Amateur - Poings américains, tasers, crachats et KO : que s'est-il passé avant Six-Fours - Martigues ?

Amateur - Poings américains, tasers, crachats et KO : que s'est-il passé avant Six-Fours - Martigues ?
Amateur - Poings américains, tasers, crachats et KO : que s'est-il passé avant Six-Fours - Martigues ? Crédit photo : Facebook @RCMPDBofficiel
La rencontre de Fédérale 3 entre les deux équipes a finalement été annulée, face aux événements.

"Tous les joueurs de la Réserve ont vu la même chose. Le président de Six-Fours aussi. Espérons qu’il prenne ses responsabilités, et que la vérité sorte..." Capitaine du RC Martigues Port de Bouc, dernier de la poule 6 de Fédérale 3, Jérôme et les siens semblent déjà condamnés à retrouver l'Honneur dès la saison prochaine, avec 18 points de retard sur le premier non-relégable. Un retard accentué par les événements du week-end dernier, et ce forfait face à Six-Fours Le Brusc. En B, comme en Première.

Le manque d'effectif n'est pas en cause. Que s'est-il passé, alors ? L'équipe réserve de Martigues s’est présentée au stade avant l’équipe première, et selon la version du club, s’est faite agresser dans le couloir du stade, en voulant arriver aux vestiaires. Les agresseurs, vêtus du survêtement du club de Six-Fours, attendaient avec des poings américains, des tasers... et même un chien. Crachats au visage, bousculades contre le mur du couloir, insultes... et coup de poing. L'un des joueurs de Martigues, frappé par derrière, a été victime d'un KO. Transporté à l'hopital, il aurait, selon nos informations, décidé de porter plainte.

Un match aller houleux

D'un commun accord, les deux présidents ont donc décidé de ne pas jouer la rencontre. Le patron du RC Martigues refusant que l’équipe première - restée au restaurant - rejoigne le stade. Ces événements font suite au match aller quelque peu musclé, "avec une générale et plusieurs cartons rouges", confie Tony, 2ème-ligne de la formation des Bouches-du-Rhône. Une première rencontre assumée par Jérôme, le capitaine :

Au match aller, ça avait été houleux, voire rude, mais c’était resté sur le rectangle vert, et on a d’ailleurs eu beaucoup de suspensions pour nos bêtises... On perd à la maison et à la fin, une générale éclate où ils ressortent plutôt blessés dans leur égo, vu leur manque de solidarité sur la bagarre... Donc ça avait pas mal chauffé en tribunes avec les réserves et les spectateurs... Et pour couronner le tout, des jeunes de la cité d’à côté ont cassé un feu et une vitre de leur bus...

C'est pourquoi il avait été décidé de séparer la première de la B, avant le match, évitant ainsi une possible confrontation dans les tribunes.

Six-Fours dément

Sollicité, le club de Six-Fours n'a pas répondu à nos questions. Mais sur les réseaux sociaux, et notamment la page Facebook du club, on semble démentir la version des Martégaux. Et le club s'est tout de même exprimé dans un média, le Midol. Le président de déclarer : 

Dimanche, à leur arrivée au stade, un joueur de chez eux a donc craché sur l’un de mes joueurs. Dans la foulée, il y a eu une altercation et on a préféré, d’un commun accord avec le président de Martigues, en rester là.

Une version soutenue par la FFR, si on en croit le journal. Pour le moment, le match a en tout cas été donné perdant à Martigues, qui écope au passage d'une pénalité. Tony de conclure : "on attend que le président nous donne plus d’infos, mais on espère qu’il fera appel."

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
Transferts
News