6 Nations féminin. France/Angleterre, un Crunch aux allures de finale de Coupe du monde selon la presse étrangère
France/Angleterre, un match pour le Grand Chelem.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce samedi, l'équipe de France de rugby féminin affronte l'Angleterre dans le Tournoi des 6 Nations. Un match pour le titre et le Grand Chelem.

Ce samedi, l'équipe de France reçoit l'Angleterre à Bayonne avec au bout, une potentielle victoire dans le Tournoi des 6 Nations et un Grand Chelem. Françaises et Anglaises ont remporté tous leurs matchs jusqu'ici. À vrai dire, on n'en doutait pas une seconde. Elles étaient programmées pour s'affronter pour le titre et pourraient même se retrouver en finale de la Coupe du monde dans quelques mois en Nouvelle-Zélande tant elles dominent la scène internationale mais surtout européenne depuis près de 20 ans. La France a en effet glané six titres dans le Tournoi et l'Angleterre dix, et presque à chaque fois avec le Grand Chelem. Lorsqu'elles s'affrontent, les matchs sont spectaculaires et souvent indécis jusqu'à la dernière minute. "Prenez Exeter 2019 : l'essai de Lydia Thompson à la 79e minute a été décisif. Ou Twickenham 2020, quand une pénalité tardive d'Emily Scarratt a fait la différence", se souvient Rugby World. Le célèbre magazine anglais rappelle cependant que les Bleues restent sur neuf revers de rang face à leurs meilleures ennemies. Le dernier succès tricolore remontant à 2018 par un seul point d'écart sur la pelouse du stade des Alpes.RUGBY. 6 Nations féminin. L'Angleterre, un Everest pour les Françaises ?RUGBY. 6 Nations féminin. L'Angleterre, un Everest pour les Françaises ?Les deux équipes se connaissent très bien. Et les Françaises savent qu'il faudra sortir un gros match de la première à la dernière seconde. Face à une Angleterre pragmatique, Gaëlle Hermet et ses coéquipières vont passer un véritable test physique, mais surtout psychologique, estime le site anglais. "Si elles ne peuvent pas surmonter cet obstacle mental devant une foule locale bondissante à Bayonne, comment peuvent-elles espérer le faire en Nouvelle-Zélande ?" Ce match doit valider tout le travail effectué jusqu'à présent et notamment les trois succès de rang sur les Black Ferns. Pour Rugby World, la prise de décision et le jeu au pied seront des éléments déterminants dans cette partie. "Il y a d'excellentes joueuses dans cette équipe de France, comme Banet, Caroline Boujard et Jessy Tremoulière, qui peuvent déchirer les défenses et créer des essais incroyables. Mais cette conscience du jeu – savoir quand franchir et quand prendre l'option la plus sûre – n'est pas aussi forte que celle de l'Angleterre en ce moment"

Mais il est une joueuse qui pourrait bien changer ça : Laure Sansus. La demie de mêlée bleue a été le fer de lance de France depuis le début de la compétition avec six essais au compteur et quatre passes décisives, note florugby. "Un succès contre l'Angleterre la verrait décrocher le titre de meilleure joueuse du Tournoi". Si les Bleues pourront compter sur son leadership, les Anglaises, elles, seront privées de Sarah Hunter, deuxième joueuse la plus capée de l'histoire côté anglais. Le fait qu'elle soit rester dans le staff pour épauler ses coéquipières en dit long sur son importance. "Les Red Roses devront trouver un autre leader dans l'équipe pour les mener dans ce qui sera sans aucun doute leur match le plus difficile de ce Women's Six Nations". Un match qui aura, comme expliqué plus haut, un impact sur le Mondial à venir. Pour rappel, Françaises et Anglaises ont chacune facilement battu la Nouvelle-Zélande à l'automne à deux reprises. Le site theanalyst estime que le vainqueur de ce choc "se dirigera vers la Coupe du monde de rugby 2022 en tant que favoris incontestés." Crédit photo : theanalyst.com

Pour l'heure, le costume est sur les épaules des Anglaises qui ont marqué la bagatelle de 42 essais dans le Tournoi. "Soit plus du double que n'importe quelle autre équipe (France 20), avec 21 joueuses différentes qui ont traversé la ligne de craie. Lydia Thompson et Lark Davies sont en tête avec cinq essais chacune."  On rajoutera aussi que sept joueuses du XV de la Rose font partie du Top 10 des meilleures porteuses de balle de la compétition. Lequel ne comporte aucune Française. Ce n'est pas pour autant que les Anglaises vont débarquer en terrain conquis à Jean Dauger. "Nous savons qu'à chaque fois que nous affrontons la France, c'est un grand match. Mais nous aimons relever ce genre de défi," confie Ellie Kildunne, 384m au compteur, via le site de la RFU. Soutenues par tout un peuple amoureux du rugby, les Tricolores auront à coeur d'imiter leurs homologues masculins. La fête pourrait être sublime puisque des célébrations sont prévues pour marquer le 20e anniversaire du premier Chelem des Bleues en 2002 et des événements en cours autour du stade.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos