, le seul club qu'il ait connu autre que le SUH est l'Avenir Aturin en toute fin de carriere et je ne sais pas pourquoi il y est alle

C'est pas Speeding ? A confirmer avec nos présentateurs TV...

Ou SCOTT LE FRANCAIS au mieux ...

La fameuse colonie AfriFraans 😉

Ce qui est marrant c'est de voir que certains (Eric Melville, Bernard Le Roux) ont quand même des noms bien français.
On ne compte plus d'ailleurs les De Villiers, Du Plessis, Du Toit et autres Malherbe chez les Springboks.
De quo désorienter les commentateurs. Surtout chauvins..

@Flanquart St Lazare

Des descendants des huguenots (protestants) qui quittèrent la France après la révocation de l'Edit de Nantes de 1685 a 1715.

Désolé mais "Springcok " me fait plus penser à "bite printanière" qu'à "antilope gallinacé"

@Ghy Nofèros

ou bite à ressort aussi.

@Rémi teLamettra

Je suis moyen à l'aise de discuter bite avec un gars dont le pseudo me fait la promesse qu'il me "Lamettra"

@Ghy Nofèros

Pourquoi sinon habituellement t'es à l'aise de discuter bite ?
bon bon, passons... 😛

@Ghy Nofèros

Concernant Kockott, la question se pose effectivement

10 de trop

@Chronicoeur31

Mort aux méchants Pas-Francais!

  • jlr974
    5146 points
  • il y a 5 mois
@Chronicoeur31

1 com de trop .

@Chronicoeur31

Merci de bien vouloir présenter un arbre généalogique sur 10 génération pour prouver qu'aucun étranger impur n'est venu souiller votre belle lignée française.

@Team Viscères

Merde, je ne représenterais jamais la France

@Team Viscères

Ça donne pas envie d'arborer l'écusson du Stade...

Derniers articles

News
Chroniques
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Réseaux Sociaux
News