6 Nations 2019 - Ecosse : Sean Maitland, l'aventure d'un Kiwi dans les Highlands

6 Nations 2019 - Ecosse : Sean Maitland, l'aventure d'un Kiwi dans les Highlands
Sean Maitland décisif contre les Pumas en novembre.
Sélectionnable avec le XV du Chardon par ses grands-parents, Sean Maitland sera un danger pour les Bleus, ce samedi.

Le choix a pu paraître couillu. Mettre sur le banc Blair Kinghorn, auteur d'un triplé pour le premier match du Tournoi des 6 Nations 2019 contre l'Italie. Il relevait pourtant d'une logique implacable, que seuls les suiveurs irréguliers du rugby britanniques n'ont pu comprendre : parfait pendant de Tommy Seymour, Sean Maitland est l'autre titulaire indiscutable du poste d'ailier au sein du XV du Chardon. Son absence face à la Squadra Azzurra ? Justifiée par une blessure. Attention les Bleus : ce samedi, le joueur d'origine néo-zélandaise sera le principal danger d'une ligne de 3/4 décimée.

Kiwi en kilt

Car non, Sean Maitland n'a pas grandi dans les Highlands, mais à l'autre bout du monde. Né à Tokoroa, en Nouvelle-Zélande, le cousin d'un certain... Quade Cooper taquine le ballon ovale en même temps que les pistes d'athlétisme, où il s'essaie notamment au 100m. De quoi présager sur son futur d'ailier... Champion du monde U19 avec les Baby Blacks en 2007, il récidive avec les U20 un an plus tard, inscrivant 4 essais. De sa génération ? Ryan Crotty, Aaron Smith ou John Hardie, devenu lui aussi international écossais.

Mais avant de s'envoler vers l'Europe, Maitland a d'abord fait son trou dans l'hémisphère sud. Le Super Rugby s'appelle encore Super 14 quand il débute avec les Crusaders. Bilan ? 54 matchs et... 23 essais sous le maillot de la franchise de Canterbury. Mais pas suffisant pour être appelé chez les Blacks. Pour s'offrir un avenir international, Maitland va donc lorgner l'Ecosse, le pays de ses grands-parents ayant émigré en Nouvelle-Zélande dans les années 60.

Les Lions, des titres et des essais

Première étape de son european trip ? Glasgow. Les Warriors ne sont pas encore une référence en Ligue Celte, mais Maitland va largement participer à leur développement jusqu’au titre en 2015. Et devient surtout international dès sa première saison en Ecosse. Lui qui a porté le maillot des Maori et aurait pu prétendre à la sélection des Samoa, débute contre l'Angleterre, en le 2 février 2013. Il compte aujourd'hui 38 sélections pour 11 essais... et fut l'un des hommes de base de Vern Cotter durant le Mondial 2015. Un autre sélectionneur kiwi lui a fait confiance : Warren Gatland. En 2013, le boss l'appelle pour la tournée des Lions en Australie, où il dispute 5 des 7 matchs non-officiels de la formation réunissant les meilleurs joueurs anglais, irlandais, écossais et gallois. Déjà la preuve que le gamin venu du sud est devenu une référence à son poste.

En club, Maitland quitte Glasgow après trois ans de bons et loyaux services. Direction la Premiership et les London Irish en 2015. Mais au bout d’un an, il déménage chez le club phare de la ville : les Saracens. En deux saisons et demi, l’Ecossais en est déjà à 21 essais, raflant au passage un titre de champion d’Angleterre, et un autre en Coupe d’Europe. Les 3èmes et 4èmes trophées de sa carrière en club, après le Super Rugby 2008 et la Ligue Celte en 2015.

Gagnera-t-il un jour un titre en sélection ? Battue par l’Irlande lors de la 2ème journée du 6 Nations, l’Ecosse doit vaincre la France pour rester en vie dans la compétition. On le répète : attention, les Bleus...