VIDEO. Qui se rappelle de l'époque où le NZ ROBBIE FRUEAN marchait sur tous ses adversaires ?
On aurait payé pour voir Robbie Fruean sous le maillot des All Blacks !

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Au début des années 2010, l'une des terreurs des défenses s'appelait Robbie Fruean. Rapide, puissant, adroit, ce joueur avait tout pour lui, à part la santé...

Des 3/4 surpuissants, le monde du rugby en a connu depuis le début du siècle. De Napolioni Nalaga à Josua Tuisova en passant par Manu Tuilagi, Julian Savea ou Nemani Nadolo, tous ont martyrisé où martyrisent encore les défenseurs se mettant en travers de leur chemin. Mais si tous ces noms vous sont pour sûr relativement familiers, il y en a un que la plupart d'entre-vous a probablement oublié : Robbie Fruean. Il y a près d'une décennie de ça, LA star de la génération 1988 en Nouvelle-Zélande, c'était lui ! Et l'on ne veut pas entendre parler d'Israel Dagg, Sam Whitelock ni même d'Aaron Smith ; lors du dernier championnat du monde U19, en 2007, les Baby Blacks l'emportent et c'est Fruean qui est élu meilleur joueur junior de l'année.

Malgré des problèmes cardiaques l'ayant tenu éloigné des terrains pendant 2 ans dans la foulée, le natif de Wellington était revenu sur le pré après une opération à coeur ouvert et s'était révélé au grand public grâce à ses performances sous le maillot des Crusaders. Et que ce soit avec sa province de Canterbury où aux côtés de Dan Carter avec sa franchise, Fruean marchait absolument sur tout le monde ! Son association au centre avec Sonny Bill Williams faisait d'ailleurs des étincelles ! Rapide, avec de solides appuis mais surtout surpuissant (1m90 pour 108kg) et dôté d'un raffut absolument monstrueux, Robbie était quoi qu'il arrive toujours le fer de lance de son équipe. Guettez plutôt !

Malgré tout, ses problèmes cardiaques récurrents l'empêchèrent probablement de devenir All Black... Et en dépit de titres comme révélation de la saison en Super Rugby, comme meilleur joueur de l'ITM Cup en 2012 et sa cinquantaine d'essais en quelque 140 matchs en Nouvelle-Zélande, Fruean finit par ne pas être conservé. Dans un dernier élan, il tentera bien de redonner un coup de collier à sa carrière avec une venue en Europe, à Bath pour une saison d'abord (6 matchs, 2 titularisations, 3 essais), avant de s'engager à Edimbourg en 2017. Mais le coeur fatigué, l'ancien compère de SBW dû se résoudre à arrêter sa carrière dans la foulée sur conseils des médecins, à seulement 29 ans...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
Vidéos
Ecrit par vous !
Vidéos
Sponsorisé News