6 Nations - Shaun Edwards dévoile les dessous de son implication avec le XV de France
Shaun Edwards est très impliqué dans le projet du XV de France.
L'Anglais Shaun Edwards explique pourquoi il a rejoint le staff du XV de France et ce qu'il apporte aux Bleus pour qu'ils soient performants en défense.

6 Nations 2020 - Pays de Galles vs France, parole à la défense : qui est le meilleur ?6 Nations 2020 - Pays de Galles vs France, parole à la défense : qui est le meilleur ?Trois matchs, c'est tout ce qu'il a fallu à Shaun Edwards pour métamorphoser le XV de France. Le technicien anglais n'est pas seul aux commandes des Bleus, mais on ne peut passer sous silence le travail effectué avec les Tricolores en défense. Son credo est clair : faire de la France une équipe pénible à jouer. Un peu comme le Pays de Galles lorsqu'il était en charge de la défense galloise. Un projet qui lui tient à coeur. Dans les colonnes du Midi Olympique, Edwards a tenu à mettre les choses au clair sur ce qui l'a poussé à rejoindre la France. 

Les gens croient que la France m’a offert plus d’argent. C’est faux. Au moment où j’ai dit non à Wigan, l’offre du Pays de Galles, sensiblement égale à celle de la FFR, est arrivée sur la table. Mais la France était un challenge excitant. La FFR m’offrait aussi un contrat de quatre ans (contre deux au pays de Galles). C’était un facteur important.

Il ne le cache pas : il aurait aimé retourner en Angleterre, à son premier amour qu'est le rugby à XIII. Mais à Wigan, il a senti qu'il ne serait pas aussi libre qu'en France. "Je n'ai eu aucun contrôle sur la construction de mon staff ou le recrutement des joueurs..." Il explique ainsi qu'un joueur qu'il souhaitait garder avait été vendu et que le préparateur physique qu'il voulait n'avait jamais été contacté. "Là, j'ai compris que je n'aurais aucun contrôle sur le projet sportif". Avec les Bleus, c'est autre chose. Alors oui, il n'est pas sélectionneur mais son rôle au sein de l'encadrement est primordial dans le rugby d'aujourd'hui. Il tient cependant à préciser que c'est Fabien Galthié qui a posé les bases de la défense actuelle du XV de France pendant la Coupe du monde. "Il y avait juste besoin d'un peu plus de constance, de discipline, d'homogénéité."

On peut aussi rajouter l'agressivité aussi bien dans les rucks que sur les montées défensives et surtout la discipline. Les Bleus concèdent des pénalités, mais dans la zone rouge, ils font à la fois preuve de solidarité et d'exemplarité. "Chaque ruck est une guerre et une partie de mon job est d'apprendre aux joueurs à voler des ballons à l'équipe adverse." Pour Edwards, le tournant du match de samedi a eu lieu avant la mi-temps lorsque les Bleus ont résisté aux assauts gallois pendant plusieurs minutes à 14. Et c'est aussi la défense qui a marqué sept points sur l'interception de Romain Ntamack alors que la pression galloise était encore une fois intense.  Sa méthode ? Encourager les joueurs plutôt que leur crier dessus. Il semblerait bien que ça fonctionne.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Hormis Andy Goode
alias la biasse alias le gros bonhomme en mousse, Shawn Edwards est un rosbeef, donc, implication, rigueur, discipline et comme on peut sûrement l'entendre du bord du terrain: pressuuuure! Pressssuuure!

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos