VIDEO. Super Rugby. Le filou Aaron Smith marque un essai indéfendable
Super Rugby. Le filou Aaron Smith marque un essai indéfendable.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Rusé, malin, filou, roublard, autant d'adjectifs qui définissent parfaitement le poste de demi de mêlée. Aaron Smith le prouve avec cet essai.
Rusé, malin, filou, roublard, autant d'adjectifs qui définissent parfaitement le poste de demi de mêlée. En effet, le numéro 9 se doit non seulement d'avoir du caractère pour diriger les gros, mais aussi une certaine vision du jeu qui lui permet de temps en temps de surprendre tout le monde. Petit départ au ras du ruck ou bien dans la zone arbitre, pénalité rapidement jouée pour prendre la défense à défaut, ces joueurs au physique généralement passe-partout, sauf pour cas exceptionnel comme avec le Gallois Phillips ou encore le Black Kelleher et le Français Doussain, ne sont jamais à court d'idée pour faire avancer leur équipe. Comme l'Irlandais Conor Murray, ils excellent aussi dans les essais proches de la ligne lorsqu'il n'y a plus qu'à se jeter dans l'en-but suite au bon travail des avants.

Le Néo-Zélandais Aaron Smith fait bien évidemment partie de ces gens-là. Non-content d'être un filou, il connaît aussi parfaitement la règle contrairement à certains commentateurs. Il nous l'a prouvé le week-end dernier lors du match entre les Highlanders et les Stormers en Super Rugby en marquant un essai de renard. Profitant du tas d'hommes situé à côté des perches, il s'est saisi du cuir avant de plonger à la base de la protection. Positionnés derrière celle-ci, les défenseurs sud-africains n'ont rien pu faire et l'essai a logiquement été accordé pour le plus grand bonheur de Smith, tout heureux de sa roublardise. Bien joué.


Crédit vidéo : Observatoire Béarnais

Après cet essai à la 22e, la franchise néo-zélandaise a pris le large grâce à la révélation de ce début de saison et futur joueur de Clermont, Waisake Naholo, auteur d'un doublé en quelques minutes.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

@Theobit : Je suis pas loin de penser comme toi.

Je vais titiller un peu, mais suis je le seul à penser que le 1 rentre dans le regroupement de travers?

  • grandpa
    11164 points
  • il y a 5 ans

Rien à dire, bel essai de filou.
Tant que la règle l'autorise, pourquoi s'en priver 🙂

  • AKA
    49495 points
  • il y a 5 ans

je vois que çà vanne sur Galtier c' est bien lui qui pensait qu' il suffisait de toucher le poteau avec le ballon?

  • thiboo
    26445 points
  • il y a 5 ans

Ca c'est un mec qui a regardé Pays de Galles/Angleterre.. 😉

Un bon neuf à l'état pur! Fabien Galthié valide ! 😊

  • 6592
    31776 points
  • il y a 5 ans

@Serge Karamazov (aucun lien) :

Les soucis que tu pointes ont une solution : comme au foot-us, des perches qui s'avancent versus le(s) "😜ied".

La base pourrait être dans l'en-but et les perches s'avancer jusqu'au dessus de la ligne.

Pour éviter ce genre de soucis il faudrait dans ce cas mettre les poteaux, comme au Foot US, sur la dernière ligne de la zone d'en-but avant la zone de ballon mort.
L'inconvénient majeur est que cela compliquerait la tâche des buteurs pour les transformations, les pénalités et les drops car les poteaux seraient reculés de plusieurs mètres (22 au maximum selon le règlement FFR).

Une autre solution consisterait à ce que les poteaux ne soient pas sur 2 axes de support mais un seul (comme au Foot US). Mais il y aurait toujours cette zone d'incertitude pour la défense autour de cet axe.

Après, au niveau de la philosophie du jeu reste à savoir ce que l'on veut privilégier, l'attaque ou la défense ?

C'est bien joué mais quelque c'est moche...

Si le 3 blanc avait fait l’effort de se relever, il aurait permis à son co-équipier de défendre au ras du poteau au lieu de devoir en faire le tour une fois que le 9 s’est saisi du ballon.

  • thorus
  • il y a 5 ans

la régle est d'aplatir à la base du poteau qui est considéré comme la ligne, le poteau étant entouré de protection, l'essai est accordé si on aplati à la base des protections.

la ligne de hors jeu est derriere les pieds du dernier défenseur, sauf dans l'en but ou la ligne de hors jeu est sur la ligne. le joueur ne pouvait donc pas se trouver devant le poteau. Maintenant si ce genre d'action venait à étre monnaie courante, nul doute que les autorités compétentes auront vite fait de trouver une parade.
de toute facon cette régle n'est pas équitable : on autorise le ballon a étre devant la ligne (base des poteaux) au lieu de sur la ligne, mais le defenseur lui doit etre au maximum sur la ligne, et surtout pas devant !!!!!

  • Broques
    17634 points
  • il y a 5 ans

@PAcolito: Oui, d'où le caractère indéfendable de cet essai. La seule solution, ç'aurait pu être de se jeter devant la base du poteau, et à ce moment là prendre le risque que le mec en face relève les bras de 20 cm, les décale d'autant sur le côté, et marque "à l'ancienne". Compliqué...

J'adore la gueule des blancs après ça... L'incrédulité doublé d'une opération du nerf optique en passant par l'anus...

De quoi faire plaisir à Fabien Galthié !

Juste pour savoir, si un défenseur avait été placé juste devant le poteau, aurait-il été considéré comme hors-jeu?

Merci pour votre éclairage.

IL A TOUCHE LE POTEAUUU!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News