6 Nations 2017 : en route avec Hémisphères Voyages pour un Tournoi chaleureux et décontracté
Le 6 Nations 2017 avec Hémisphères Voyages.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'agence Hémisphères Voyages vous propose de suivre le XV de France lors du prochain Tournoi des 6 Nations.

[Sponsorisé] Johannès Mercier est le patron d'Hémsiphères Voyages, spécialiste des voyages autour du rugby et du sport depuis 1998. A l'aube du Tournoi des 6 Nations 2017, qui verra les Bleus s'envoler en Angleterre, en Irlande et en Italie, il répond à nos questions.

Salut Johannès ! Tout d'abord, raconte-nous un peu ton parcours rugbystique.

Je ne viens pas du rugby ! Je suis né à Romans, et à l'époque, j'étais coureur à pied et skieur de fond et je faisais partie des sportifs du lycée. Il y avait une équipe de rugby qui était très forte, avec Philippe Saint-André qui est de la même génération, et je jouais quand il y avait besoin, en 2ème ou 3ème-ligne. J'ai eu ensuite une carrière à la montagne, comme moniteur de ski et accompagnateur randonnée.

C'est à 30 ans que j'ai été sollicité par des équipes de rugby pour organiser des séjours en Europe de l'est en fin de saison, ça marchait bien. C'était nouveau, exotique, facile d'y aller... Ils ont tous eu envie d'aller voir le Tournoi des 6 Nations, et ça m'a donné envie de créer une agence.

Cette agence, c'est Hémisphères Voyages.

A cette époque, la Coupe d'Europe venait de démarrer, et on faisait également beaucoup de déplacements autour des clubs français à l'étranger, ce qui m'a mis le pied à l'intérieur du monde du rugby institutionnel, que je ne connaissais pas. Petit à petit, les clubs se sont structurés et ce marché s'est arrêté, et l'agence s'est concentrée sur les événements rugby comme le 6 Nations. On a grossi doucement, mais sûrement : ça a toujours été un jeu et un plaisir que de partir avec des copains et des clients pour un mélange convivial dans ces séjours, qu'on a toujours voulu garder. On tient à garder un côté décontracté et chaleureux.

Justement, pourquoi partir avec Hémisphères Voyages plutôt qu'avec un autre voyagiste ?

On est très proches de nos clients, attentionnés, bienveillants. On veut gagner notre vie, puisqu'on est des commerçants, mais on ne veut pas le faire au détriment du plaisir du client. Un client mécontent, c'est un vrai problème. Choisir Hémisphères, c'est choisir une boîte qui est décontracte, sérieuse et bienveillante à l'égard de son public.

Grand classique, vous proposez des packs pour Tournoi des 6 Nations. Quelle est ta destination préférée en Europe pour aller voir un match ?

Franchement, je n'arrive pas à avoir de préférences ! Chaque place à son caractère. L'Irlande,  c'est celui qui marche le plus. C'est Dublin, c'est une capitale vivante et sympa, l'équipe a du caractère, elle est spectaculaire. Après, il y a l'Ecosse : en termes de rugby, c'est moins intense mais Edimbourg fait partie des plus belles villes d'Europe. Un week-end en Ecosse, c'est vraiment un dépaysement, avec une ville d'un autre siècle, avec beaucoup de charme. Les kilts, la cornemuse, les pubs qui sont magnifiques...

Ensuite, il y a le Pays de Galles ! Cardiff, c'est comme un bled ! Par contre, c'est le seul pays des 6 Nations qui a le rugby comme sport national. Toutes les grand-mères, les enfants vibrent pour le rugby, c'est à voir. Il y un côté rustique chez les Gallois : on a beau emmener des clients un peu fêtards en 3ème mi-temps, ils sont sidérés de voir le très très haut niveau festif des Gallois. Et puis, il y a le plus beau stade.

L'Italie, on n'est pas au même niveau, mais c'est une parenthèse intéressante. Et enfin l'Angleterre, même si tout le monde a déjà fait un voyage à Londres et que la ville ne vibre pas rugby, Twickenham reste le temple du rugby. Il y a quelque chose de très particulier. 

Tu as une anecdote à nous raconter sur vos voyages lors d'un Tournoi ?

Les premiers voyages étaient plein d'excès. Un jour, l'avion affrêté est retardé plusieurs fois. Un groupe de copains boit, boit, boit... et puis deux s'endorment, au point de rater l'avion ! (Rires) Ils sont rentrés chez eux sans être passé par Dublin ou Edimbourg ! Je me rappelle également d'un client qui avait beaucoup bu. Il avait des problèmes de prostate, et l'hôtesse ne voulait plus le laisser aller aux toilettes car l'avion allait descendre, alors il s'est levé pour pisser au milieu de l'allée. En arrivant, il est allé en prison, et il y est resté 3-4 jours.

Mais en général, c'est très agréable de travailler dans un environnement où les gens viennent pour se faire plaisir. Il y a un niveau d'exigence mais il y a beaucoup de tolérance de la part des clients. Ils sont rarement très énervés lorsque quelque chose ne leur convient pas. Le rugby véhicule encore ces valeurs de tolérance et d'ouverture. On passe vraiment de bons moments.

Lors des voyages, vous êtes accompagnés par des anciens joueurs de rugby. Qui rêverais-tu d'inviter à un voyage avec toi ?

Je n'ai pas de relation de fan / idole, il y a quelques joueurs avec qui nous partons régulièrement comme Jeff Tordo, Yann Delaigue ou Guy Accoceberry, qui nous correspondent bien. Ce ne sont pas forcément les joueurs qui sont les plus stars qui collent à l'image de notre agence. On préfère des joueurs qui ne sont pas forcément les plus flamboyants, mais qui ressemblent à ce qu'on est. Un Tordo aime passer du temps à table avec les clients, sachant que ces derniers ne sont pas forcément issus du monde du rugby, ils peuvent avoir les yeux qui brillent quand ils sont avec quelqu'un qui raconte que pour préparer les matchs du XV de France, il réunit les joueurs de 1ère et 2e-ligne dans la cuisine pour répéter sur le carrelage toute la nuit. Des anecdotes que n'a pas forcément le rugby moderne.

Crédit vidéoHémisphères Voyages

Le site d'Hémisphères Voyages, c'est par ici

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News