Comment Montpellier a terrassé Toulon en clôture de la quatrième journée de Champions Cup?

Comment Montpellier a terrassé Toulon en clôture de la quatrième journée de Champions Cup?
Montpellier remonte à la seconde place de la poule 5.
Cet après-midi, Montpellier a battu Toulon (34-13) pour le compte de la quatrième journée de cette poule 5 de Champions Cup. Montpellier conserve des chances de se qualifier.

Les 5 minutes les plus marquantes :

  • 14e - Serfontein inscrit le premier essai (10-3). Alors que Toulon avait ouvert le score sur une pénalité, c'est bien Montpellier qui vient inscrire le premier essai de la partie. A la suite du premier ballon porté du match, Picamoles sert Willemse d'une magnifique chistera, ce dernier perce sur près de 20 mètres et vient mourir à quelques mètres de la ligne. Sur la sortie de balle grand côté Goosen sert Camara qui lance Serfontein dans un intervalle pour le premier essai du match.
  • Montpellier prend un premier avantage (15-3). Après une période de domination de près de 10 minutes dans les 22mètres Toulonnais, Montpellier parvient à enfoncer le clou avec ce second essai signé de l'ailier Immelman. Suite à une longue série de jeu au près dans les 10 mètres Varois, Pienaar écarte sur les extérieurs et Immelman s'en va inscrire en coin le second essai de la rencontre. 
  • 44e - Le MHR redémarre fort (22-6). Montpellier démarre la seconde mi-temps comme il avait terminé la première. Et une nouvelle fois c'est à la suite d'un bon ballon porté dans les 22 mètres Varois, que Giudicelli s'écroule dans l'enbut.

  • 51e - Déjà le bonus pour Montpellier (29-6). Malgré plusieurs changements précoces, Toulon n'arrive pas à retourner la pression en cette seconde mi-temps. Le coup de pied trop long de Trinh-Duc atterrit dans les 40 mètres Montpelliérains. François Steyn, pas en réussite depuis le début de la rencontre, échappe à deux défenseurs et remonte le terrain avant de jouer parfaitement le 2 contre 1 avec son demi-de-mêlée, opportuniste sur le coup, pour inscrire l'essai du bonus.
  • 79e - Chilachava clot la marque (34-6). Après une baisse de rythme successive à l'acquisition du bonus offensif, Montpellier met un dernier coup d'accélérateur. Sur un énième ballon porté après une touche à 5mètres, le pack Montpelliérain file derrière la ligne. Montpellier l'emporte et met le RCT au tapis dans cette Champions Cup.

Le Top 3 du rédacteur :

  • Ruan Pienaar Auteur de quatorze des points de son équipe, le demi-de-mêlée a véritablement pesé sur la rencontre. Sûr face aux perches, précieux dans ses coups de pieds et précis dans le jeu courant, il a permis à son équipe d'accrocher un succès bonifié. A l'heure de jeu, il a cédé sa place à l'historique Benoit Paillaugue, qui revenait de blessure.
  • Paul Willemse : Conditions climatiques compliquées riment bien souvent avec gros combat devant. Dans ce combat de tous les instants, le seconde-ligne Français ne n'est pas échappé et a fourni un très gros travail pour permettre à son équipe d'avancer. Il est également directement impliqué sur le premier essai du match.
  • Jan Serfontein : Difficile d'envoyer du jeu cet après-midi, surtout quand on joue derrière. Alors le premier centre, Serfontein, est allé chercher du travail comme fer de lance en attaque et s'est mué en rempart pour contrer les assaults adverses. C'est lui qui a inscrit le premier essai du match.

Le tweet

Le bilan :

Pas de doute l'hiver est bien là. Et ce ne sont pas les trente acteurs du bain de boue euh... pardon, du match de cet après-midi qui pourront dire le contraire. Disputé dans des conditions rendues difficiles par la pluie et l'état de la pelouse, il aura fallu un certain temps aux joueurs pour s'adapter. Après des longues séries de jeu au pied, c'est Montpellier qui trouvera les arguments pour prendre la mesure de leurs adversaires. 

Propres en conquête et largement dominateurs devant, les Montpelliérains ont su mettre tous les ingrédients pour l'emporter aujourd'hui. Avec un bonus offensif acquis dès la 51ème minute de jeu, ils se contentèrent de gèrer la fin de partie. Une victoire qui permet au MHR de remonter à la seconde place de cette poule 5 derrière Edimbourg. Des Ecossais qu'ils rencontreront pour le compte de la sixième journée de Champions Cup. Un duel qui pourrait être décisif pour la qualification en quart de finale.

Et comme tout bon Montpellier-Toulon (ou Toulon-Montpellier) qui se respecte, Johan Goosen est sorti sur blessure.

Les compositions :

Montpellier :

15. F. Steyn - 14. Nagusa, 13. Vincent, 12. Serfontein, 11. Immelman - 10. Goosen, 9. Pienaar - 8. Picamoles (c), 7. Camara, 6. Ouedraogo - 5. Willemse, 4. J. Du Plessis - 3. Guillamon, 2. Giudicelli, 1. Nariashvili

Toulon :

15. Placid - 14. Pietersen, 13. Fekitoa, 12. Tuisova, 11. Nakosi - 10. Trinh-Duc, 9. Escande - 8. Messam, 7. Gorgodze, 6. Monribot - 5. Rebbadj, 4. Alainu'uese - 3. Van der Merwe, 2. Guirado (c), 1. Fresia

La fiche de la rencontre :

Montpellier vs Toulon 34-13 (MT : 15-6)
Evolution du score : 0-3 ; 3-3 : 10-3 ; 15-3 ; 15-6 ; 22-6 ; 29-6 ; 29-13 ; 34-13.


Montpellier : 
5E Serfontein (14e), Immelman (34e), Giudicelli (44e), Pienaar (51e), Chilachava (79e) ; 3T Pienaar (15e, 45e, 52e) ; 1P Pienaar (7e).

Toulon : 
1E Gorgodze (56) 1T Trinh-Duc (57e) 2P Trinh-Duc (5e, 39e).