Pro D2 - Quelles sont les raisons de la colère du Stade Aurillacois ?

Pro D2 - Quelles sont les raisons de la colère du Stade Aurillacois ?
Pro D2 - Le Stade Aurillacois a vu la victoire lui échapper en fin de match contre Nevers.
Le Stade Aurillacois s'est incliné vendredi contre Nevers en encaissant un essai à la 77e. Un match marqué par des décision contestables selon les locaux.

En s'inclinant à domicile ce vendredi soir face à Nevers, Aurillac a concédé sa troisième défaite de la saison. Une mauvaise opération pour les Cantaliens qui pointent désormais à la neuvième place du classement de la Pro D2. Au coup de sifflet final, il avait bien sûr de la déception dans les rangs aurillacois. Avec deux essais au compteur par Adendorff (8e), et sur décision de l'arbitre à la 28e après une bonne mêlée, les locaux ont entrevu la victoire et même le bonus offensif durant une très grande partie du match. Cet essai du bonus, ils l'ont pourtant marqué à la 55e par Jean-Philippe Cassan. Mais l'arbitre de la rencontre l'a refusé pour un hors-jeu de Thomas Dubourdeau.

Cette décision de Monsieur Millotte explique en partie la colère du staff au sortir de ce match disputé. Thierry Peuchlestrade n'en veut pas à Nevers, qui a fait son match, marqué les points au pied par Henry (15e, 37e, 52e) en dominant territorialement et marqué un essai victorieux à la 77e par Vuillemin. "À deux minutes près, on gagnait ce match", lance cependant le technicien via La Montagne, à qui il tarde de voir la vidéo de l'essai refusé mais surtout de cette dernière action qui coûte le match à ses joueurs. "Entre notre troisième essai qui est refusé alors qu'il me semble valable et cette dernière action au départ de laquelle il y a une mêlée que l'on domine et sur laquelle l'arbitre de touche signale une faute de Nevers mais que l'arbitre principal ne siffle pas, ça fait beaucoup."

Peuchlestrade n'explique également pas pourquoi, en ayant la possession durant le seconde acte, qu'aucune pénalité n'ait été sifflée à l'encontre des visiteurs. Il ajoute : "C'est une défaite très frustrante et qui me rappelle beaucoup un match de la saison dernière. Bizarrement, c'est celui contre Montauban et c'était déjà Monsieur Millotte qui arbitrait. On perd ce match d'une façon ambiguë, après une deuxième mi-temps ambiguë." Une nouvelle polémique arbitrale après seulement quelques journées de championnat. En attendant le choc entre Oyonnax et Mont-de-Marsan, l'USON est sur le podium de la Pro D2.

Lien Vidéo