6 Nations. ANALYSE. 0 faute pour l'Irlande à la 53e, la France trop indisciplinée, les clés du match
Les coéquipiers d'Alldritt devront faire preuve de plus de maîtrise face à l'Irlande.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce week-end, nos Bleus auront fort à faire face à une équipe irlandaise très disciplinée, ce qui n'a pas forcément été notre cas face à l'Italie...

Deux jours, c'est le temps qu'il nous reste à patienter avant d'assister à l'un des chocs de ce Tournoi 2022 : France-Irlande. Un affrontement qu'on ne présente plus, et qui s'annonce haut-en-couleur à tous les étages. Car, comme vous le savez sûrement, les Irlandais ont écrasé, sans trop de difficulté, des Gallois sans solution et sur le reculoir (29-7). Une performance majuscule, qui est notamment due à la discipline exemplaire des hommes d'Andy Farrell. Les chiffres sont là : seulement 5 fautes en 80 minutes, dont la première à la 53ème minute (au même moment, les Français avaient déjà été pénalisés 10 fois face à l'Italie). Une différence inquiétante, surtout lorsque l'on connaît l'importance de ce domaine dans les matchs couperets. Une chose est sûre, Fabien Galthié et son staff devront régler ce problème, d'autant que les fautes françaises effectuées face aux Italiens sont, pour la plupart, largement évitables...

Tournoi des 6 Nations. Pourquoi faut-il plus craindre l'Irlande que les Blacks ?Tournoi des 6 Nations. Pourquoi faut-il plus craindre l'Irlande que les Blacks ?Attention aux hors-jeu

Sur les 14 fautes faites par le XV de France dimanche dernier, 4 sont des hors-jeu. Des erreurs largement évitables, surtout que ces derniers n'ont pas été provoqués par les Italiens ! En effet, ces situations ne se sont pas déroulées lors d'un déséquilibre défensif, mais bien lors de montées anticipées, sûrement due à un trop plein d'envie. Le troisième ligne Anthony Jelonch s'est par ailleurs fait pénaliser à deux reprises, alors que la défense tricolore était en place, dans le camp italien.

Un mauvais timing qui coûtera cher face aux Irlandais, d'autant que ces derniers imprimeront un rythme bien au-dessus de celui des coéquipiers de Garbisi. De plus, ces fautes bêtes ont à chaque fois permis aux visiteurs de sortir proprement de leur camp, sans aucune difficulté. Il faudra donc que les Bleus trouvent le bon timing pour monter, afin de croquer dans la règle les attaquants irlandais. Surtout que le XV du Trèfle provoque quant à lui beaucoup de hors-jeu chez ses adversaires, en témoigne la rencontre face au Pays de Galles samedi dernier (5 hors-jeu).

Des fautes bêtes qui inquiètent

Ce qui peut également nous inquiéter concernant la rencontre de samedi, c'est le nombre de fautes inutiles qu'ont concédé les Tricolores face à leurs voisins transalpins. En tout, on peut dénombrer (en étant clément) 6 pénalités qui n'avaient pas lieu d'être (poussette, obstruction, ou encore ramper au sol) : chose qui sera rédhibitoire face aux Irlandais. Car bien entendu, les coéquipiers de Sexton vont mettre à mal nos Bleus défensivement, les poussant à enchaîner les temps de jeu, parfois sous grosse pression. Des situations qui amèneront (logiquement) des pénalités. Jusque-là rien d'anormal, car le XV de France le fera également de son côté : mais ce qu'il faudra gommer, ce sont toutes ces petites fautes inutiles qui annihileront une action d'attaque, ou qui au contraire en fourniront aux Irlandais. Ce fut d'ailleurs l'un des points forts des Verts face aux Gallois, qui ont été très propres sur toutes leurs phases d'attaque, tout en mettant à la faute leurs adversaires du jour (15 pénalités).

6 Nations. Montées agressives, ballons hauts... Ce qui avait fonctionné pour nos Bleus face à l'Irlande6 Nations. Montées agressives, ballons hauts... Ce qui avait fonctionné pour nos Bleus face à l'Irlande

Les soutiens, la clé du match ?

Si jusqu'à présent, nous avons vu les fautes françaises, il serait logique désormais de s'attarder sur les points forts irlandais : comment ces derniers mettent-ils à la faute leurs adversaires ? Si le rythme est l'une des causes, il faut également se pencher sur les rucks. Car sans surprises, les hommes de Farrell sont des experts dans le domaine. Et là encore, la rencontre face au Pays de Galles est un indicateur intéressant. Tout d'abord, les Irlandais ne perdent que très peu de ballons dans les zones de rucks. Les libérations sont bonnes et rapides, et les soutiens sont quasiment toujours dans le bon timing. Preuve à l'appui, les Gallois n'ont jamais pu gratter ou effectuer de contre-ruck samedi dernier (malgré des spécialistes comme Basham ou Jenkins). En revanche, les hommes en vert ont eux réussi plusieurs fois à récupérer la balle, grâce notamment à une troisième ligne fantastique (Doris, Van Der Filer et Conan). Pour être plus concret, l'Irlande a réalisé trois turnovers sur ces zones de rucks, et a gratté trois ballons au sol.

Vous l'aurez compris, à la moindre hésitation, au moindre oubli, un Irlandais en profite pour se jeter sur le ballon et le récupérer. Nos Bleus devront donc être particulièrement attentifs à cela, d'autant qu'ils se font fait pénaliser trois fois face à l'Italie le week-end dernier, à cause justement de soutiens en retard. Néanmoins, Galthié possède lui aussi des joueurs qui excellent pour gratter des ballons : Marchand, Alldritt et même Dupont à moindre mesure, tous sont capables d'effectuer ces tâches. Attention tout de même à ne pas trop se consommer dans les rucks, ce qui laisserait des espaces à l'extérieur que les Irlandais se feront un plaisir à exploiter.

Bernard Jackman : ''le match face à la France va être le plus gros test depuis longtemps pour l'Irlande''Bernard Jackman : ''le match face à la France va être le plus gros test depuis longtemps pour l'Irlande''

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • valdo
    1739 points
  • il y a 3 mois

C'est assez exceptionnel pour une équipe de n'être pénalisée qu'après 53 mn de jeu . Cela s'explique en grande partie par la domination des Irlandais et de qualité de ses joueurs et aussi par la faiblesse de l'opposition Galloise . Maintenant on doit prendre en compte le paramètre arbitrage dont on sait qu'il n'est pas d'une homogénéité parfaite dans l'interprétation des situations de jeu .
La qualité des Irlandais dans les rucks va mettre les Français en difficulté avec le risque de provoquer les mêmes fautes que contre l'Italie .Une des clés du match sera la discipline .

Intéressant. Merci.

  • Iyhel
    26260 points
  • il y a 3 mois

Les choix gallois sur les rucks, offensifs comme défensifs, étaient pour le moins… originaux. Pivac essaie de changer le plan de jeu mais ça n’est pas encore au point et c’était peut-être pas contre l’Irlande que c’était le plus pertinent à tenter.
Bref difficile d’en tirer des enseignements pour ce week-end.

Merci pour cet article. Pour revenir sur les hors jeu des bleus j ai trouvé mr Adamson très pontilleux sur les positions de défense des français et un peu moins sur celles des italiens. Néanmoins le match fut bien arbitré.

Le plus inquiétant reste le soutien dans les phases de ruck des francais,
après une percée offensive, car là il ne s agit plus de retard mais d absence, et contre l Irlande cela ne pardonnera pas.

@Passovale

je suis surpris, je me suis demande comment nous n'avions pas été plus sanctionne. j'avais l'impression que les bleus étaient constamment hors-jeu.
de maniere generale, j'ai l'impression que les hors-jeu ne sont pas tant siffles que ca

Ouais, je vais préparer une boite de kleenex, au cas. Mais bon, la bière est déjà au frais !

  • Pianto
    44781 points
  • il y a 3 mois

Très bon article bien détaillé.

Les irlandais ont fait très peu de fautes mais il faut dire que les gallois n'avaient jamais la balle et quand ils la retrouvaient ils faisaient une cagade au bout de 20s.
ça aide.

j'espère qu'on saura les mettre un peu plus sous pression.

Pour ce qui est de nos fautes, je suis certain qu'on saura être plus précis. Ce n'est plus un match de reprise et c'est déjà le sommet du tournoi donc tout le monde sera dans l'état d'esprit optimal. C'est sûr que si on se permet les mêmes largesses que contre l'Italie, on sera mal mais je pense qu'il y aura pas mal de changement.

@Pianto

Etre inconstant dans la discipline et devenir une équipe à réaction qui se met au niveau de l'équipe d'en face est assez inquiétant. Je pense que cela vient d'un manque de maturité et d'expérience de certains et s'améliorera avec le temps.

En tout état de cause, quand ce sera réglé ça fera mal.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News