Avant France - Angleterre, Shaun Edwards demande l'aide... de Nigel Owens
Avant France - Angleterre, Shaun Edwards demande l'aide... de Nigel Owens.
L'Anglais fait tout pour que les Bleus ne soient pas pénalisés par la barrière de la langue lors du 6 Nations.

C'est ce dimanche que le XV de France débute son Tournoi des 6 Nations, face à l'Angleterre. Comme souvent au niveau international, les Bleus seront confrontés à une équipe anglophone... mais aussi à un arbitre anglophone, qui s'exprime dans la langue de Shakespeare sur le terrain. Un désavantage pour la France, comme pour les formations de l'Hexagone en coupe d'Europe ?

Le débat a été lancé, il y a deux semaines.

Clermont désavantagé face à l'Ulster à cause... des consignes de l'arbitre ?Clermont désavantagé face à l'Ulster à cause... des consignes de l'arbitre ?

Un homme pourrait pourtant faire la différence côté tricolore : Shaun Edwards, le nouveau patron de la défense. L'Anglais a passé onze ans au chevet du Pays de Galles, et son expertise est reconnue de tous. Nommer un anglophone au sein du staff, une véritable stratégie de Fabien Galthié ? Peut-être pas, mais Edwards s'est déjà mis au travail.

Ainsi, le Times nous apprend que l'ancien treiziste a demandé l'aide... de Nigel Owens, qui officiera justement pour le Crunch contre le XV de la Rose. Le but ? Lui demander les phrases clés à faire apprendre (et comprendre) aux Bleus, les jeunes joueurs du squad français ne parlant pas anglais. S'il apprend le Français, « je donne les consignes en Français, mais si la conversation est trop longue, William Servat prend le relais, dit-il à la BBC » Edwards met donc les Tricolores dans le bain.

De quoi faire la différence, ou éviter de trop se faire pénaliser ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

La langue officielle du rugby est l'anglais et ça ne date pas d'hier.
Si on a des arbitres français qui œuvrent à l'international c'est qu'ils ont été capables de se mettre à l'anglais (même avec un accent franchouille)
On pourrait imaginer qu'une des conditions pour être capitaine de l'équipe de France serait de pouvoir échanger avec l'arbitre.
C'est sans doute aussi ça le professionnalisme et je suis certain que nos jeunes vont s'y intéresser rapidement.,

Prenez des cours, les gars !... En commençant par de l'Anglais technique avec lexique rugbystique... Toujours bien de maîtriser d'autres langues que celle de sa mère...

Pas plus scandaleux que d'avoir un coach qui ne jacte pas français en Top 14, non ? Il suffit d'avoir le bon sens de nommer un capitaine bilingue (français-anglais de préférence) dans les matchs internationaux pour qu'il puisse traduire…

On fait un faux procès aux joueurs. On ne parle pas d'une conversation autour d'un feu de bois où l'interlocuteur module son phrasé, répète etc., on parle d'une compréhension rapide dans des situations de stress alors que les joueurs ont leurs facultés mentales éprouvées par l'effort qu'ils fournissent. Ce n'est pas évident même si à froid ils comprendraient ce que dit l'arbitre. D'autant que dans certaines situations on est bien loin d'ordres brefs, mais de notions complexes, comme lorsqu'il s'agit d'expliquer un problème en mêlée et comment le résoudre ou quand il s'agit de mettre en garde contre des fautes répétées. Cet effort de compréhension est bien moins difficile à faire pour un joueur qui est de langue maternelle ou bilingue que pour un joueur moins à l'aise sans qu'il soit pour autant ignare.

Dire, "ils n'ont qu'à apprendre l'anglais ces imbéciles qui n'ont rien compris à la mondialisation", n'enlève strictement rien au fait que, à niveau sportif et intellectuel égal, les joueurs bilingues et a fortiori ayant l'anglais comme langue maternelle sont avantagés sur le terrain par l'hégémonie de leur langue. C'est strictement la même chose dans tous les autres domaines d'activité d'ailleurs. Alors soit on défend un système cosmopolite dans les instances internationales supposées l'être, qui respecte la différence ou du moins qui essaye, soit on se soumet et on accepte d'être parfaitement assimilés.

@Un riz savant scie

Bien sûr que les bilingues ont un avantage, mais ça n'est pas une excuse et cela n'empêche absolument pas d'apprendre l'anglais de façon à être apte à comprendre en situation réelle. Des tas de gens arrivent à le faire dans le boulot en plus de l'aspect technique de leur métier, je ne vois pas en quoi le sport pro serait un monde à part dans lequel il est impossible de réussir à se donner les moyens de comprendre un mec qui parle anglais.
C'est comme pour les règles du rugby, si les clubs forçaient les joueurs à bosser cela rien qu'une ou deux heures par semaine ils s'en sortiraient très bien.

@Team Viscères

Ils ont tous des heures d'anglais et ils s'entraînent avec les commandements en anglais. L'anglais auquel ils sont confrontés en situation de match est bien différent de celui auquel ils sont confrontés en cours. Rien que l'accent d'un arbitre peut dérouter un joueur qui n'y est pas habitué a fortiori en situation de stress ou de fatigue. L'accent NZ est très différent de l'accent gallois, irlandais, canadien, australien, anglais du nord, anglais du sud, anglais de l'ouest, anglais de l'est.

Je remarque que les arbitres anglophones font très peu d'effort pour moduler leur débit parce que pour eux c'est de l'ordre de l'évidence qu'on comprend ce qu'ils disent. Cela pourrait déjà être une recommandation louable de demander aux arbitres de faire attention.

@Un riz savant scie

"L'anglais auquel ils sont confrontés en situation de match est bien différent de celui auquel ils sont confrontés en cours"

Si c'est le cas c'est un énorme problème, car ces cours d'anglais en club doivent les préparer à une seule chose : les matchs. Si c'est pour leur donner des cours type lycée qui permettent de commander un repas à Londres, c'est totalement inutile. Avec une formation adaptée (vocabulaire ciblé, travail à partir des enregistrements de matchs des arbitres du panel, etc.) c'est largement à la portée de tous.

J'ai l'impression que pour certains on est en train de demander aux joueurs d'apprendre à désamorcer une ogive nucléaire en moins de 5 minutes, une main dans le dos et avec un pistolet braqué sur la tempe... les joueurs de rugby ne sont pas plus cons que les autres, comprendre Nigel Owens pendant 80 minutes n'a rien d'insurmontable. Enfin à condition d'essayer.

Z'apprenent quoi comme langue en sport-étude ? L'espéranto ?

@lelinzhou

C'est exactement ce que je voulais dire...pas de langues étrangères dans les centres de formation ? L'Esperanto ? Bien vu et bel humour !

Si ça peut aider...

Si c'est pas une honte !!!... en ces temps de "BREIXIT" ... 😉

  • FRLab
    45551 points
  • il y a 2 mois

Bon, avec Nigel il va falloir une palette étendue et un certain sens de l'humour quand on sait qu'il est capable de sortir à propos d'une touche pas droite, discutée par le talonneur fautif: " even me I am straighter than that" 😉

@FRLab

C'est d'autant plus drôle que "straight" veut dire droit mais aussi hétérosexuel. Un pouce vert pour mister Owens !

@FRLab

Nos joueurs ont déjà du mal à comprendre les consignes simples et habituelles, alors pour les doubles sens ce n'est pas prêt d'arriver...

  • papidol
    1740 points
  • il y a 2 mois

Pourrait on me dire par exemple l'expression utilisée par Nigel Owens à la place du conventionnel "use it " . Phonétiquement j'entends " et ousse "

@papidol

Il dit "An' use!", élipse du "d" et prononciation "iousse", le "z" anglais-gallois étant moins sonore que le français... Sinon demande à Gahuzère-ze baul izeveilleubaul, ze baul"...

@papidol

La magie de l'accent gallois ! Un bon vieux "iiiousssss" guttural pour "use", la base.

  • Hebus57
    6795 points
  • il y a 2 mois
@papidol

Peut-être un truc du genre : "At use" pour dire que le ballon est "à disposition" ? Mon gallois n'est pas fantastique ;P

  • papidol
    1740 points
  • il y a 2 mois
@Hebus57

Merci c'est peut être ça .

Personnellement jouant en Angleterre j'avoue même si je comprends ce que dit l'arbitre, des fois faire le français bêta qui ne comprend rien peut être utile en match. Mais pas sûr que ce genre de trucs marche au niveau international !

  • dusqual
    31317 points
  • il y a 2 mois
@Fufu Brindacier

non rien à péter au niveau international...

Owens étant l'arbitre qui use le plus de formulations en Français, la démarche ressemble plus à gentil fayotage qu'autre chose. Pas sûr que Nigell y soit plus sensible que ça. A fortiori si les choses sont reportées par la presse britannique...Peut-être eut-il été plus utile, il y a qqs mois de ça que Brunel et Guigui soient demandeurs de cours d'Afrikaan auprès de Peyper...

@MARCFANXV

Je n'ai jamais entendu Owens dire un seul mot en français. Tu confonds ?

@MARCFANXV

"Owens étant l'arbitre qui use le plus de formulations en Français"

Pour moi, c'est à Wayne Barnes que revient ce titre!

@potemkine09

C'est ça... Il a confondu... Assez savoureux, d'ailleurs, le Français de Barnes...

@MARCFANXV

The elbow is not a wheapon!

  • papidol
    1740 points
  • il y a 2 mois
@math1907

C'est Weapon non ?

@math1907

The elbow is a weapon

@Le Haut Landais

Elbow c'est aussi des coquillettes en anglais...tu parles d'une arme de destruction massive !

@Le Haut Landais

But the biscotte is "raide" for France!

@math1907

tres raide en effet

Mais...
Is his tailor rich ?
Or his tailor is not rich ?

  • adourAB
    4533 points
  • il y a 2 mois

Faudrait également des cours sur le règlement et les nouvelles règles, car autrement ils peuvent parler en français des heures sans se comprendre.

@adourAB

D'accord deja si en francais tu comprends pas la règles comment veux tu la comprendre dans une autre langue

Les jeunes français ne parlent pas l'anglais ?!
Si c'est un fait avéré, c'est quand même grave. En 2020, un jeune qui aspire à une carrière de sportif professionnel doit parler, et surtout comprendre un minimum l'anglais. Ça me sidère.

@Paulo Quenelle

Mais les arbitres utilisent le langages des sourds et muets, non ? Z'arretent pas de gesticuler pour se faire comprendre !

@Paulo Quenelle

Enfin même sans parler l'anglais, il me semble que les commandements des arbitres du sport dans lequel tu es pro, tu les comprends. C'est prendre les joueurs pour des billes quand même et ça me paraît être un faux débat.
Bientôt tu vas voir qu'on va dire qu'on a perdu parce qu'on a rien compris à ce qu'a dit l'arbitre.
Au fait les règles du jeu sur le site de World rugby ne sont pas en anglais ? Parce que si elles ne sont pas traduites en français, c'est peut-être pour ça que l'EDF n'arrête pas de perdre non ?

@Flo Menot

Dans le feu de l'action, en étant dans le rouge, la compréhension des ordres de l'arbitre ne relève pas forcément du même acabit qu'une conversation au calme sur la cuisine de Brian. Quand un arbitre explique comment tu dois jouer en mêlée sans prendre le temps de s'assurer si les joueurs ont vraiment compris (et alors que les mecs ont le cerveau en ébullition), en effet, le fait d'être bilingue et de ne pas avoir à faire d'effort pour comprendre est un avantage.

@Un riz savant scie

A la décharge des joueurs français possédant quelques notions d'anglais, avez vous déjà discuté avec un écossais qui parle anglais avec un accent Bourguignon très prononcé, c'est à dire en roulant les R...je ne critique pas les Bourguignons, hein...on est d'accord !

@Paulo Quenelle

Avec mon frère si on s'est amélioré en anglais, c'est pas grâce à nos profs qui pour certains n'étaient même pas bilingue, mais plutôt grâce au série en VO (et cest quand tu remarques que le sous-titre traduit pas correctement ce qui est dit que tu remarques que t'es pas trop nul) à sortir dans des pubs où l'on parle anglais
Après pour les joueurs de rugby, avec des coéquipiers anglophone, ils ont des bases

@Paulo Quenelle

Après 15 ans d'école, ils ont déjà du mal à parler français, alors l'anglais... 😛

Le jour où nos chers enseignants seront capables de remettre en cause leurs pratiques et leurs conséquences sur les baisses du niveau scolaire dans tous les domaines n'est pas encore arrivé!

@potemkine09

C'est pas la faute des profs, déjà que le métier est peu valorisé, alors tout leur mettre dessus... C'est l'EN le problème...

@potemkine09

La faute des profs ou bien la croyance que le savoir s'infuse sans effort? Les méthodes d'enseignement de l'anglais ont bien changé, il y a la possibilité de regarder des milliers d'excellentes séries en VO. Est-ce la faute des profs? Certes, il y en a des mauvais, mais le meilleur entraîneur du monde ne fera pas d'une mule cacochyme et fainéante un gagnant du prix d'Amérique

@Camilo Pez

Il suffit de voir la position de la France dans tous les classements internationaux, en particulier le PISA pour voir que les profs ont une grosse responsabilité dans le niveau actuel des élèves. Bien sûr, la majorité d'entre eux accuseront le manque de moyen, l'Etat, le Système, enfin n'importe qui puissent leur éviter de se remettre en cause.
Il existe des méthodes pour faire beaucoup mieux (cf la Finlande, dont le système se base en partie sur les travaux d'un grand pédagogue Français, Célestin Freinet), mais cela supposerait une autocritique dont bien peu sont capables.

  • dusqual
    31317 points
  • il y a 2 mois
@potemkine09

le classement est mauvais ==> la faute c'est les profs.
je crois que tu as oublié ton argumentaire entre les deux.

je vais pas revenir sur la finlande, je crois que le comparatif de team est suffisamment éloquent, même s'il est loin de mettre en avant toutes les différences entre nos deux systèmes.

le truc le plus important à prendre en compte, c'est que comme il le dit aussi, chaque gouvernement arrive avec sa réforme de l'éducation qui portera le nom du ministre qui la mettra en place. déjà pour les élèves, sans qu'ils le calculent forcément, y a un stress qui est généré, des adaptations à faire de par le changement de fonctionnement permanent qui, si tout va bien, aura lieu deux ou trois fois lors de leur scolarité jusqu'au bac...
ensuite tu mets les profs qui eux aussi jonglent en s'adaptant aux envie des uns et des autres et qui se retrouvent baladés de la même manière sauf qu'eux en sont conscient, là y a plus de doute...
les directeurs eux doivent gérer leur école mais n'ont pas la main sur les profs qui dépendent du rectorat... donc pas d'autorité, pour ce qui est des profs qui foutent rien (en effet ils existent, mais ne sont pas la majorité, fort heureusement...).
et quand on a un(e) instit qui n'y arrive pas avec les gamins, voir ne les aime pas, ne sait pas transmettre, voire fait régresser les enfants, est effrayant, hurle, menace, pete des plombs (rayer les mentions inutiles) il va juste être envoyé dans une autre école du coin qui subira la même chose, jusqu'à attérir en classe ulysse avec les momes qui ont le plus besoin d'attention, génial.
bref, oui, c'est le système qui est pourri et ce depuis tout là haut.
parce que comme nos chers élus pillent la tréso et qu'en plus un peuple bête, c'est plus facile à balader à coup de médias, beh forcément, ils vont continuer à nous pondre une réforme par quinquennat...

mais dis toi un truc, c'est que si deux fois par quinquennat, ça passait, il le feraient.

@dusqual

Espèce de gauchiste.

@potemkine09

Alors pour info ce ne sont pas les profs qui décident des méthodes mais le gouvernement et la tête de l'Éducation Nationale, et les profs qui ne suivent pas le programme officiel se font cartoucher lorsqu'ils sont inspectés (inspections qui vont décider de la suite de leur carrière et de l'évolution de leur salaire, déjà dans les plus bas des pays dits développés). Oui la France est à la ramasse comparé aux autres pays en terme de résultats, mais la France est aussi à la ramasse en terme de programmes (pourtant modifiés régulièrement, quasiment à chaque changement de gouvernement) et de moyens et je ne crois pas que ce soit de la responsabilité des enseignants.
Puisque vous prenez l'exemple de la Finlande, voici quelques chiffres :
- le nombre moyen d'élèves par classe en primaire est de 20 en Finlande et 23 en France (moyenne pour l'OCDE : 21)
- le nombre moyen d'élèves par classe au collège est de 19 en Finlande et de 25 en France (OCDE : 23)
- le taux d'encadrement (nombre d'élèves divisé par le nombre de profs) en primaire est de 14 pour la Finlande et de 20 pour la France (OCDE : 15)
- le taux d'encadrement au collège est de 9 pour la Finlande et 14 pour la France (OCDE : 13)
Si l'on décide de comparer il faut le faire jusqu'au bout.

Peut-être que si l'ensemble des gens qui enseignent ou connaissent le système éducatif français tirent le même constat c'est qu'il y a bel et bien un problème autre que "les profs sont des privilégiés qui n'en foutent pas une", et ce même si le JT national et les politiciens qui y passent disent le contraire.

@Team Viscères

Oui d'ailleurs un prof peut avoir 20 à ses inspections, le salaire n'en reste pas moins gelé depuis 8 ans...

@Team Viscères

Ouais mais comme les décideurs sortent de ce système éducatif, est il possible de penser que de par leur mauvaise condition de scolarité ils sont finalement trop con pour faire évoluer les choses dans le bon sens!?

@math1907

Les décideurs ne sortent ni de ce système éducatif ni du même monde que la majorité des Français mais d'une combinaison entre écoles privés, écoles publiques de haut standing, nombre incalculable de tuteurs privés parce que leur famille avait les moyens, et parcours après le secondaire facilité par leur situation familiale (d'après les rapports la France est un des pays d'Europe où l'Éducation permet le moins de s'affranchir de sa situation sociale).

Par exemple notre président a suivi ses études de la 6ème à la 1ère dans un établissement privé catholique à Amiens et a fait son année de terminale au lycée Henri IV à Paris (établissement ultra élitiste), et le ministre de l'Éducation nationale a suivi l'intégralité de son cycle secondaire au lycée privé Stanislas dans le 6ème arrondissement de Paris (arrondissement le plus riche de Paris).

@Team Viscères

Pas mieux. C'est tout à fait ça

@Team Viscères

Pourtant je ne me sents pas moins con que lui!!??😁

Le rugby est professionnel depuis 25 ans, on joue dans le tournoi depuis 1 siècle et c'est maintenant qu'on se rend compte qu'apprendre l'anglais ca serait pas bete? Surtout qu'on parle pas de tenir une conversation sur le Brexit avec un supporter ecossais emeche, mais comprendre 4-5 phrases pour echanger avec un arbitre dans le cadre de son travail. Je comprends meme pas que ce ne soit pas obligatoire pour un joueur pro et à plus forte raison pour un capitaine et entraineur.

@Silkerin

Dans un sport dominé par des pays anglo-saxons, ça tient même de la faute professionnelle

C'est une très bonne chose, par contre faudra penser :

/ À demander la même chose aux autres arbitres qui n'utilisent peut-être pas tous les même formulations.
/ À travailler sur les accents car en chantier j'ai déjà vu des collègues gallois en chier pour comprendre un anglais
/ Mais surtout ne pas éluder que ça puisse être à double tranchant. Les arbitres pourront considérer, à juste titre, que l'excuse de la barrière de la langue n'a plus lieue d'être !

@math1907

La mondialisation n'est pas une excuse pour faire parler l'anglais à toute la population mondiale...les arbitres internationaux devraient,également,pouvoir s'exprimer en français, langue internationale utilisée dans toutes les instances mondiales.
Je ne tombe pas dans une sorte de "franchouillardise" mais reconnaissons les faits, et obligeons les arbitres à s'exprimer, même grossièrement, dans la langue de Molière.

I can't believe it !

  • adourAB
    4533 points
  • il y a 2 mois

Faut normaliser les commandements comme cela se fait en escrime avec la langue française. Pas de longs discours. Une phraséologie, la même pour un match de minimes, pour la finale de CdM que pour les joueurs, téléspectateurs, et des gestes normalisés pour les spectateurs. L'arbitre pourrait aussi diffuser ses commandements par la sono du stade. Ne pas oublier les spectateurs.

"...les jeunes joueurs du squad français ne parlant pas anglais."
😳

Que font les jeunes Pro quand ils n'ont pas d'entrainement ???
Quand on a des coéquipiers étrangers, quand on prétend être pro, puis être international dans un sport dont la langue internationale est l'anglais, on se bouge le Q !!

Pourquoi ça ne fait pas partie des prérequis pour être international ?

  • Flane
    4480 points
  • il y a 2 mois
@RUGBYWAN KENOBI

Alors. Ils ont normalement commencé l'anglais en 6eme. Soit minimum 7 ans a raison de 3h00 par semaine *36 semaines. Tout de même 756 h a l'issue desquelles on pourrait espérer qu'ils comprennent des commandements d'un match de rugby.

@Flane

Vu l'efficacité de notre système d'apprentissage des langues, faut pas s'étonner d'avoir que des billes en british même si certains s'en sorte mieux que d'autre

@RUGBYWAN KENOBI

Ils jouent à la play ou même ça c'est dépassé ?

Nous quand on jouait pas au rugby, on parlait de rugby, de filles et de la prochaine soirée parce que la dernière on ne se souvenait pas de tout !

Mais on était pas professionnel, c'était imaginable que ça puisse réellement le devenir, et encore moins qu'on en fasse partie !

Il a raison. D'ailleurs le capitaine, le vice-capitaine, le coach et les leaders de jeu (au minimum !!!) devraient systématiquement avoir des cours d'anglais.

Autre avantage, Nigel est du genre causant, il n'utilise généralement pas d'expression toute faite et explique pourquoi il siffle. Avec un accent gallois en plus. Ça permettra aux joueurs français de s'habituer un peu à son accent et le forcera un peu à systematiser ses annonces.

  • breiz93
    53580 points
  • il y a 2 mois

I d'nt understand.
I'm french, I can't speak English.

Personne jusque là ne s' était préoccupé de ce problème ????

@batelier

Si mais personne ne parlait anglais !
Du coup z'ont jamais osé appelé un arbitre du tournoi !

@math1907

Attend, là...Tu comprends Laporte quand il parle français ? Pas moi...bon je vis pas en France, mais quand même. Alors un anglais, arbitre, y fait comment ? Tu vas me dire que Laporte ne joue plus ! Mais postule au poste de second au Rugby World ! On a pas fini de se marrer...

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News