Pro D2 - Présentation des clubs pour la saison 2017-2018 : Nevers

Ecrit par vous !
Pro D2 - Présentation des clubs pour la saison 2017-2018 : Nevers
Après un saison historique, Nevers veut confirmer sa monté en Pro D2.

Cet article est rédigé par Sébastien Remoué, Merci à lui ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :

  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !

Les Nivernais débarquent en Pro D2 et ont la ferme intention d’y rester, en jouant les trouble-fête.

Présentation :

La malédiction des finales est enfin levée pour les Jaune et Bleu ! Et oui, après des échecs répétés en phases finales ces dernières années, l’USO Nevers a enfin franchi un cap en mai 2017 en s’imposant largement face à Chambéry lors du match retour de la finale sur sa pelouse du Pré-Fleury, en étant pourtant mené de 9 points au coup d’envoi. Maintenant, après avoir renouvelé une partie de son effectif et inauguré en 2015 son nouveau centre de formation, le club nivernais a l’ambition de s’installer durablement en Pro D2, pour, pourquoi pas, rêver plus grand par la suite.

L’an passé :

Saison Régulière : Pour la toute première promotion en Poule Elite, Nevers faisait partie des candidats les plus sérieux à la montée, avec en prime, un centre de formation ultra moderne flambant neuf ! Invaincu à domicile avant la dernière journée, l'USON a su vaincre Massy, assuré de finir premier, qui se rendait dans la Nièvre sans grande pression, mais avec beaucoup d’intention ! Alors que le match commençait à leur échapper, les Nivernais ont su reprendre l’avantage et maintenir l’avance de 6 points jusqu’au bout pour rester invincible à domicile (victoire 25-19) et ainsi sauver leur troisième place, pour pouvoir recevoir le match retour pour la demi-finale. Un match à l’image de la saison régulière, de la régularité, de l'abnégation mais un passage à vide qui coûte cher (3 essais encaissés sur 10 minutes d’infériorité numérique) alors que Nevers avait certainement les armes pour chercher mieux mais certaines défaites à l’extérieur ont fait très mal à la tête des Bleu et Or (comme le 35 à 3 encaissé à Aubenas en fin de saison).

Phase Finale : Tout avait bien commencé pour l’USON ! En déplacement à Aix en Provence pour son premier match de demi-finale, l'USON manquait de peu le bonus offensif, alors que Provence rugby arrachait le bonus défensif en fin de match en passant une quatrième pénalité en fin de match (Provence Rugby 12 - Nevers 18). Malheureusement, malgré un bon début de match retour avec une avance de 6 points, dans un stade du Pré-Fleury en effervescence, ce sont les Aixois qui font la course en tête et qui prennent même le large à la mi-temps. Mais les Nivernais arrivent à remonter leur retard et reviennent à 1 point à quelques minutes de la sirène. Après une longue domination sur la ligne nivernaise, les Aixois ont tellement envie de franchir la défense qu’ils la passent en rampant dans le temps additionnel. L’essai est refusé et Nevers accède à la finale malgré la défaite (Nevers 22 - Provence Rugby 23). Pour la finale, l'USON se déplace à Chambéry avant de les recevoir. Lors du match aller, Nevers s'incline (28 - 19) et part donc avec un retard de 9 points pour le match retour. Mais Chambéry ne résiste pas longtemps. Alors que pendant 50 minutes les 15 Savoyards n’ont jamais réussi à passer la ligne nivernaise, ils se retrouvent à 14. C’est un véritable festival pour l’USON qui s’impose 35 à 9, et s’offre la Pro D2.

Les matchs amicaux :

L'USON a déjà joué les deux matchs amicaux qui étaient programmés. Le premier était le 28 juillet à Aurillac. Malgré une affiche alléchante, les Nivernais se sont imposés sans briller car le staff aurillacois avait aligné une équipe peu expérimentée. Le second test match a eu lieu le 4 août à Lacaune face à Béziers. Longtemps menés, les hommes de Nevers ont repris les commandes du match pour s’imposer 22 à 18. C’est donc sur deux matchs de préparation réussis que pourra s’appuyer l’USON pour ses débuts en Pro D2.

Le maillot :

Pas de révolution au niveau des couleurs pour les tuniques de l’USON. On remarque quand même que le nouveau style avec des rayures donne un petit aspect rétro à ce maillot, par rapport à celui de la saison dernière.PHOTO. Pro D2 - Les nouveaux maillots de Nevers pour la saison 2017-2018

Le tableau des transferts au 8 août 2017 :

Arrivées Départs

Bakary KEITA (Fra) - Pilier, 19 ans > Narbonne

Anthony ROCHET (Fra) - Pilier, 23 ans > Bg-en-Bresse
Jonathan GARCIA (Fra) - Pilier, 32 ans > Vannes Emiliano CORIA (Arg) - Pilier, 26 ans > pas conservé
Jordan SÉNÉCA (Fra) - Pilier, 25 ans > La Rochelle Isei COLATI (Fij) - Pilier, 33 ans > Hyères
Max CURIE (Fra) - Pilier, 26 ans > Albi Levan SHENGELIA (Géo) - Pilier, 25 ans > Domont
Nemo ROELOFSE (Afs) - Pilier, 22 ans > Albi Marc SIMONNET (Fra) - Pilier, 23 ans > pas conservé
Terry PHILIPPART (Fra) - Pilier, 25 ans > Montauban Thomas PRETKOWSKI (Fra) - Pilier, 28 ans > Retraite
Jean-Philippe GENEVOIS (Fra) - Talonneur, 30 ans > Perpignan Seilala LAM (Sam) - Talonneur, 28 ans > Perpignan
Julien JANAUDY (Fra) - Talonneur, 28 ans > Bourgoin David GONZALEZ (Fra) - 2ème ligne, 26 ans > Chambéry
Bastien CHALUREAU (Fra) - 2ème ligne, 25 ans > Perpignan Simeon GELDENHUYS (Afs) - 2ème ligne, 31 ans > Nantes
Frank BRADSHAW (Irl) - 2ème ligne, 22 ans > Auch Thibaut LOMBARD (Fra) - 2ème ligne, 23 ans > Bg-en-Bresse
Senio TOLEAFOA (Sam) - 2ème ligne, 23 ans > Waratahs

Yohann CARPENTIER (Fra) - 2ème ligne, 32 ans > pas conservé

Thomas CEYTE (Fra) - 2ème ligne, 26 ans > Dax

Eugène N'ZI (Fra) - 3ème ligne, 30 ans > Angoulême

Fred QUERCY (Fra) - 3ème ligne, 26 ans > Albi

Hugues BRIATTE (Fra) - 3ème ligne, 27 ans > Rouen

Gautier GIBOUIN (Fra) - 3ème ligne, 28 ans > Montauban

Emil PITTMAN (Sam) - Mêlée, 23 ans > pas conservé

Jason FRASER (Afs) - 3ème ligne, 26 ans > Griquas

Claude BRECHENMACHER (Fra) - Ouverture, 21 ans > Aubenas

Stellio BESSAGUET (Fra) - Mêlée, 20 ans > Toulouse

Julien MAZET (Fra) - Centre, 25 ans > Rodez

Mathieu BÉLIE (Fra) - Ouverture, 29 ans > Perpignan

Lucas LIABOT (Fra) - Centre, 23 ans > Limoges

Mathis BARBOUCHE (Fra) - Ouverture, 19 ans > Grenoble

Mikaël DROUARD (Fra) - Centre, 30 ans > pas conservé

Vivien FESSER (Fra) - Ouverture, 19 ans > Seyssins

Thibault DUVALLET (Fra) - Centre, 31 ans > pas conservé 

Conor TRAINOR (Can) - Centre, 27 ans > Vannes

Brian-Lee VAN NIEKERK (Afs) - Ailier, 23 ans > Bourges

Nasoni NAQIRI (Fij) - Centre, 23 ans > Albi

Viliame MAYA (Fij) - Ailier, 34 ans > Hyères

Ilikena BOLAKORO (Fij) - Ailier, 29 ans > Angoulême

Andrzej CHARLAT (Fra) - Arrière, 22 ans > Beaune

Jean-Yves ZÉBANGO (Fra) - Ailier, 25 ans > El Salvador

Lucas BLANC (Fra) - Ailier, 22 ans > Albi

Quentin LEFORT (Fra) - Ailier, 20 ans > Castres

Florian LAVAUX (Fra) - Arrière, 21 ans > Paris

Loic LE GAL (Fra) -Arrière, 24 ans > Albi

Source : All Rugby

Le ou les joueurs à suivre :

Pendant l’intersaison, Nevers a procédé à une large revue d’effectif. Allant chercher des joueurs jusqu’au Super Rugby. Il est donc évident que le deuxième ligne sud-africain Toleafoa (ancien des Waratahs) sera attendu au tournant, de même pour Quercy, l’ancien capitaine d’Albi en troisième ligne. Mais au-delà des stars, trois des hommes forts de la montée en Pro D2 devraient confirmer leur légitimité à leur poste ! Fabregue a été un vrai moteur pour le pack tout au long de la saison dernière, et devra rester avec le numéro huit sur le dos. De même, l’ancien joker médical de Clermont, Bruzulier a été capital, avec Urruty, dans l’animation du jeu. De même, Urruty a fini par prendre brillamment le tir au but à son compte pour la phase finale. On attend donc que cette charnière confirme son efficacité en Pro D2.

Le XV probable avec les remplaçants :

  1. Sénéca (Curie ou N'Diaye)
  2. Janaudy (Genevois ou Visagie)
  3. Mérabet (Roelofse ou Garcia)
  4. Basson (Ceyte)
  5. Toleafoa (Chalureau)
  6. Salavea (Tarrit)
  7. Quercy (Bastide)
  8. Fabregue (Fraser)
  9. Bruzulier (Faleali)
  10. Urruty (Bélie)
  11. Zebango (Bonvalot)
  12. Erasmus (Naqiri)
  13. Derrieux (Herry ou San Martin)
  14. Blanc (Chevalier ou San Martin)
  15. Autagavaia (Le Gal)

Le pronostic du rédacteur :

C’est une évidence, le début de saison sera difficile pour Nevers, qui va découvrir un nouveau championnat, et qui devra aussi se créer un vrai collectif après ce gros recrutement. Mais, vu les qualité des hommes, la mayonnaise devrait prendre et permettre à l’USON de se faire une réputation de trouble-fête, et de se maintenir en Pro D2, difficilement, pour, pourquoi pas, chercher plus d’ici quelques saisons.