VIDEO. Top 14 - ASM. Les confidences d'Aurélien Rougerie à Benjamin Kayser
Top 14 - ASM. Aurélien Rougerie évoque son avenir.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
A 36 ans, le centre de Clermont fait un petit bilan de sa carrière avant d'évoquer l'évolution du rugby et son avenir.

En 15 années de rugby au plus haut niveau, Aurélien Rougerie a tout connu. Des joies, peu diront certains si on prend en compte les trophées remportés par l'ASM, et des peines. Comme il le dit lui-même, "un rugbyman vit plusieurs vies en une saison". Et il sait de quoi il parle, lui l'ancien ailier devenu centre au fil des années. Lui qui a si souvent surpris par sa capacité à retrouver le terrain en un temps record après une blessure, physique mais aussi mentale. Mais il fait partie des élus qui ont la chance d'avoir "un métier-passion", c'est pourquoi il s'accroche même si son corps lui rappelle parfois qu'il n'a plus 20 ans, sauf dans sa tête comme le confie Benjamin Kayser.

Pour "19h30 Sport", les deux hommes se sont assis autour d'une table pour évoquer Clermont et sa malchance lors des phases finales. Des échecs "qui forgent le caractère" selon Rougerie. Lui en a vécu un paquet et sait à ce titre profiter de chaque instant avec ses coéquipiers, là où la jeune génération est parfois trop dans sa bulle. Selon eux, le rugby évolue mais pas forcément dans le bon sens avec des entraînements et des matchs toujours plus durs. Ce qui pourrait pousser Aurélien Rougerie à raccrocher les crampons à la fin de la saison. À moins qu'il ne décide de réaliser un projet qui lui tient à cœur depuis quelques années.



Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Cedirak
    20477 points
  • il y a 3 ans

placer "à ce titre," dans un article tel que celui ci fallait oser...

Quelle carrière ... La grande classe, sur le terrain, en dehors, tout. J'espère que son avenir s'écrit à l'ASM, si bien sûr lui le désire, ce serait beau !

Aurélien, un mec en roro.

J'aime beaucoup le joueur et le bonhomme a l'air d’être du niveau du joueur donc un mec bien il laissera un grand vide à l'ASM

Qui peut ne pas aimer Aurélien Rougerie ?... Ce mec force le respect, et l'admiration... Ce qu'il produit comme rugby à 36 piges, faut quand même le faire... Sûr que ça doit faire mal certains lendemains, ou après-lendemains de gros matchs... Mais qui a dit que le sport de haut-niveau faisait du bien au corps ?... Bon, les Montferrandais ont peu de trophées, mais il en ont un bien à eux : Aurélien Rougerie.

Le mec qui m'a fait aimer le rugby et L'ASM, tout simplement.
J'étais multisports et dès que j'ai vu sa tignasse blonde j'ai plongé.
J'adore la p'tite histoire de Fofana. La boucherie l'a toujours dépeint comme un petit peu arrogant ou suffisant, ils n'étaient pas dans le faux !
J'espère évidemment que le grand blond tirera sur la corde encore un an, pour profiter une dernière année des vestiges de cette génération bourrée de talent.

Ce mec est un exemple pour tous les rugbymen, amateurs et pros, jeunes et vieux. Il a le pur "esprit rugby".

Dommage qu'il n'ait pas été positionné au centre plus tôt dans sa carrière, il aurait tout cassé !

Imaginez une père de centre Jauzion-Rougerie... LES DEUX TOURS ! On aurait fait du Peter Jackson avant l'heure.

@Les courses en houle

Oui, je pense qu'on est passé à côté de quelque chose de phénoménal au centre...

Imaginez donc à l'époque si chacun avait évolué tout le temps à son meilleur niveau:

9- yachvili
10- michoko (à son apogée)
11 - Heymans
12 - Jauzion
13 - Rougerie
14 - Clerc
15 - poitrenaud

J'avoue que je n'ai jamais été fan de lui lorsqu'il était à l'aile et commençait en équipe de France. Mais sa maturité et son repositionnement au centre en font pour moi l'un des meilleurs Européens à son poste.
Et on voit clairement que même à un âge "avancé", il déjoue encore les défenses et bonifie les ballons.
Et ce que j'aime encore plus, c'est sa valeur rugby: "une carrière - un club". Ce qu'on voit de moins en moins souvent. Il marque clairement l'Histoire de l'ASM...

@Theobit

Pour ta dernière phrase - il marque aussi bcp l'histoire des en-buts du championnat !

Derniers articles

News
Sponsorisé News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News