VIDEO - Revivez la performance XXL de Matthieu Jalibert face au Stade Français !
L'UBB peut grandement remercier Jalibert.
Ce samedi, le demi d'ouverture girondin a sonné la révolte pour l'UBB. Auteur de 15 points et décisif sur 3 des 4 essais des siens, Jalibert a porté l'UBB.

"Matthieu a été aussi transparent à Biarritz qu'il a été bon aujourd'hui", disait Christophe Urios en conférence de presse au micro de France Bleu. C'est dire la performance du chef d'orchestre de l'UBB ce samedi face au Stade Français. D'ailleurs, si les Girondins peuvent se targuer d'avoir passé presque 40 points aux hommes de la capitale (37 à 10), leur ouvreur n'y est clairement pas étranger. Car jusqu'à la 53ème minute de jeu, les débats étaient serrés, le combat âpre et bien que peu fringuants, les Soldats Roses étaient clairement dans la partie. 

Moment choisi par l'ouvreur de 22 ans pour jouer le rôle du détonateur. D'abord d'un petit coup de pied par-dessus pour lui-même parfaitement dosé, qui permettait de breaker le premier rideau défensif de Paris et, après un relai de Moeafana, de décaler Nans Ducuing qui anticipait la passe de son numéro 10 pour battre Tala Gray et planter le premier essai de la partie. Idem 7 minutes plus tard, où Jalibert nous sortait encore une de ses prises de balles électriques dont il a le secret pour casser les plaquages de Macalou et Latu pour franchir, retrouver Diaby et, sur le renversement, envoyer Ben Lam derrière la ligne.

Enfin, sur le 3ème essai, c'est encore l'ouvreur international (12 sélections) qui débloquait la situation en magnifiant une sortie de balle pourtant peu académique. Comment ? Grâce à ses cannes de feu, pardi ! Alors que le coup semblait bon à jouer sur l'extérieur, le natif de Saint-Germain-en-Laye plaçait une accélération foudroyante sur la prise de balle et réalisait son 4ème franchissement net de la partie. Mieux, au moment de s'enfoncer dans la défense et d'être repris par Telusa Veainu, "Matt" cassait son poignet à la perfection pour nous offrir un offload du feu de dieu et envoyer cette fois Seuteni à l'essai. Grâce à une ultime réalisation de Moefana, toujours transformée par le métronome girondin, Bordeaux prenait donc même le bonus et se rattrapait de sa piètre performance au pays basque la semaine passée. Tout en remerciant grandement son ouvreur...

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

J'ai rarement vu un joueur avec autant de classe. Quelle partie!

Derniers articles

News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
Vidéos