Champions Cup. Pas de 6e titre européen pour Fréderic Michalak malgré le triplé de Toulon

Champions Cup. Pas de 6e titre européen pour Fréderic Michalak malgré le triplé de Toulon
Champions Cup. Pas de 6e titre européen pour Fréderic Michalak. / Crédit Photo : EPCR
Pas de 6e titre européen pour le joueur du RCT Fréderic Michalak selon le réglement de la Coupe d'Europe malgré le triplé de Toulon en Champions Cup. Ce samedi, le Rugby Club Toulonnais a écrit une nouvelle page de sa très belle histoire européenne en remportant la Coupe d'Europe pour la troisième fois de rang avec son succès en 2013 face à l'ASM puis en 2014 aux dépens des Saracens. Jamais auparavant, un club n'avait réalisé une telle performance, Leicester avait en effet échoué dans cette tâche au début des années 2000 quand le Leinster a vu son triplé "gâché" par le Stade Toulousain en 2010. Club dans lequel évoluait à l'époque Frédéric Michalak. Fort de ses trois titres glanés avec ce dernier et de ce nouveau triplé, l'ouvreur tricolore est lui aussi entré dans l'histoire. C'est ce que tout le monde pensait, à commencer par le principal intéressé.

L’EPCR ne tient cependant pas la même comptabilité. Via Rugbyrama, Mark Jones, responsable de la communication de l’organisateur de la compétition européenne, indique que selon le règlement en vigueur, « seuls les joueurs inscrits sur la feuille de match lors de la finale sont titrés. C'est pour cette raison que Frédéric Michalak ne compte que quatre trophées. » Exit donc les titres en 2010 avec Toulouse, puisqu’il n’avait pas joué en finale contre Biarritz, et 2014 avec Toulon. L’an passé, le demi d’ouverture n’avait en effet participé qu’aux phases de poules. Au total, 15 joueurs, dont Mermoz, Suta ou encore Delon Armitage, ne pourront officiellement pas ajouter cette nouvelle ligne à leur palmarès sur Wikipédia.

Champions Cup. Pas de 6e titre européen pour Fréderic Michalak malgré le triplé de Toulon

Crédit image : EPCR

Mais comme le disent souvent les entraîneurs, le rugby est sport qui se joue à 23 et même à 30. Autant dire que Frédéric Michalak a mérité comme les autres de soulever le trophée. D'autant plus qu'il a quand même égalé le record de son ancien coéquipier Cedric Heymans avec quatre médailles. Présent au très niveau depuis plus de 10 ans, il n’en reste pas moins un joueur de grande classe comme en témoigne cette scène très Valeurs© à la fin du match face à Clermont.