Le rugby à XV doit-il se réinventer après cette nouvelle tragédie ?
Le rugby est peut-être à un tournant de son histoire.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Après un deuxième décès d'un joueur en quelques mois, le rugby est-il arrivé à un point de non-retour. Plusieurs acteurs de l'ovalie ont donné leur avis.

Le monde du rugby rend hommage à Nicolas Chauvin, et appelle à une évolution des règlesLe nouveau drame qui a touché le rugby français en l'espace de quelques mois a provoqué une fois de plus de vives réactions. Mais aussi relancé le débat sur la dangerosité de la discipline et sur la nécessité ou non de faire évoluer les règles pour renforcer la sécurité des joueurs. Au lendemain de l'annonce du décès du jeune joueur du Stade Français Nicolas Chauvin, la Fédération française de rugby, qui a déjà mis en place un programme chez les plus jeunes pour favoriser l'évitement, a demandé à World Rugby d'organiser une réunion exceptionnelle sur la sécurité des joueurs. Faut-il changer les règles ? Les avis divergent au sein du monde du rugby.

Entrée libre pour les supporters du Stade Français ce vendredi, la FFR souhaite des mesures face au drame

Brett Gosper, directeur général de World Rugby via Canal +

Nous sommes sous le choc car ce ne sont pas des événements qui arrivent très souvent dans notre sport. Il y en a peu. L'intégrité des joueurs, c'est la priorité numéro un pour World Rugby. Le rugby n'a jamais été aussi secure. Il était plus dangereux avant que maintenant. Je pense qu'il y a des risque de prendre des coups dans un sport comme le rugby mais ça sociabilise, ça donne des leçons sur la vie, ça développe le caractère des joueurs. Les retombées sont bien au-delà des risques qui sont pris..

Ugo Mola, entraîneur de Toulouse via Sport24

Il faut se pencher très sérieusement sur le futur de notre sport. J’aimerais qu’on protège mes jeunes joueurs, mes gabarits un peu moins costauds. C’est la règle qui doit les protéger, pour que ces garçons avec d’autres qualités soient aussi capables d’évoluer dans notre sport. Le rugby est un sport à risques. Pourtant, on doit être capable de se prémunir de certains risques, même si on ne pourra pas tous les éradiquer. Ça passe par l’éducation, le renforcement physique, la capacité à respecter les règles du jeu, l’arbitrage, la technique, les éducateurs… Il y a une prise de conscience collective pour éradiquer certaines formes de gestes…

Patrice Collazo, manager de Toulon

Ce sont des choses que l’on ne peut pas contrôler et mesurer. L’intensité d’un plaquage, c’est très compliqué. Il y a des zones à risque, mais qu’est-ce qui n’est pas à risque quand c'est un sport de contacts et de combat ?  Le rugby reste un sport de combat. La situation est dramatique pour le joueur et sa famille mais également pour le Stade Français et le rugby en général. Mais prendre des mesures…ça paraît compliqué. Il y a l’évitement, il y a 10.000 façons de jouer au rugby. Mais, à un moment donné, il n’y a pas assez de place sur un terrain pour tout le monde. Il y a 30 joueurs sur un terrain donc, automatiquement, il y a des collisions. Je crois au renforcement du joueur au niveau du physique, à une certaine éducation du rugby avec un peu plus d'évitement. Mais on ne peut pas éviter des joueurs pendant 80 minutes. Au bout d’un moment, il faut taper dans ce qu’il y a en face. Est-ce que l’on doit tout remettre en cause ? Est-ce que ça mérite des réformes ? Crédit vidéo : RCT

Jérôme Fillol, ancien joueur du Stade Français via Le Parisien

Des accidents, il y en a toujours eu, comme dans tant d’autres sports de contact. Mais aujourd’hui, le mot d’ordre, c’est de détruire, de tuer. Mais il ne faut pas se tromper, on ne sera pas champions du monde en mettant des caramels à tout le monde. Les Néo-Zélandais, eux, jouent pieds nus et à toucher jusqu’à 12 ans et on voit le résultat. Il faut tirer la sonnette d’alarme. Aujourd’hui, ce sport est arrivé à un stade où la sécurité des jeunes joueurs et même des plus aguerris n’est plus assurée. Il faut revenir à une philosophie d’évitement et de contournement, de passes et non de destruction.

Grégory Lamboley, ancien joueur du Stade Toulousain

Je ne pense pas que notre sport soit devenu plus dangereux qu'il y a 10 ou 20 ans. A l'époque, les mêlées étaient beaucoup plus dangereuses, les joueurs moins bien préparés donc plus vulnérables. Ce qui est arrivé à Nicolas Chauvin est bien sûr horrible mais fort heureusement cela reste un accident extrêmement rare. Le rugby génère tellement de situations où l'on peut se blesser gravement qu'il sera très difficile d'éradiquer les accidents graves et les blessures.

Matthieu Lartot, journaliste sportif

Il est urgent de repenser le rugby. Nous sommes tous quelque part responsables de ces drames insupportables. Encore plus si rien ne change. Après la tristesse et l’émotion, le temps de la réflexion sera nécessaire. Bien sûr les accidents ont toujours existé dans le rugby comme ailleurs mais il y a beaucoup d’autres facteurs aujourd’hui qui « favorisent » ces accidents...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

c'est toute une meilleure prévention des risques professionnels dans les métiers du sport qui est indispensable car il y a vraiment beaucoup trop d'accidents dramatiques comme celui-ci , pourtant évitables, notamment au rugby, et cela ne passe pas que par quelques changements de règles du jeu, certes nécessaires mais pas suffisants : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=510 …http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=510

Interdiction de plaquer au dessus de la ceinture -> obligation de se baisser -> plus aucun ou presque plaquage à deux --> de meilleurs techniques de plaquage --> plus facile à arbitrer --> beaucoup plus de jeux après contact --> moins de commotions puisque les situations à risques seront moins nombreuses.

  • Pianto
    35655 points
  • il y a 1 an

Il faudrait davantage d'intransigeance sur les règles en particulier :
Contacts à la tête et au cou interdits
plaquage toujours en ceinturant avec les deux bras (y compris pour les déblayages)
Obligation de se lier à un partenaire quand on entre dans un ruck (en phase offensive ou défensive)
interdiction de soulever les jambes de l'adversaire au-dessus du bassin

Et j'ajouterai simplement une réduction de la hauteur du plaquage et
percussion interdite avec autre chose que la main ouverte.

on devrait résoudre un certain nombre de problèmes de sécurité.

Je pense qu'il faudrait aussi légiférer sur le temps pendant lequel un joueur plaqué peut garder le ballon en main au sol pour équilibrer les possibilités défensives.

Je pense en choquer plus d'un... mais quand on signe une licence de rugby, ces dernières années surtout, on sait à quel risques on s'expose. La situation est dramatique.
Mais ça y est, il faut tout réformer! C'est bien Français. Si déjà les règles etaient appliquées correctement, avant de vouloir en ajouter d'autres... si on apprenait autre chose qu'à se rentrer dedans.
Ensuite, chaque affrontement est différent au rugby.. C'est compliqué et délicat.
Mais respectons le placage sous le ligne des epaules bon sang avant tout! Voir même sous les pectoraux. Sanctionner les mauvaises attitudes dans le rucks.. c'est devenu tellement banal les abrutis qui entrent dans un ruck n'importe comment. Il y a une différence entre agressivité et domination. Les comportement agressifs sont devenus bien trop banals à cause du laxisme du championnat professionnel. Y a pas une attitude de bonne dans les rucks, et celà tout les week ends.

Ce sujet est grave car il y va de la garantie de l’intégrité physique ( y compris cérébrale avec le risque de commotions à répétition ) des participants ce qui est le minimum qu’on peut attendre d’un sport qui au départ est une activité ludique et amateur mais aussi un apprentissage de valeurs de vie : dépassement, respect de soi, de l'adversaire, des règles du jeu, solidarité, esprit d'équipe, goût de l'effort…
Un sport qui ne respecterait ce cadre là ne peut en aucun cas se revendiquer comme formateur et deviendrait alors le miroir d’une partie de notre société (violence pour les sports de combat extrême par exemple ; appât du gain etc.)
J’entends dire par certains que le rugby est un sport de combat : c’est faux
Dans un sport de combat il faut vaincre physiquement l’adversaire dans le respect de certaines règles et c’est cela qui vous rend vainqueur
Il n’en est rien au rugby car il y a …un ballon et que l’objectif de ce sport est de marquer plus de points que son adversaire avec ce ballon soit par des coups de pieds soit par des essais
Et pas de vaincre physiquement son adversaire
Oui bien sûr il y a une dimension physique ; et la nécessité de domination physique dans certaines phases de jeu ok ; vous avez aussi de la domination physique dans le bras de fer ou le tir à la corde. A part que dans le rugby il y a des phases de contact et ce sont celles-là qui posent des problèmes et qui sont la source de risques et pas d’accidents puisque ces phases sont partie intégrante du rugby ; ce que je veux dire c’est que l’accident est désormais statistiquement prévisible ; il n’y a qu’à voir combien de joueurs sortent blessés ou commotionnés lors d’un match du Top 14 par exemple ; alors ce qui serait simplement inacceptable serait la gravité ou le type de la blessure ou le fait qu’elle ait été provoqué de façon irrespectueuse des règlements ?
Guirado qui avoue prier avant chaque match qu’il ne lui arrive rien…
Certains sont les tenants de ces phases d’affrontements comme étant le sel de notre sport, son identité presque … il y a surement une part de vérité mais ce n’est pas pour autant qu’on ne doit pas les modifier ou les adapter pour qu’elles respectent l’intégrité du joueur au maximum
Mais voila il semblerait qu’une petite dimension jeu du cirque avec de bons caramels destructeurs ça attire…c’est bien ça pour les audiences
Et puis après tout c’est pas un sport de gonzesses ..y’a badminton ou ping-pong pour ceux qui veulent rester des mauviettes .. Te serrer les parties pour te motiver comme nous l’a expliqué Chabal ça te donne une motivation d’enfer et personne ne te marche plus sur les pieds.
Aujourd’hui il est grand temps que l’on se préoccupe de cette question
Mais un vrai débat
Mais il ne se tiendra pas car à la FFR qui est garante du sport amateur on ne supporte pas la contradiction et que l’omniscience de Bernie est suffisante ainsi que celle de son vice-président qui il est vrai s’y connait en brutalités
Mais qu’attendre d’un patron de fédération dont la vision du rugby est juste la domination physique ? Et au passage c’est bien des choix tactiques qui augmentent ce nombre de phases physiques et donc les risques ? et qui nous parle de fait de jeu malheureux ? Et qui est là pour que ce sport devienne un spectacle de plus en plus juteux financièrement ?
Quant à la ligue sa position reste floue sur le sujet au-delà des déclarations d’intention sachant qu’elle n’a pas de pouvoirs décisionnels sur la modification des règles
Que le monde du rugby débatte de ce sujet
Que le professeur Jean Chazal revienne dans la boucle ; que les anciens patrons des pôles espoirs grâce auxquels la France a été championne du monde U20 et que Bernie a supprimé sous l’autel de la pensée unique participent car ils ont de nombreuses choses à dire sur la formation
Que l’objectif soit non pas le spectacle, le fric généré mais juste le fait que ce sport reste une école de vie et pas de risque de mort ou de dégénérescence cérébrale
Lorsqu’un joueur de 120 kg percute à 35 km/h un autre joueur, « c’est comme si un conducteur de mobylette se jetait contre un mur à 35 km/h, s’alarme le neurochirurgien clermontois Jean Chazal, devenu lanceur d’alerte par la force des choses. Les muscles grossissent, mais pas la boîte crânienne, ni les articulations, ni le squelette. J’opère demain mon sixième joueur de rugby professionnel en trois mois. Je n’ai jamais vu ça en quarante-deux ans de neurochirurgie. Avant, je pratiquais une opération tous les ans. Ça suffit ! La chirurgie ne peut pas tout réparer. »
Rugby grand sport malade…

@Yonolan

Je suis absolument d'accord avec ton propos qui plus est bien argumenté.
Il est plus opportun que jamais que de mettre en perspective quel est la matrice de ce Jeu, quel en est l'objectif final...Qu'est ce qu'on veut en faire...C'est vers ce débat qu'il faut tendre plus encore que la (vaine) recherche de responsabilités (le principe de dédouanement ne pouvant nous offrir que quelque lampiste au bout du compte !)...
S'il s'agit de prendre le parti que de rechercher une encore plus grosse Niche de marché médiatique (par extension économique), à coups d'images choc Facebooko-calibrées, d'instantanés qui stimulent la rétine et production de Testostérone du Spectato-clientèlo-pop-corn (à cet égard, je n'ai de cesse de m’étonner qu'on à rendu "sanitaire" la vision des choses en effaçant dare-dare la goutte de sang qui perle de l'arcade du mec tout en acceptant sans plus s'étonner outre mesure qu'un gaillard est besoin d’être soutenu par 2 personnes pour quitter l’arène !!!); et bien, on fait à peut prêt tout ce qui est nécessaire ! Show must go on...On fait pas d'omelette sans casser des œufs ! Y'a des MMA Stadium's on peut bien embrasser la MMAttitude....
S'il s'agit de privilégier (j'allais dire sacraliser) le côté éducatif de la chose (via la complexité de la règle et un long processus d'apprentissage ), le côté social de la chose (via la proximité "physique" du pratiquant qui veut que l'Ingénieur à la pile ai besoin du manœuvre seconde latte qui pousse à son cul), le côté décalé de la chose que d'autres ne comprennent pas mais nous envient un peu (qui veut que ce soit avec le mec avec qui tu t'es chiffonné le museau que tu aies nécessairement envie de trinquer une fois le bal fermé !), le côté Universel de la pratique (la légende raconte qu'il fut un temps où le dit ; "Pratiquant" pouvait tout aussi bien être le petit gros au souffle court que le grand efflanqué rapide comme le vent d'hiver !), le côté Folklorique qui confine à la Culture (de Grandes Plumes s'y sont intéressées, si combien-mm, parfois, la dite plume, au fond du Bus trônait en un endroit que rigoureusement ma mère m'interdit de nommer ici !); s'il s'agit de privilégier tout ça, il est grand temps de (re)trouver cet autre chemin....
C'est un choix...
Faisons-le...Une Bonne fois pour toutes.
Et assumé "siouplait" !
Mais cessons, cette chimère que de vouloir courir tous les Lièvres à la fois...
On ne peut indéfiniment vouloir en référer à un truc "Valeur-valeurs" et en mm temps s’asseoir superbement sur la plus élémentaire d'entre-elles qui consiste à protéger coûte que coûte (voire..quoi qu'il en coûte !) la jeunesse qui y vient...Ou alors, ça tient de la pure schizophrénie !
Il fut un temps où le Sport de Ballon Ovale connu, pour d'autres raison il est vrai un schisme et ainsi naquit le Rugby à XIII.
Avant d'en arriver à une nouvelle scission, peut être serait-il temps d'entamer une vraie discussion sur ce que l'on veut pour aujourd'hui, pour demain....

@Yonolan

sur l'ensemble, je suis entièrement d'accord avec toi. en tous cas tout le début. c'est quand tu arrives à la ligue que je suis plus du tout d'accord. pour moi, ils font partie des premiers responsables.
on dit souvent que la façade du rugby c'est l'edf et c'est vrai. mais le championnat a pris le pas en terme de visibilité et de par son omniprésence au long de l'année, est devenu la norme pour pas mal de spectateurs de rugby français...
et le problème, c'est que les modèles, les jeunes joueurs les prennent dans leur équipe 1 et bien sur dans les meilleures équipes mondiales. or leur équipe 1 c'est aurillac, le stade français etc pour les espoirs, soit des club de pro D2 et top 14.
or qui fait du beurre sur un championnat trop long, trop éprouvant physiquement?
parce que si les joueurs de pro sont affutés pour résister à ces attentats désormais, ce n'est pas le cas des jeunes qui sont encore dans leur développement osseux et sont censé y aller avec parcimonie avec la muscu...
bref c'est au niveau de la ligue et du diffuseur qu'on trouvera les premiers coupables, et ce même si je déteste laporte, la fédération est dépendante de la ligue car c'est dans les équipes de clubs pros que sont piochés les joueurs de l'edf.
la ligue pond deux championnats pros avec un max de week end pour obtenir un max du diffuseur qui, de son côté, réclame la formule la plus longue possible. ce qui entraîne tout un tas de nuisances comme celle que nous décrivons, mais également les doublons, les impasses, la relégation, le dopage, le renforcement musculaire à la limite du possible, les blessures à outrance qui en résultent... la liste est très longue et il suffirait de s'asseoir sur quelques millions pour que ça cesse très vite.
mais pour quelques dollars de plus, on préfère sacrifier nos jeunes.
pour moi les deux grands coupables sont le diffuseur qui mène la ligue à la baguette à grands coups de pognon et la ligue qui lui livre ses jeux du cirque sur un plateau.

@dusqual

Merci de m'avoir lu ; quand je parle de la ligue je ne dis pas qu'elle est exempte de tout reproche ; je dis simplement qu'elle ne peut pas agir sur les règles du rugby

@Yonolan

héhéhé de rien, c'est toujours un plaisir quand il y a des choses à échanger.
alors détrompe toi, la ligue influence le règlement pour "améliorer" son show. c'est une des raisons pour laquelle la ligue est coupable, vu que les joueurs doivent s'adapter en hcup et en international. les arbitres ont des consignes spécifiques pour le top 14.
pour prendre un exemple, qu'on peut pas louper, regarde l'histoire des remplacements, y a que chez nous qu'on voit ça. ou par exemple chez les anglais, l'expérimentation d'une hauteur de plaquage plus basse en 2e division. dans les grands classiques on retrouve évidemment la gestion des mélées fermées et ce depuis des années...
la ligue propose le rugby qu'elle souhaite, elle est propriétaire de ses championnats.
c'est clairement la ligue qui a la main sur le type de jeu pratiqué, conséquence du système de montée/ descente, de ces réglements spécifiques, ainsi que de la durée du championnat.

Et le Brette Gosper, il n'est pas un peu simple d'esprit? Qu'il n'en ai rien à taper de la santé des joueurs, personne n'en tombe de sa chaise mais sa communication est quand même désastreuse!!
"Nous sommes sous le choc car ce ne sont pas des événements qui arrivent très souvent dans notre sport." : si on décanillait des joueurs par grappe de de 12 tous les ans, ce serait moins choquant donc. Pour lui ce qui est choquant c'est la relative rareté des événements, pas qu'un gamin de 19 ans meure en pratiquant sa passion. Très bien.
"Je pense qu'il y a des risque de prendre des coups dans un sport comme le rugby mais ça sociabilise, ça donne des leçons sur la vie" Ou sur la mort du coup.
"Les retombées sont bien au-delà des risques qui sont pris.." Celle là, c'est ma préférée! Les retombées en quels termes et pour qui? Et les risques encourus par qui?
On a l'impression que le mec est un entraineur d'un club de fédérale à propos d'un de ses gars qui s'est pété une main dans une bagarre, mais non, c'est le CEO de WR à propos de la mort d'un jeune sur une action dans les règles...
Le fond du problème est discutable, la forme du propos est à vomir

  • ced
    99786 points
  • il y a 1 an

pour moi c'est très simple, si les règles du dopage n'étaient pas contournées par des médecins (en collaboration avec les dirigeants et les entraîneurs), les joueurs ne pourraient pas être bodybuildés et par conséquent les chocs seraient moins violents et on retournerait vers un rugby d'évitement par obligation
que des mecs comme Larthot qui bondissait sur son siège à chaque impact de gros de 120ks lancés plein champ en disant "quel plaquage !" viennent nous donner des leçons, me gave profondément d’autant plus qu'il connait parfaitement les produits que prennent les joueurs et qu'il n'a à aucun moment dénoncé le système

@ced

Bravo, tu as tout dit, cela fait d'ailleurs près d'un an que j'entends plus parler de suspicion de dopage dans ce sport.
L'omerta a fait son nid.
La plus grande transformation chez les joueurs s'opère généralement entre 18 et 23 ans, par une absorption régulière de produits qui contribuent à densifier la masse musculaire (créatine en 1er lieu, non interdite dans de nombreux pays de rugby).
Je précise quand même que le mal vient du sud. Ce sont les 3 grands sudistes qui ont enclenché cette course au dopage, symbolisée par les sacres de 1995 (AFS) et 1999 (AUS).
Les années Laporte ont vu les Français adopter les mêmes normes physiques afin de ne pas disparaître et de rivaliser. Ca peut se comprendre, nous n'avons pas eu le choix.
Mais nous avons perdu notre identité progressivement, au cours des années, qui faisait notre aura rugbystique et que nous n'avons toujours pas retrouvée. Et nous n'en sommes toujours pas sortis, alors que les Anglais ont su façonner une identité de jeu plus personnelle.

@artillon

"Bravo, tu as tout dit, cela fait d'ailleurs près d'un an que j'entends plus parler de suspicion de dopage dans ce sport."
Perso je n'ai carrément jamais entendu parler de dopage dans le rugby, même les sports réputés magouilleurs à ce sujet font plus contre le dopage que le rugby.

  • ced
    99786 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

note surtout que j'ai tout dit

Qui invoque la fatalité, qui invoque le risque inhérent à la pratique, qui invoque un certain nombre de déviance dans le comportement du joueur, qui invoque une "sur-préparation", qui invoque le gabarit, qui invoque la règle du jeu, l'arbitrage, la technique...Bref quand il s'agit d'invoquer un accident sans facteur clairement prédominant identifié, on peut y mettre un peu de tout...A juste raison d'ailleurs ! Tout peu être amélioré...
Je pense qu'il y a une dimension qu'on oublie un peu trop !
C'est le caractère progressif, en pente douce, par paliers successifs empreints de cohérence dans le cursus de Formation du Jeune joueur !
Dans la Formation telle qu'existante chez nous, je ne vois que ruptures radicales d'une catégorie à l'autre, temps de pratique par niveau à géométrie foncièrement inadaptée, longues périodes de vacance de jeu, concurrence dévoyée, bien souvent compréhension aux abonnés absent de l'objectif final recherché...
Ce jeune garçon, Nicolas, Néo-Espoir, 19 ans, ne pratiquait même pas l'an dernier en Crabos et, l'été suivant intégré dans un Collectif U23, amené éventuellement à ferrailler face à des Joueurs Professionnels confirmés tel que le règlement le permet !
Déjà, le passage de Crabos à Espoir représente un ascenseur physique, psychologique, émotionnel, concurrentiel, sanitaire vertigineux, alors je vous laisse imaginer arrivant des étages du dessous....
Est-ce complètement un hasard si les 3 "accidents" entraînant mort d'homme concernent des pratiquants entre 18 et 21 ans ???
Je ne le crois pas...
Si le drame survient sur un Terrain "Espoir" peut-être se poser la question de savoir si l’épaisseur du cheptel balancé dans ces catégories est humainement acceptable ? Si l'Espoir de qqs-uns ne fait pas le désespoir de bcp d'autres....
Je m'en suis ouvert à l'occasion d'un autre Post, la Cat Espoir représente une telle Auberge Espagnol, il y a une telle dichotomie de niveau entre "belligérants" qu'on a pour conséquence les deux mauvais extrêmes...Pour les qqs-uns qui embrasseront carrière un niveau quotidien de pratique absolument pas préparatoire au Rugby Professionnel (alors ça compense, ça trie, ça sélectionne uniquement sur du critère de Physique)...Pour les nombreux autres, perte de confiance,perte de temps, perte de niveau, perte d’appétit pour la pratique, perte de formation professionnelle ou d'études, perte de plaisir, perte de joueurs pour le monde amateur, parfois perte de Santé cas heureusement extrème, perte de vie.....
En n'importe quel domaine, la Formation vers le haut niveau s'opère par étapes successives en forme de cône réduit plus on se rapproche du sommet...
Pas en Rugby !
Je pense que Espoir sur 5 ans d'âge (et encore sans compter les qqs Pros qui viennent s'y refaire une santé) explique pas mal de choses...
Tant du point de vue sportif que sanitaire....

Je repose la question:

combien y a t il eu de mort en cause directe du rugby dans le monde ?

Est ce que le rugby français est poissard ou le phénomène mondial est il laissé de côté ?

la mort d'un joueur, c'est un drame mais c'est aussi suffisament rare (meme si ca ne le sera jamais assez) et trop ponctuel pour pouvoir "evaluer" la dangerosité du rugby actuel

il faudrait sortir les chiffres des blessures et des commotions, qui donneraient de bien meilleures statistique sur l'evolution en cours, et de comprendre si il s'agit d'accidents ponctuels ou bien d'une tendance qui va en augmentant.

j'imagine que ca devrait etre possible et apporter un meilleur eclairage de la situation pour mettre tout le monde d'accord

Je ne veux choquer personne mais il y a peu le Président de World Rugby disait que ce problème était franco-français.
Cette année il y aurait eu une 3ème victime, semble-t-il d'un joueur lors d'un entraînement.
Des drames cela arrive dans toutes les activités sportives. Selon un rapport du Ministère des Sports, les sports les plus accidentels sont le foot, l'équitation et les sports d'hiver.
Chaque année des personnes meurent sur des pistes de ski, des licenciés finissent tétra ou paraplégiques suite à une chute de cheval.
Il est dramatique qu'un jeune de 20ans meurent en pratiquant sa passion, qu'une famille ait à supporter cela en cette période de fêtes de fin d'année mais c'est la vie.

@ketamine

Les activités que tu cites concerne de activités qui soit sont pour

le foot, blessures éminemment emmerdantes (genoux, jambes explosées) et pas vraiment de macchabés

l'équitation, ou tu es en relation avec un animal (difficile de reprocher à un cheval que untel est paraplégique à cause de ta défaillance à rester en équilibre)

le ski activité de pleine nature (ou les jambes là aussi explosent (et quand tout se passe mal, tu finis dans le meilleur des cas comme Schumacher))



Le problème du rugby,

c'est que dans les cas qui nous occupent les facteurs de décès sont dus à un être humain qui a une action sur un autre être humain.

Et le soucis au carré, c'est que celui / ceux qui sont .... "responsables" (mais pas coupables) ont une action autorisée par le règlement (d'ou le "pas coupable", et pour eux "qu'ils se débrouillent ensuite avec leur conscience, remords, regret etc..." Me demande comment cela se passe pour ces gars là.)

Tous ceux qui sont décédés n'ont pas été assassinés à coup de crampon dans la tête par exemple.

Tout procède dans le rugby du "fait de jeu", du "pas de bol", du "c'est la fatalité"....



C'est plutôt énorme comme gestion

Et c'est là le problème.

@Jak3192

il y a eu des morts ou blessés tres grave dans beaucoup de sports (meme si ca reste tres peu, sinon on considererai plus ca du sport) que ca soit dans des sports de combats ou autre sports dans lesquel un humain a une action sur un autre (je pense juste au joueur de criquet decedé ayant recu la balle dans la tete)



le rugby n'est pas unique de ce point de vue



on parle d'accident, parce que dans 99.9999999999999% des cas (et je pense que tu rajouter un bon nombre de 9), on ne tue pas un adversaire en le plaquant



apres, certes il faut legiferer mais on ne peut pas dire que ca ne se fait pas. Nombres de placages (haut, sans les bras, bascule, etc...) qui etait pratiqués il y a 20 ans sont interdits aujourdhui

@ketamine

Beaucoup de choses sont faites dans le domaine du ski notamment sur les risques naturels (météo, avalanches, ...) et sur la compétence des alpinistes. L'ENSA de Chamonix est en pointe dans le domaine du ski-alpinisme, et en constante évolution, renseignez-vous. Le ski de compétition, comporte assez peu d'accidents graves et ce n'est pas un sport de contact, ni de combat. Les accidents, assez nombreux, voire graves, sur les pistes, lors des vacances, interviennent dans un contexte complètement différent, assez comparable à ce qui se passe sur la route.
Le ski est un sport individuel dans lequel chacun est responsable de lui seul et doit se conduire de telle façon de ne pas nuire aux autres (genre comportement routier au volant d'une voiture). La seule chose commune entre le ski (de loisir) et le rugby est qu'il existe des règles, mais qu'elles ne sont pas respectées !

@duodumat

A ce compte on ne peut rien comparer, peut-on même comparer le rugby pro et le rugby amateur ?
Les règles sont les mêmes mais les moyens de les faire appliquer ne le sont pas, le jeu est le même mais il y a plus de préparation physique, mentale côté pro, plus de vitesse également.
Faut-il créer des règles différentes ?

@duodumat

Oubliez toute comparaison avec autre chose.
Parler du ski, de l'équitation, de courses de voitures, de parachutisme, de ping pong, ou n'importe quoi d'autre n'a aucun rapport avec cette monstruosité
Cela ne permet que de noyer le problème.
Là c'est un être humain qui dans le cadre d'un règlement respecté a nuit à autrui en toute légalité, et ce sans le vouloir.
C'est pas possible d'en rester là et de se contenter de ça.

@Jak3192

Certes mais n'éludez pas que chaque être humain est différent et qu'il peut avoir des faiblesses que d'autres n'ont pas.

@Jak3192

Vous avez tout à fait raison.
Je répondais à Kétamine. Vous avez sauté ma dernière phrase : "La seule chose commune entre le ski (de loisir) et le rugby est qu'il existe des règles, mais qu'elles ne sont pas respectées !"
Bonne journée.

@ketamine

Ouaip le ski c'est dangereux. Mais au ski ils prennent des mesures pour réduire le nombre d'accidents au lieu de dire "hé les gars si vous mourrez c'est la vie". Même la Formule 1 qui n'est dirigée que par le pognon a accepté de prendre des mesures pour protéger les pilotes. Mais le rugby non c'est pas possible, on ne peut rien essayer, les accidents sont une fatalité impossible à éviter (on n'a même pas essayé de les éviter, mais on sait déjà qu'on ne peut pas essayer).
Je te propose aussi de ne plus mettre ta ceinture de sécurité en voiture, parce que la voiture de toute façon c'est dangereux et qu'il y a plein de morts tous les ans.

@Team Viscères

A aucun moment je n'ai dit qu'il ne fallait essayer de réduire ces fatalités, mais je dis que les accidents font parti de la vie et qu'importe les mesures mise en place il en y aura toujours.
Même si on joue à toucher, il peut y avoir une collision accidentelle entre 2 joueurs et créer un drame. Depuis 2-3 ans on s'émeut (à juste titre) de ces drames alors que comme l'a fait remarquer Lamboley la liste des précédents est très longue, je pense juste que l'hyper-médiatisation rajoute plus d'émotion à ce drame.
Ton exemple sur la ceinture de sécurité est par contre très léger, vu le nombre de morts chaque année sur les routes, tu aurais plutôt du proposer l'arrêt de l'alcool.

@ketamine

À aucun moment personne n'a dit que les accidents ne faisaient pas partie de la vie et qu'il n'y en aura plus aucun avec de nouvelles mesures. Du coup quel est l'intérêt de dire à des gens qui réclament d'améliorer la situation "gueulez pas trop, ce ne sera jamais parfait"?

Et environ 20% des victimes d'accident de la route ne portaient pas leur ceinture, et il est considéré qu'un peu moins de la moitié aurait peut-être pu s'en sortir avec la ceinture. Ce qui est léger ce n'est pas d'en parler, c'est de minimiser son importance. C'est exactement le même phénomène que ce que tu fais avec "les accidents font partie de la vie" : tu énonces un fait avéré, mais le faisant tu en minimise un autre tout autant avéré. Est-ce vraiment utile?

@Team Viscères

Poufff...
ton argumentaire est plutôt brut de décoffrage.

Si tu te fais pas laminer avec ça....

La formule 1 est dangereux, mais régulé pour éviter les macchabées
Ça fait tâche à la télé.
Le ski trop de paramètres externe pour être édifiant et représentatif
etc...
Restons sur le rugby.
Pas de parrallèle avec autre chose.
Ca permet d'éviter du problème qui nous occupe

Es tu 100% Ok avec le jeu d'aujourd'hui et ses règles ?

@Jak3192

Je ne suis d'accord ni avec le jeu d'aujourd'hui, ni avec les règles d'aujourd'hui, ni avec la mentalité selon laquelle on ne devrait rien changer parce l'on ne pourra jamais atteindre le risque zéro.

@Team Viscères

Ouf

Tu as failli me faire peur avec ton post précédent
Et je suis entièrement d'accord: le risque zéro n'existe pas en sport
D'ou la nécessité de légiférer pour réduire les risques quand ils sont identifiés.

@ketamine

Tu vas te faire secouer avec ce post, car tu as oublié une chose qui te parait tellement évidente que tu ne l'as pas mentionnée : ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de risque zéro qu'on ne doit pas faire le maximum pour réduire les risques. C'est évident mais même ici, si tu ne le brandis pas bien haut tu vas passer pour un salopard sans coeur .

@lelinzhou

Je viens de voir ça, pourtant j'avais commencer mon post avec : "Je ne veux choquer personne" 😀

Chacun voit les choses avec le prisme de son vécu, dans mon métier je vois tellement d'injustice et de souffrance que je prends ce drame avec plus de recul, navré que cela puisse choquer. Mais au risque de choquer encore, 3 décès sur une année pour près de 400000 licenciés et combien de matchs amateur/professionnel ?
Pour 2010 à titre d'exemple :
"Les plus meurtriers sont les sports de montagne, à l’origine en 2010 de 99 décès. Si on regarde dans le détail, l’alpinisme a fait 29 décès, le ski de randonnée 23 et la randonnée à pied 16.

Les sports aquatiques sont également plus dangereux que les autres. Ils ont fait 50 morts en 2010, dont 23 plongeurs et 12 kayakistes.

Viennent ensuite les sports d’arme et la chasse (27 décès), les disciplines aériennes comme la voltige (23 morts) et le parapente ou le planeur (20 morts), les sports mécaniques (23 décès).

On trouve dans le bas du classement d’autres sports, comme la pêche, l’équitation (2), la pétanque (1) et le rugby (1)."

@ketamine

La question n'est pas de faire un classement concours de qui a le plus ou le moins d'accidents mortels, mais de se demander si ce nombre est une fatalité. 99 morts si tu prends un maximum de mesures pour protéger les gens c'est moins dérangeant que 3 décès alors que tu n'as rien fait pour les éviter.

Le risque lié à la violence des chocs au rugby est connu depuis des années. On a même eu un terrain d'étude avant nous pour nous donner les résultats sur le long terme avec le foot US. Qu'avons nous fait pour en limiter les conséquences? Un protocole commotion qui n'est pas respecté, un carton bleu qui est uniquement une décision médiatique, et quelques changements de règles qui ne sont pas respectés, pour un sport encore plus bourrin qu'avant. Tu penses vraiment qu'il est impossible et inutile de faire plus et mieux?

@Team Viscères

Il est toujours très difficile de communiquer avec toi.

Je n'ai jamais dit qu'il était impossible et inutile de faire plus et mieux, je dis que le risque zéro n'existe pas et que les drames liés à ce sport sont inhérents, comme dans d'autres activités d'où ma comparaison avec les chiffres de la mortalité dans les différentes activités sportives.

Comme j'ai marqué plus bas à Jak3192, les règles évoluent mais surtout les mentalités évoluent sur le jeu et le retour à un sport d'évitement au lieu du style bourrin je te rentre dedans de ces dernières années.

Maintenant dans le cas de ce jeunes, avons-nous des détails sur l'incident ?

Était-ce un plaquage haut ? cathédrale ?

La spécificité de chaque individu doit également prise en compte et des chocs anodins pour certaines personnes peuvent engendrer des dégâts irrémédiables chez d'autres !

La notion de contact semble difficile à dissocier de notre sport.

@ketamine

Toujours la même rhétorique du "oui mais". Donc je repose la question, quel est l'intérêt d'opposer le "mais" à ceux qui ne nient pas son existence?

@Team Viscères

Toujours la même chose, "j'ai raison pas toi, ma vision des choses est la meilleure"
Aller merci et bon we.

@ketamine

En fait c'est marrant, si je campe sur mes positions je suis un con obtus mais si tu campes sur tes positions tu es un mec harcelé par un con obtus.

Tu donnes ton avis, ton avis m'interpelle parce que je n'arrive pas à voir le rapport (je ne dis pas qu'il n'existe pas, je dis que je ne le vois pas), je te le fais remarquer. Tu as entièrement le droit de ne pas répondre à mes remarques, de dire que tu t'en tamponnes de mes remarques ou que tu t'en bas complètement que je vois le rapport ou non. Mais c'est quand même bizarre de venir sur un forum pour faire une remarque par rapport au réactions des gens mais de ne pas supporter que les gens en question puissent faire une remarque par rapport à ta réaction.

@Team Viscères

Une fois de plus tu as raison les autres ont tort.

Moi ce qui m'interpelle c'est ta communication toujours dans l'agressivité, à aucun moment contrairement à ce que tu dis tu n'essaies de comprendre un point de vue autre que le tien. Ce ne sont pas des remarques que tu fais ce sont des attaques.

Je ne le prend pas personnellement car tu fais ça avec tout le monde.

Alors passes un bon we.

@ketamine

Ça doit être plaisant de pouvoir se dire que quand on est 2 à ne pas s'entendre, c'est parce que l'autre est un con. J'espère que tu prendras le temps d'aller le dire aux autres que ton commentaire à perturbé. Bon weekend à toi, moi je vais aller voir à quel point tout le monde me déteste sur ce forum parce que j'agresse tout le monde en permanence.

@ketamine

Dans toutes les activités que tu cites,
ce sont des sports ou
tu t'amuses avec la nature,
tu t'amuses avec du matériel
(avec tous les accidents qui peuvent survenir à cause d'eux, sans compter ton manque de technique ou ton pas de bol)
et ou dans tous les cas tu es seul
(excepté ceux qui ont probablement pris une boule de pétanque sur la tete, ou la balle de hockey. Pour la pèche (à la ligne ?) je suis plus dubitatif)
Je te laisse la chasse...
Là tu viens jouer au ballon et les causes de décès sont liés à cela par défaut de règlement.

En tout cas merci de cette liste
à la fois surprenante et "normale"
(plus de risque de problème en faisant de la voltige, que de taquiner le gougeon)

@Jak3192

Je le répète, je ne veux rien affirmer ou prouver, ni choquer mais juste essayer "un peu" de dédramatiser un accident.
Les règlements sont en cours d'évolution, les plaquages hauts sont de plus en plus sanctionnés.
Le jeu est en évolution, la mode, étant plus au rentre-dedans mais de plus en plus vers l'essence même du rugby : " l'évitement ".

Ce drame montre les limites du rugby du rentre dedans, ou chaque club va chercher du gabarit et ensuite on essaie d'inculqué les bases, revenir au basique évitement placage en dessous de la ceinture. En top 14 nous voyons des équipes qui cherchent le plus souvent la faute pour faire parler leur artilleurs, dans les rucks il n' y a plus de conteste on freine la sortie pour obtenir la pénalité, ne parlons pas des plongeons à l'épaule, dans les mêlée c'est pareil c'est la recherche systématique de la pénalité, au lieu de mettre une pénalité mettons un bras cassé on diminuera les trucages et le temps passé sur cette phase de jeu . Il faut revenir sur la règle dans l'avantage également aprés 3 temps de jeu terminer on revient soit à la faute ou laisse jouer, et pour finir le bonus défensif uniquement si l'on à marqué au moins un essai.

Collazo, son avis est pitoyable ; c'est les risques du métier ! Les couvreurs et les électriciens sont formés et on a développé des outils de protection fiables.
Il doit y avoir, il faut trouver des solutions !

@breiz93

Vi, et Lamboley n'est guère mieux ! Le pompon c'est quand même le patron de WR, franchement à vomir en ces circonstances. Merci à Fillol et Mola , et même à Lartot (aie, ça, ça fait mal !).

@lelinzhou

Le patron de WR c'est le plus dégueulasse mais en même temps ce n'est pas une surprise, le mec voit le rugby par le prisme du fric et du pouvoir. Tant que les billets continuent de circuler, tout va bien à ses yeux.

@Team Viscères

The show must go on !!!

@batelier

N'associons pas Queen à ces pourritures...

Collazo et Lamboley pourraient-ils dire ça les yeux dans les yeux avec les parents de Louis et Nicolas ? Plutôt qu'en conférence de presse ?

@Marc Lièvre Entremont

Réfléchir (un peu ) doit leur être (très) pénible !

@batelier

Peut-être un petit peu trop de commotions ?

@Marc Lièvre Entremont

De quoi ? Que le rugby comporte des risques et que la vie est un risque ?

@Vae Victis Brennos

C'est vrai la vie est un risque puisque tout le monde meurt !!!
Avez-vous un enfant , Joue-t-il au rugby ? Rêve-t-il d'en faire "son" sport, voire son métier?

@Vae Victis Brennos

Youpi, comme il n'y a pas de risque zéro encourageons et légitimons les comportements à risque. Demain je descends de chez moi en passant par la fenêtre, de toute façon on peut mourir en glissant dans les escaliers.

  • Jacq4y
    291 points
  • il y a 1 an

Pour moi c'est pas compliqué : soit on rabaisse la ligne de placage, soit on vide les écoles de rugby. En Gironde on a perdu 1000 gamins 4800->3800 en un an ! Mon club de fédérale 2 n'a plus que 14 minimes !!! On voit des ententes partout ! C'est plus possible. Et en plus il y a des morts... Collazo est le pire dans ces citations, il ne se rend pas compte.

@Jacq4y

Au moins tu fournis des chiffres
Rien que pour ça le système devrait évoluer
Mais quand ?
L'an prochain ou aux calendes grecques ?

@Jacq4y

Parler comme ça arrange Collazo !

@Jacq4y

Bon, tant qu'on n'aura pas une entente Bayonne-Biarritz...

@lelinzhou

Tu peux pas t'empecher d'envoyer une vanne tézigue...

Mais bon
t'as raison,
elle est bien faite
et permet de respirer un peu dans cet air un peu trop lourd

@lelinzhou

Le jour où ils le font ils l'appelleront Mésentente Bayonne-Biarritz.

Les treizistes ne connaissent pas ce problème (excepté le malheureux McKinnon dans l'histoire récente de la RL), et pourtant la ligne de plaquage est plus haute, et sauf erreur, l'intensité des défenses et la densité des défenseurs ne sont pas moins grandes que dans le XV en France.
Formation, technique, règles (engendrant de vifs débats), philosophie de jeu sont prises en compte pour prévenir de nouveaux drames, tout en préservant le spectacle et la rudesse de ce jeu.

Et allons y... un peu plus de muscu, de renforcement physique pour éviter ces drames. Bien sûr bien sûr... il y a pas quelque chose qui cloche là ?

  • Khris
    19611 points
  • il y a 1 an

Il y a quelque temps j’aurais dis non, dans tout les sports il y a des risques, mais la çà devient trop dure d’enchainer les nouvelles tragiques.

Il faut revenir à un rugby fait d’evitement et de moins de muscu, le rugby cassoulet existait avant les mecs était gras et pas gaver de muscles sur proteinés et ils ne pesaient pas 120kg et ne tapaient pas un 100m en 11s. On trainait nos 120kg de gras avec les genoux qui grince.

@Khris

Tout dépend du niveau auquel tu joues. Moi j'ai majoritairement joué sur du rugby cassoulet.

  • Seyfr
    4495 points
  • il y a 1 an

Repenser les règles, les formations, la prévention.... Le football américain y est passé et il a toujours autant de succès. Pourquoi le rugby n'y survivrait-il pas ?

Putain je n'avais jamais pensé qu'un jour Lartot serait l'intervenant le plus lucide sur le rugby...

  • Flowy
    11877 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

C'est sûrement pas le meilleur commentateur mais pour ce qui est de ses avis sur l'évolution du rugby et des mesures à prendre, je l'ai très régulièrement vu avoir un avis modéré, intelligent et ouvert au dialogue (même si ce dernier point c'est son boulot).

@Flowy

C'est dommage qu'il n'utilise pas davantage l'espace d'expression privilégié qu'il possède (commenter l'équipe de France) pour faire passer ce message. Cela peut paraître anodin, mais le commentateur qui s'exclame à chaque tampon participe à la normalisation de ce rugby de destruction. Mais au moins dans son intervention il a le mérite de pointer ce qui ne va pas en s'incluant dans le problème. Nombreux sont ceux qui refusent de voir le problème ou veulent bien le voir mais uniquement si c'est sans reconnaître qu'ils font partie du système.

@Team Viscères

Entièrement d'accord !! je faisais remarquer naguère dans un autre post que les commentateurs ( y compris sur ce forum ) utilisent très souvent le champ lexical de la guerre pour décrire une action du JEU de rugby… la violence est aussi là !!

@Team Viscères

Il l’utilise, cet espace médiatique, mais avec un devoir de réserve de bon aloi. Cf un de ses récents tweets suite au drame qui vient de survenir. Il y évoque son fils, rugbyman (en cadet) et ce qu’un père peut dire - ou ne pas parvenir à exprimer - à son gars en de telles circonstances.

  • Flowy
    11877 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Ça c'est vrai. Je voulais surtout pointer le fait que le mec peut avoir un avis intelligent même si il n'est pas le meilleur commentateur.

Après ces avis dont je parlais je les ais surtout entendus lors de Stade 2. C'est à mon sens moins visible (auprès des fans de rugby) mais ça a aussi son impact.

  • Seyfr
    4495 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Je trouve pas ça si étonnant.

@Team Viscères

Pareil ! Il faut dire que les autres réactions sont plutôt débiles !

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
News
News
News
Vidéos
Transferts
Transferts