AMATEUR. L'Olympique Cazaux réagit suite aux accusations d'insultes racistes
L'Olympique Cazaux souhaitait avoir un droit de réponse. Crédit photo : Facebook Olympique Cazaux

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Suite à l'arrêt du match par l'équipe du Stade Bordelais ASPTT au motif d'insultes racistes, le Cazaux Olympique Rugby a souhaité commenter la situation.

AMATEUR : le Stade Bordelais/ASPTT quitte le terrain avant la fin du match suite à des propos racistesL'arrêt du match entre le Stade Bordelais ASPTT et Cazaux en série territoriale dimanche dernier pour des insultes racistes proférées à l'encontre d'un des joueurs du Stade a provoqué de vives réactions dans le monde de l'ovalie. Si une plainte a été déposée par le club bordelais et le joueur ciblé, l'Olympique Cazaux a également décidé de son côté de déposer une main courante au commissariat d'Arcachon. On déplore en effet la manière dont le club a été conspué alors que les faits restent encore à établir. C'est via un communiqué que le club mis en cause a tenu à réagir afin que les esprits se calment et rappelle que le Comité de Côte d'Argent de Rugby va diligenter une enquête.

Suite à l'article paru dans le journal Sud Ouest du vendredi 4 novembre 2016 concernant l'arrêt du match par l'équipe du Stade Bordelais ASPTT au motif d'insultes racistes, le Cazaux Olympique Rugby souhaite apporter les commentaires ou précisions suivantes :
Tout d'abord il est écrit que "le représentant fédéral aurait entendu des insultes à l'encontre du joueur du Stade Bordelais ASPTT (lors de son expulsion temporaire) mais pas le trésorier cazalin qui était lui aussi sur la touche". Il faut savoir que, gérant la sécurité, ce dernier ne se trouvait pas à ce moment-là à proximité du passage du joueur ni aux côtés du représentant fédéral.
Par ailleurs, concernant les insultes, celles-ci demeurent à établir. Dans ce cadre-là, le Comité de Côte d'Argent de Rugby va diligenter une enquête.
Mais plus que tout le club de rugby de Cazaux est très affecté par tout le déchaînement médiatique fait autour de ce match. Sur certains sites nous sommes traités quasiment de voyous, de gens coutumiers de faits racistes ou de gens avec qui tout le monde à des histoires. 
Nous dénonçons ces qualificatifs qui n'ont aucun fondement. D'ailleurs excédés par cela, et afin de prendre toutes les garanties, nous avons déposé ce jour une main courante au Commissariat d'Arcachon.
Si nous étions ce dont certains nous qualifient, comment aurions-nous pu être distingués "club de l'année" pour la saison 2015-2016 tant pour nos résultats sportifs que pour notre comportement au niveau du Comité de Côte d'Argent ?
L'état d'esprit du Club de Rugby de Cazaux ne se veut absolument pas en lien avec les créneaux diffamatoires ou discriminants.
Nous souhaitons que le climat actuellement plus que délétère et très blessant à notre égard prenne un cours plus normal.

 



Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Fenrir
    8270 points
  • il y a 3 ans

Franchement, lire ce genre d'article ça me fait vraiment chier quoi... On est sensé joué à un sport qui met en avant l'ouverture, la fraternité, l'esprit d'équipe... Et on arrive à entendre des propos homophobes, racistes, etc. sur le terrain... C'est juste inacceptable...

Et surtout c'est des trucs, c'est toujours dur de réagir quand ça arrive... On peut pas laisser passer, mais après si on dégoupille c'est nous qui sommes en tort (ce qui au demeurant n'empêche pas de dégoupiller et d'éclater le mec qui balance l'insulte)... Le club bordelais à d'ailleurs eu une très bonne réaction...

Franchement, j'aimerais qu'on ait des vraies sanctions contre ce type de propos, et pas seulement dans le rugby mais partout... parce qu'en parlant d'expérience le racisme est pas vraiment puni en France.

@Fenrir

Si la réaction des bordelais est en effet la meilleure, on aimerait que les réactions viennent d'ailleurs. Quand on lit que "le délégué a entendu les insultes", on se demande pourquoi ce n'est pas lui qui est allé voir l'arbitre pour gérer la situation.

Cela m'a fait penser à un match en universitaire contre l'équipe d'une fac avec une certaine réputation. C'était mon tout premier match de rugby et le capitaine nous avait fait un speech en disant qu'on aurait peut-être droit à des comportements limite mais qu'il faudrait non pas réagir mais lui en parler. On avait 2 blacks dans l'équipe, au premier ballon touché par l'un d'entre eux on a droit à des cris de singe. Fin de l'action, le capitaine va voir l'arbitre qui lui dit qu'il n'a rien entendu mais qu'il fera attention. Deuxième ballon touché par un black, rebelote. Le capitaine retourne voir l'arbitre qui n'a toujours rien entendu. Moralité au 3ème cri de singe sans réaction de l'arbitre on a eu droit à une belle salade de phalanges (sympa comme baptême), 1 rouge de chaque côté. Dans son rapport l'arbitre a mentionné la générale mais pas les signalements de notre capitaine. Le président de l'asso avait fait remonter un courrier pour signaler les agissements, qui était resté sans réponse. On avait eu droit au même cirque quelques mois plus tard pour le match retour (la boite à gifles avait dû être ouverte plus rapidement). Même si une bonne générale ça défoule, cela ne règle rien. Les joueurs d'une équipe sont toujours insultés et absolument reconnus comme des victimes, le ou les connards d'en face restent impunis en dehors d'une mâchoire ou une tempe douloureuse quelques jours, une équipe (voir une fac) reste associée à une image qu'elle ne mérite pas spécialement juste parce qu'elle préfère nier le problème, et nos instances n'en branlent pas une.

  • Fenrir
    8270 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

En universitaire aussi j'en ai entendu des insultes racistes et homophobes... Ca s'est généralement réglé dans un ruck ou un maul et pas toujours bien... Bien sûr si j'entends ça en arbitrant un match d'universitaire c'est vite vu : carton rouge, coup de pied de pénalité et bien entendu je témoigne si le joueur visé par l'insulte veut porter plainte...
Je suis tout à fait d'accord qu'un délégué qui entend ce genre de propos doit le rapporter à l'arbitre qui fait exclure le spectateur ou met un carton rouge au joueur (+ rapport).
En tous cas on verra bien comment ça va se terminer mais j'ai bien l'impression que si ça se passe dans le rugby universitaire, les instances répondront circulez y'a rien à voir...

C'est dommage quand on voit qu'en Angleterre il me semble, un club a banni à vie un spectateur pour propos homophobe...

@Fenrir

Tout à fait, c'est le club de Batley (XIII) qui a banni un supporter suite à des propos homophobes proférés sur les réseaux sociaux à l'égard du capitaine de l'équipe qui avait révélé son homosexualité. Toute la différence entre ceux qui prennent position et ceux qui se planquent derrière une position.

  • AKA
    49455 points
  • il y a 3 ans

Réaction pitoyable des dirigeants de Cazaux: ils n' ont rien trouvé de mieux que la main courante! Aucunes excuses et si par chance le délégué n' a rien entendu ou était à la buvette, circulez il n' y a rien à voir!!! Décidément l' omerta dans le rugby ce n' est pas un vain mot...

Ce qui me dérange dans cette façon de réagir, c'est qu'on trouve côté à côte "on ne sait pas encore si un de nos joueurs a fait de la grosse merde" et "on est accusé à tort". Bordel, il y a un moment où il faut assumer. Soit tes joueurs sont clean et tu es sûr qu'ils n'ont rien à se reprocher, alors tu montes au créneau pour défendre ton club. Soit tu n'es pas sûr à 100% de ne pas avoir une brebis galeuse dans l'effectif, mais alors tu la boucles et tu mets les choses au clair en interne avant d'aller l'ouvrir dans la presse. En plus ce n'est pas dur, on connait même le numéro du joueur accusé.

Parce que si tu as un joueur qui a eu les propos rapportés, alors le club est coupable. Même si ce n'est pas un club de facho ou que le club n'est pas coutumier du fait. Mais il y a bel et bien eu un acte de racisme sur le pré, venant d'un des joueurs portant les couleurs du club. Le climat "délétère et blessant à l'envers du club" est provoqué par ce joueur, pas par l'adversaire, le comité, la presse ou ses lecteurs. Donc le club devrait se tourner vers ce joueur et non pas le reste du monde qui serait vilain avec le club.

Le problème de ce genre de réaction, c'est qu'elle induit fortement le doute alors que pour l'instant il n'y a pas moyen pour le quidam moyen de savoir si les faits reprochés se sont réellement produits. Mais perso quand je vois un club concerné par ce genre d'accusation qui se défend avant même de savoir si les faits sont avérés (et dans le cas présent, leur communiqué donne l'impression qu'ils n'ont même pas cherché à savoir), j'ai tendance à les rapprocher de la catégorie des coupables.

  • epa
    36748 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Tout à fait. leur problème n'est pas du tout le racisme mais l'image du club....

C'est marrant, dans l'autre article on apprenait que des joueurs étaient venus s'excuser du comportement de certains autres ... Ils se seraient excusés pour rien ? Prenez-nous pour des chèvres.

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
News