Ecrit par vous !
INSOLITE. Mon XV de départ pour l'ouverture du Tournoi des 6 Nations face à l'Angleterre
Si tu as l'habitude de raler à chaque fois que le sélectionneur dévoile une nouvelle liste alors je t'invites à venir raler devant cette composition.
Comme tout le monde le sait, tous les français amateurs de rugby ne peuvent s’empêcher de se prendre pour le sélectionneur de l'EDF à chaque rencontre internationale. Voici donc ma composition pour le Crunch.
  • 15- Spedding. Je vous l’avoue, je n’étais pas fan du joueur et de sa capacité à relancer avec l’intelligence d’un pilard. Mais depuis l’ère Novès, on dirait bien que le plus Sud-Af des Français (ou l’inverse, c’est comme kayak ça marche dans les deux sens) a appris à faire des passes. Et puis en cas de défaite, on trouvera bien un 3 contre 1 vendangé à montrer du doigt.
  • 14- Vakatawa. On ne va pas se mentir pour retrouver un peu French Flair on est obligé de faire appel à des Fidjiens. Du coup, on devrait peut-être appeler ça le Fidjian Flair. Et puis avec toutes ses passes après contact on aura l’illusion d’avoir les All Blacks sur une aile.
  • 13- Lamerat. Parce que c’est une tradition de mettre un perce-muraille en deuxième centre et que c’est toujours mieux si celui-ci sait aussi faire des passes. Donc pas de Bastareaud pour moi merci.
  • 12- Fickou. Tout le monde se souvient de son essai marqué le 1er février 2014 en fin de match contre les Anglais. Ce jour-là Fickou a réussi à nous faire vibrer sous le mandat Saint-André. Rien que pour ça, je lui donne une place à vie au centre de l’attaque en EDF.
  • 11-Huget. Bien que beaucoup auraient opté pour Nakaitaci, j’estime que l’on pourrait quand même essayer d’avoir 1 Français sur 2 à l’aile. À choisir entre deux « air défense » je prends le made in France (coucou Montebourg).
  • 10-Doussain. Ne cherchez pas, je suis un fan absolu de Mr Jean-Marc. Pour moi, il est le nouveau Beauxis, autant dire le nouveau génie français. Quel gabarit, quelle défense, quel buteur… Excusez-moi, je m’emporte, enfin bref avec un 10 pareil, on peut être sûr que cette fois, c’est Lawes qui va prendre une cartouche.
  • 9-Serin. Le nouveau chouchou de ces dames. Il peut combler les éventuelles et légères lacunes techniques de Doussain. De plus on a encore en tête sa chistera qui permit l’essai de Picamoles contre les All Blacks (pour rappel la chistera est un skill dont le nom et l’utilisation fut prohibée sous l’ère Lagisquet).
  • 8-Picamoles. Vous avez vraiment besoin d’une justification ?
  • 7-Chouly. Parce que c’est un 3e ligne puissant et dur au mal qui peut apporter beaucoup dans le jeu courant et dont la faculté à percer la ligne d’avantage peut être utile. De plus, l’équipe de France a besoin de leaders charismatiques tels que lui. Non allez soyons sérieux
  • 5 min : Goujon. 6-Gourdon. Pendant 4 ans on s’est dit que PSA s’était trompé dans les noms en prenant Goujon à la place de Gourdon. De fait, on est bien obligés d’avouer que ce dernier s’est imposé rapidement en EDF. Pourquoi s’embêter à choisir quand on peut prendre les deux ?
  • 5-Maestri. Simple(t ?), efficace, classique. Un grand gaillard de 2m ça fait toujours forte impression dans une équipe. En plus les lifteurs français arrivent à le faire sauter (ce qui est en soi un exploit vu le gabarit du bonhomme) alors autant en profiter.
  • 4-Le Devedec. Un breton et briviste de surcroit en EDF c’est pas tous les jours alors j’achète !
  • 3-Slimani. Un pilier français traditionnel amélioré. Entendez par là le respect des traditions françaises avec une tenue en mêlée irréprochable couplée à une belle activité dans le jeu. Cela permettra à Mathieu Lartot de parler d’une équipe de France « Black/Blanc/Beur »…
  • 2-Tolofua. Je sens déjà sur moi le poids de toutes vos critiques. Je n’ai rien contre Guirado bien au contraire mais avouez que depuis que Tolofua a annoncé son départ en Angleterre, il nous livre des performances majuscules. Peut-être que jouer contre les Anglais le transformera en pizzaiolo super-sayan.
  • 1-Baille. J’aurais bien choisi Ben Arous mais le Racing en a décidé autrement. Faute de grives, on prend des merles comme on dit (sacré merle quand même me direz-vous). Jeune espoir à son poste et possédant des rouflaquettes, il s’impose comme le Médard du 8 de devant !

Merci à Clément Cressiot pour cet article ! Vous pouvez vous aussi nous soumettre des textes, pour ce faire, contactez-nous !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Assez d'accord avec ton équipe, avec une réserve sur Doussain. Mais ça reste un remplaçant de luxe, bien sûr ! Quand à Guirado, il est incontournable.

A l'attention des rédacteurs : Si ce site devient un échange de messages agressifs entre blogueurs, ce sera sans moi. Je le regretterai.

Derniers articles

Vidéos
News
Transferts
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News