VIDEO. Test-match. Australie - XV de France. Nathan Charles vers une première sélection malgré une maladie incurable
Australie – XV de France. La belle histoire de Nathan Charles.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Samedi, le talonneur australien Nathan Charles pourrait connaître sa première sélection chez les Wallabies face au XV de France.
Pour un joueur de rugby, représenter son pays pour la première fois de sa carrière est un moment inoubliable. Une consécration après des années de travail qui n'est pas donnée à tous ceux qui pratiquent ce sport. Ce samedi à Melbourne, le Français Alexandre Menini aura la chance de vivre une première titularisation avec le XV de France. Un rêve pour celui qui il n'y a pas très longtemps évoluait en Pro D2. Mais le Toulonnais pourrait ne pas être le seul à réaliser un rêve. Sur la feuille de match des Wallabies avec le numéro 16 se trouve un certain Nathan Charles. Ce nom ne vous dit certainement pas grand-chose, mais ce talonneur a une histoire assez extraordinaire. Et pour cause, il est un des rares rugbymen professionnels, voire peut-être même le seul, à jouer malgré une maladie incurable à l'heure actuelle, la mucoviscidose. Une maladie génétique, la plus répandue en Australie, qui touche les voies respiratoires et le système digestif. Chez Nathan, diagnostiqué à l'âge de trois ans, c'est principalement au niveau des poumons que la gêne se fait sentir. « Je n'ai pas de problèmes de digestion. Je mange beaucoup. Mais au niveau de la respiration, la maladie crée un surplus de mucus qui m'empêche parfois de respirer. » Pour remédier à cela, Nathan Charles s'astreint à une hygiène de vie irréprochable et se maintient au top de sa forme.


Crédit vidéo : IRB

Une attitude et un état d'esprit qui lui ont permis de devenir un des cadres de la Western Force, province australienne de Super 15. « Plus je m'entraîne et mieux je me porte. » Personne ne s'était d'ailleurs rendu compte qu'il était malade. Il avait tout d'abord préféré le cacher. Depuis que tout le monde est au courant de sa condition, ses coéquipiers ainsi que le staff, sont admiratifs. Il faut dire que l'espérance de vie des personnes touchées par la mucoviscidose n'est que de 37 ans. Nathan, lui, ne devait pas dépasser son dixième anniversaire. « Je n'y pense pas, racontait-il en 2012 au DailyTelegraph . Je me vois bien vivre jusqu'à 80 ou 90. Ce n'est pas quelque chose qui influe sur ma vie. » Et ce, même s'il doit prendre 28 pilules par jour, entre médicaments et vitamines. « Je ne veux pas être jugé parce que j'ai une maladie mais sur ce que j'ai accomplie. » Fort de ses 13 titularisations cette saison en Super Rugby, Charles est désormais sur la feuille de match d'une rencontre internationale et à l'aube d'une première sélection.

Celle-ci aurait d'ailleurs pu arriver plus tôt. Le sélectionneur des Wallabies Ewen McKenzie avait envisagé de le convoquer l'année dernière, mais il s'est blessé au genou. Hasard de la vie, en 2008 il battait la France à la Coupe du monde des – 20 ans au Pays de Galles lors du match de classement pour la 5e place. Se trouvaient face à lui Morgan Parra, Mathieu Bastareaud ou encore Yoann Maestri. Une histoire unique qui fait aujourd'hui de lui un ambassadeur tout trouvé de la lutte contre cette maladie. Grâce à cela, il espère que les personnes dans son cas vont prendre le contrôle de leur vie et ne plus se laisser dominer par la mucoviscidose. Récemment, il a rencontré le jeune cousin du troisième ligne Sud-Africain Schalk Burger, également diagnostiqué. « Il vit à des milliers de kilomètres de moi, mais ses parents m'ont dit à quel point il s'inspirait de mon expérience. C'était une vraie leçon d'humilité pour moi, confie l'Australien via le Parisien. Permettre aux gens de croire qu'ils peuvent réaliser leurs rêves est un sentiment magnifique ». Le sien est désormais à portée de main.

Découvrez les Muco Team 7, ces équipes de rugby qui sensibilisent la population à cette terrible maladie à travers le monde.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Fanch
    20423 points
  • il y a 6 ans

En réponse à Tomdiabolus, normalement, les petites pilules, qui donnent des gros muscles et font courir tout seul n'ont aucun effet sur la mucoviscidose, donc a priori non.
Maintenant, il est obligé de prendre un traitement médicamenteux, peut-être certains produits sont ils sur la liste des produits dopants, mais dans son cas, ça prolonge son espérance de vie plutôt que la raccourcir, donc, dans cette situation précise, il n'y a pas le vrai problème moral du dopage, à savoir: augmenter ses perfs athlétiques et sportives hors contrôle médical digne de ce nom, vaut il le coup de mettre sa santé en danger à moyen/long terme? Ce gars a vécu 15 ans de plus que ce que lui donnait la science, beau bras d'honneur à la mort et si son traitement peut lui permettre de narguer la Camarde encore longtemps, il peut prendre toutes les potions qu'il souhaite, ça ne me pose aucun problème.

j'ai envie de dire respect, mais je ne peux m’empêcher de m'interroger.
Sa maladie ne le gêne quasiment pas juste avec une hygiène de vie ou bien il y a des petites pilules qui aident et qui dope un peu au passage.

  • TPhib
    49087 points
  • il y a 6 ans

Oui, il y a eu un petit mix. Merci pour la correction 😊

Comme dirait Ali G : R.E.S.T.E.C.P. !

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 6 ans

Magnifique ! Un bel exemple pour tous ceux qui renoncent dans la vie devant un obstacle ou un autre.
J'espere le voir sur le terrain samedi.

  • JoeMbu
    991 points
  • il y a 6 ans

Je plussoie Potus, soit il s'agit de Schalk Burger, 3 ème ligne de son état, soit il s'agit de Schalk Brits, talonneur.
Respect sinon pour Nathan Charles, se maintenir à ce niveau avec une maladie pareille relève de l'exploit et rappelle Ô combien il faut relativiser ses petits problèmes du quotidien.

  • Dom71
    979 points
  • il y a 6 ans

Un exemple pour tout le monde!!! Longue vie gamin!!!!!!!!!!!!!!!

  • Fanch
    20423 points
  • il y a 6 ans

Énorme respect.

  • lewhite12
  • il y a 6 ans

Potus Shalk Brits et sud africain.

  • Potus
    6554 points
  • il y a 6 ans

C'est pas Schalk Brits pluôt? Ou alors problème de poste...
A+ les champions

Ce gars a un sacré mental et il lutte fièrement contre quelque chose de plus fort que lui.
La semaine où Fabien Bardy décède à cause d'une maladie... Le symbole est fort et offre de l'espoir

  • indy
    23083 points
  • il y a 6 ans

Allez rien... que pour faire une bonne action la France va laisser gagner les Australiens !
Ca redorerait leur image et cela donnerait un but à cette tournée 🙂

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News