Angleterre - On ne va pas se mentir, les Saracens vont rouler sur la deuxième division
Owen Farrell sera en deuxième division avec les Sarries.
Malgré des départs, les Saracens seront plus que compétitifs en 2020/2021. De nombreux cadres ont prolongé en dépit de la relégation en deuxième division.

La dernière prolongation en date chez les Saracens concerne un joueur cadre : Maro Itoje. Malgré la relégation du club en deuxième division, le deuxième ligne polyvalent du XV de la Rose est resté fidèle à son équipe. Il aurait pu faire comme Will Skelton, recruté par La Rochelle ou encore George Kruis en partance pour le Japon. Mais il a choisi de rester à l'instar d'un autre cadre anglais : Owen Farrell. Avant eux, d'autres internationaux avaient choisi de rester : Eliot Daly, Mako Vunipola et Jamie George ont prolongé jusqu'en 2023, sans oublier le troisième ligne Billy Vunipola. Et ce n'est pas tout puisque l'Ecossais Sean Maitland sera aussi de l'aventure en deuxième division. 

Après 12 ans au club, Brad Barritt dit au revoir au SaracensAprès 12 ans au club, Brad Barritt dit au revoir au SaracensUn passage qui devrait être éclair pour le champion d'Europe en titre, toujours en lice en Champions Cup pour converver son titre. Alors oui, les Sarries ont perdu Skelton, Kruis, Barritt, Lamositele (MHR), Spencer (Bath), Gallagher (Munster), Carré (Cardiff), Goode (Japon). Mais des éléments comme Alex Lozowski (MHR) Tompkins (Dragons), Isiekwe (Saints), Earl, Malins (Bristol), Singleton (Gloucester) ont tous été prêtés. Ils pourraient donc très vite revenir. Le temps de faire une saison "à la cool" dans le Championship sans Coupe d'Europe à jouer, les Saracens pourraient même revenir encore plus fort. L'inverse est également possible. Des matchs trop faciles pourraient faire baisser le niveau global de l'équipe. Ce sera une saison à double tranchant pour les internationaux avant la tournée des Lions en Afrique du Sud et la Coupe du monde 2023 en France.Champions Cup - Saracens. Dans la famille Vunipola, je demande le cousin : Manu, 19 ansChampions Cup - Saracens. Dans la famille Vunipola, je demande le cousin : Manu, 19 ansIls vont aussi pouvoir faire jouer des talents comme Manu Vunipola, tout 20 ans et dont l'avenir semble tout tracé non pas chez les avants mais à l'ouverture. Ou bien Ibuanokpe en première ligne. Sans oublier les recrues qui voudront se montrer sous leurs meilleurs jours. A commencer par le demi de mêlée international gallois Aled Davies et le deuxième ligne international écosais Tim Swinson. On est très loin d'une équipe au rabais.

Le XV possible des Saracens
1
M. Vunipola
2
George
3
Ibuanokpe
4
Itoje
5
Swinson
6
Clark
8
B. Vunipola
7
Wray
9
Davies
10
M. Vunipola
11
Maitland
12
Farrell
13
Taylor
14
Segun
15
Daly

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

OK... De jolis cartons en perspective. En gros c'est comme si Toulouse jouait en pro D2 avec une équipe un peu affaiblie !

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
Transferts
News
News
News