6 Nations. Les médias écossais aux anges, Eddie Jones sous le feu des critiques en Angleterre
L'Écosse a remporté la Calcutta Cup, Jones sous le feu des critiques.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

L'Écosse s'est imposée face à l'Angleterre et a conservé la Calcutta Cup. La presse écossaise est élogieuse envers les siens, alors que leurs compères anglais se montrent sévères.

L'Écosse se réveille tout sourire ce dimanche matin alors que l'Angleterre connaît, elle, une sacrée gueule de bois. Le XV du Chardon s'est imposé lors de son entrée en lice du Tournoi des 6 Nations (20-17), prenant le meilleur sur les Anglais en fin de match et conservant ainsi la Calcutta Cup. Forcément, la presse écossaise se satisfait de ce succès et se permet de rêver pour la suite de la compétition. Pour l'Herald, l'Écosse a réalisé ''une performance mature basée sur une défense solide qui a suffi pour lancer sa campagne des 6 Nations de manière spectaculaire''. Un succès acquis au forceps, dans les dernières minutes de la rencontre. Dominés, les coéquipiers de Stuart Hogg ont su faire le dos rond, pour s'imposer. Mais comme dirait l'adage, cardiaque s'abstenir, notamment lors de cette interminable série de mêlées rejouées en fin de partie. L'Herald poursuit : ''Ce fut un match éprouvant pour les nerfs jusqu'à la fin, surtout lorsque l'Angleterre a eu quatre mêlées dans une excellente position offensive et qu'une faute leur aurait valu une pénalité facile.'' Si selon eux, l'Écosse méritait de gagner comme l'a précisé Eddie Jones, ils ont pu profiter de la grossière erreur de Luke Cowan-Dickie pour prendre l'avantage : ''Il faut le dire, ils ont eu un peu d'aide de Luke Cowan-Dickie, qui a non seulement reçu un carton jaune mais a concédé un essai de pénalité en sautant et frappant une balle haute destinée à Darcy Graham''.

RÉSUMÉ VIDÉO. Tournoi des 6 Nations. L'Écosse renverse l'Angleterre dans un Murrayfield en fusionRÉSUMÉ VIDÉO. Tournoi des 6 Nations. L'Écosse renverse l'Angleterre dans un Murrayfield en fusion

Russell salué

The Scotsman de son côté évoqué un ''final palpitant à Murrayfield''. ''C'est la première fois depuis 1983-1984 que l'Écosse remporte deux victoires consécutives dans la Calcutta Cup et elle l'a fait avec une performance pleine de courage''. Pour le site, certains joueurs ont impressionné comme l'ouvreur Finn Russell dans un rôle parfait de gestionnaire : ''Finn Russell a dicté les opérations de l'Écosse avec la tête froide et bien que Marcus Smith ait répondu de la même manière pour les visiteurs, sa sortie à la 63ème minute a été un tournant''. Toujours selon The Scotsman, l'ouvreur du Racing 92 a remporté son duel face à l'ouvreur anglais : ''C'était le sorcier contre son apprenti, flair contre flair, et Russell l'a gagné [...] L'Écosse est chanceuse d'avoir un joueur de son talent''. Autre élément particulièrement à son aise ce samedi, l'ailier de poche du XV du Chardon, Darcy Graham. Impliqué sur les deux essais, il a gratté un ballon décisif dans les derniers instants : ''Darcy Graham reçoit des éloges après une performance exceptionnelle'', alors que The Guardian en Angleterre l'a jugé ''excellent''. Stuart Hogg de son côté déclarait dans des propos repris par The Scotsman, qu'il s'agissait ''de la meilleure équipe écossaise depuis une décennie''. Auteur lui aussi d'une performance magistrale, le capitaine écossais a été unanimement félicité par la presse locale

6 Nations. Ecosse. Darcy Graham un feu follet à surveiller pour les Bleus6 Nations. Ecosse. Darcy Graham un feu follet à surveiller pour les Bleus

L'Angleterre déchante

Du côté anglais en revanche, c'est la soupe à la grimace. Bien qu'ils aient semblé dominateurs, les hommes d'Eddie Jones n'ont que très rarement trouvé des solutions dans la défense écossaise. Et ce dimanche, le sélectionneur anglais se retrouve sous le feu des critiques. RugbyPass par exemple, remet en cause sa gestion de l'effectif : ''Eddie Jones est l'un de ces entraîneurs qui parlent jusqu'à la nausée de la façon dont les tests matchs du rugby modernes se jouent à 23. Sauf que... Regardez comment l'Australien a utilisé ses finisseurs samedi. Il a fallu 64 minutes pour que les premiers changements aient lieu, Jones remplaçant quatre joueurs en une seule fois, dont le buteur Marcus Smith''. The Telegraph n'hésite pas à s'interroger sur les choix de ce dernier. Le plus marquant ? La sortie de Marcus Smith peu après l'heure de jeu, alors que l'Angleterre menait 17-10. Le site titre : ''La décision bizarre d'Eddie Jones de remplacer Marcus Smith prouve qu'il ne lui fait toujours pas confiance''. 

VIDEO. Appuis de feu, vista et sang-froid, un Marcus Smith de Gala a porté les Harlequins vers la victoireVIDEO. Appuis de feu, vista et sang-froid, un Marcus Smith de Gala a porté les Harlequins vers la victoire

Les supporters, eux aussi, s'interrogent sur les réseaux sociaux notamment sur le jeu de dépossession privilégié par le sélectionneur anglais : ''J'aimerais qu'Eddie Jones ne gâche pas nos joueurs'', se plaint par exemple l'un d'entre eux. The Independant parle de ''la mauvaise gestion du remplacement de Cowan-Dickie qui a joué dans la terrible défaite de l'Angleterre.'' sans ommettre de préciser que ce dernier avait fait son autocritique suite à ce revers. Pour en revenir à la défaite, The Guardian affirme que ''malgré la défaite contre l'Écosse, l'équipe d'Eddie Jones a l'étoffe d'une grande équipe si elle peut tirer de leçons clés de ce revers.'' Marcus Smith a tiré son épingle du jeu et cette défaite doit permettre au XV de la Rose ''d'apprendre''. 

Enfin, si on parle aussi de ce carton jaune reçu par Cowan-Dickie (qui s'est publiquement excusé à la fin du match) qui a changé la face du match, RugbyPass revient sur la dernière séquence de mêlée, sans qu'aucune pénalité n'ait été donnée : ''Une grande attention sera sans doute portée sur la séquence de mêlées qui s'est déroulée dans la moitié de terrain écossaise en fin de match.'' Selon le site, l'arbitre Ben O'Keefe n'a jamais sifflé une pénalité car aucune faute n'était évidente à ce moment-là, tout simplement : ''Comme Nigel Owens et Brian Moore l'ont indiqué dans leurs commentaires, aucun officiel de match n'aime être responsable de déterminer le résultat d'un match dans les dernières secondes. En conséquence, O'Keefe a clairement senti qu'il avait besoin d'une plus grande certitude quant à l'origine de la faute qu'il n'a pu trouver et donc trois mêlées en ont suivi.''

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je trouve que c'est plus l'Angleterre qui a perdu que l'Ecosse qui a gagné.
En tout cas, cette journée prouve que le niveau du Tournoi est bien relevé.
Si on le gagne, ça n'en sera que plus méritoire.

Jones s’est planté en sortant Smith qui gérait bien le match mais il n’est pour rien dans le smash de Cowen Dickie qui fait basculer le match

C est toujours un plaisir de voir l Angleterre perdre. Il n en demeure pas moins que c est une équipe respectée.

Il n'y que moi qui trouve l'essai de pénalité sévère ?
Pénalité, carton jaune, OK
Si l'anglais essayait d'attraper le ballon, l'essai n'était pas certain, il me semble...

@Jonathan Sextoy

Non, j'étais pas loin de penser a une pénalité contre l'écosse. D'après ce que j'ai lu dans la presse Anglaise, l'arbitre considère que "Cowan n'avait aucune chance d'attraper le ballon" : donc anti jeu. Il aurait du laisser l'Ecossais attraper le ballon et le plaquer après... Et Cowan est d'accord... Carton + essai, c'est énorme. Mais sur le fond ça semble la règle. La notion d'anti jeu ou de faute intentionnelle est de plus en plus souvent utilisée. Surtout dans les zones de marque.
De même les mêlées finales... Les Anglais ne se plaignent pas de l'arbitrage, pourtant. Si l'Equipe de France avait été arbitrée comme ça on en parlerait encore. Moi le premier...

@Jonathan Sextoy

L'essai de pénalité est decorrélé du carton. Faute dite cynique : carton jaune. Ensuite situation : y a-t-il une "bonne probabilité" d'essai sans la faute? La réponse est oui, l'anglais est le dernier défenseur et ses coéquipiers sont trop moins pour couvrir la zone. Donc c'est strictement l'application de la règle. Il n'y a pas de "c'est un peu dur" ou "c'est exagéré", c'est juste l'application de la règle.
Notre ami Nigel Owens l'explique fort bien dans le Daily Telegraph de dimanche

@Jonathan Sextoy

c'est une faute intentionnelle qui annihile une excellente opportunité de marquer pour les écossais, l'essai était quasiment fait a mon avis.
essai de pénalité et carton jaune me semble etre la bonne decision.
peut-etre que quelqu'un qui connait mieux les règles pourrait nous aider?
@team viscères, tu en penses quoi?

@Jonathan Sextoy

Je suis pas Arbitre, mais il me semble que lors de la réflexion de l'arbitre, le joueur qui fait la faute est tout bonnement enlevé de l'équation. S'il n'y avait personne d'autre autour d'eux, l'Écossais aurait été tout seul, et aurait marqué l'essai. Jaune+essai de pénalité

  • Michne
    8073 points
  • il y a 3 mois
@Jonathan Sextoy

Le talon anglais donne vraiment l’impression de taper dans la balle pour la mettre en touche alors qu’il pouvait facilement la contester ou plaquer l’écossais, l’anglais le plus proche était à 10m, donc le sanction est logique. Je pense que c’est de la maladresse mais ça ne rentre pas en ligne de compte. A part ça excellent arbitrage clair et precis

@Michne

Qu'il le volleye en avant et en touche, oui, aucun doute, mais s'il ne fait pas ça, il y a un essai certain derrière ? Pas sûr...

  • Michne
    8073 points
  • il y a 3 mois

Pour moi c’est plutôt l’Angleterre qui a perdu le match que l’Ecosse qui l’a gagné , la suite le dira... A lire la presse anglaise Eddie Jones et son arrogance ne passe plus du tout

Euh... Juste merci les Écossais !!!! 💗

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News