Entrée libre pour les supporters du Stade Français ce vendredi, la FFR souhaite des mesures face au drame
Entrée libre pour les supporters du Stade Français ce vendredi, la FFR souhaite des mesures face au drame.
La FFR a demandé à World Rugby la tenue immédiate d’une réunion exceptionnelle dédiée à la sécurité.

"Demain vendredi 14 décembre au stade Jean Bouin, nous nous réunirons pour rendre hommage à Nicolas." Dans un communiqué publié sur son site, le Stade Français Paris a confirmé que la rencontre face aux Ospreys, comptant pour la Challenge Cup, était maintenue. L'entrée sera libre, et pour vous munir d'un billet, ça se passe ici. Le club de préciser : "Nous vous donnons rendez-vous dès l’ouverture des portes à 19h15 pour honorer la mémoire de Nicolas et en soutien à sa famille."

En revanche, toutes les autres rencontres du club prévues ce week-end sont annulées.

Par-ailleurs, la FFR a communiqué sur ce drame.

La France va continuer d’être une force de proposition majeure pour l’évolution des règles qui concourent à la sécurité des pratiquantes et des pratiquants. Cependant, cette actualité tragique souligne la nécessité absolue d’une mobilisation des acteurs du Rugby mondial. C’est pourquoi, la FFR a demandé à World Rugby la tenue immédiate d’une réunion exceptionnelle dédiée à la sécurité.

Elle précise : "Afin de rendre hommage à Nicolas Chauvin, une minute d’applaudissements sera respectée cette semaine et ce week-end avant le coup d’envoi de toutes les compétitions de rugby amateur et professionnel."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • PeeJohn
    2521 points
  • il y a 6 mois

Dans l'attente d'un retour de World Rugby et d'une action de la part de la FFR, il reste à agir sur le terrain : que les arbitres adoptent une nouvelle approche basée sur plus de sévérité pour les plaquages hauts et/ou au niveau du torse, et surtout sur la prévention, avec un discours clair sur ce qui précède, prononcé haut et fort auprès des joueurs au début de chaque match. Les ligues - et en l'espèce la ligue IdF - ont déjà investi le sujet, il faut l'adresser de manière plus systématique.

Changer les regles bien sûr, mais surtout changer l état d esprit, le discours guerrier, agressif, les mots de vestiaires qui nous amènent sur le terrain avec des envies destructrices. Et de vous à moi qui ne s est jamais dit en plaquant je vais lui faire mal il sera intimidé sur la prochaine action, ou pire... ?
Je n en suis pas fier mais ca fait partie de « la préparation psychologique », c etait il y a longtemps mais aujourd hui c est pareil avec des mecs qui courrent plus vite qui sont plus lourds plus denses, alors je le souhaite, changeons l état d esprit, LE RUGBY CE N EST PAS LA GUERRE, juste un jeu.

Attendons le bon vouloir de World Rugby d'organiser cette commission "ad-hoc". Attendons ...

Et si on demandait aux arbitres d'appliquer les règles existantes de façon plus sévère? (placage au-dessus des épaules, placage à l'épaule, déblayages dans les rucks, placages à retardement, charge coude en avant, etc ...) Comment ? Ah, on leur a déjà demandé! Pas à tous alors. Quelles sanctions ? Rappel à la règle. Ah bon, c'est sévère ça !
On dirait la comparution immédiate d'un jeune délinquant de banlieue !
Après quelques cartons jaunes ou rouges, même un peu injustes, vous verrez que les joueurs feront attention.

Quant à la règle elle ne s'est pas adaptée au gabarit et à la vitesse des joueurs.

Il me semble aussi que cette série "d'accidents" récents cache une foule d'autres "accidents" moins médiatisés mais tout aussi grave sur le long terme. Je suis frappé de lire quasi-quotidiennement que des joueurs arrêtent leur carrière à la suite de commotions à répétition, de blessures rachidiennes graves. La réflexion "je sais que je vais faire un mauvais vieux" est passée dans le langage courant des joueurs trentenaires !

@duodumat

Le problème c'est qu'on le demande aux arbitres sans vraiment leur demander. En début de saison on a demandé aux arbitres d'être intransigeants avec les contacts à la tête même involontaires, le premier arbitre qui a osé sortir le carton rouge sur un contact à la tête tendancieux a été abandonné par sa hiérarchie et la commission derrière. Les arbitres sont humains, ils ne vont pas s'obstiner à mettre des cartons si leurs supérieurs et la commission blanchit derrière : c'est au final inutile, cela sape leur crédibilité sur le pré et cela ressort dans leurs évaluations d'après match (les arbitres sont des compétiteurs aussi, ils veulent être bien évalués, arbitrer en Top14 et obtenir les gros matchs).

Et oui il y a une foule de petits drames avec de plus en plus de joueurs qui arrêtent leur carrière prématurément, mais on n'a pas encore tout vu. D'ici quelques années on aura aussi une vision sur les dégâts d'après carrière, exactement comme au foot US. Dépressions, altérations du comportement, troubles cognitifs, démences vasculaires, Parkinson, Alzheimer, suicides...

@Team Viscères

Je suis totalement, absolument, à 1000% d'accord avec vous.
Excessif ! Sans doute, mais pas vraiment.
Médicalement, si on veut se donner la peine de les observer, on va voir apparaître de nombreuses pathologies neurologiques dans le domaine que vous énumérez, c'est-à-dire liées à des lésions neuro-dégénératives. Ces lésions sont nombreuses, variées, pas encore toutes connues, du domaine des maladies rares.
Le problème, comme toujours, est celui du niveau d'analyse des données et de la volonté de mettre en œuvre cette analyse. Soit on se donne les moyens d'observer le monde du rugby sur le plan médical et scientifique, soit on se contente de faire ce que l'on fait, le dopage (et encore ?), les accidents médiatisés, et .. pas grand chose d'autre... ! Le monde du sport à des années de retard sur le monde scientifique et médical. Pourtant c'est un domaine d'observation qui pourrait faire progresser les diagnostics "civils".
L'arbitrage, c'est comme la justice, il y a des gens compétents, des moyens objectifs ... et puis il y a la politique du rugby ... !!! Un juge en rugby, comme dans la vie civile, ne peut rien faire si le contexte politico-social ne s'y prête pas. Il faut donc une volonté générale, une volonté dans le monde du rugby, universelle, mondiale, pour que les choses changent. Les politiques, présidents, ministres, se "donnent de l'air" et "bonne conscience", voire se dédouanent juridiquement en créant des commissions, en laissant pourrir les choses, persuadés que le temps arrangera les choses sur le plan judiciaire, totalement différent du niveau légal ! Cela les rassure sur leur niveau personnel d'implication !

@duodumat

Je viens de lire à mon épouse ma réponse à votre intervention.

Elle me dit "Ton interlocuteur et toi avez raison et je suis d'accord pour dire qu'il est complètement injuste et absurde de mourir ou rester infirme ou "gaga" pour un sport..."

Elle ajoute : "Imagine dans notre profession , que l'un d'entre nous ne mette pas tout en œuvre pour éviter les accidents, les erreurs, les problèmes liés à nos traitements, on en parlerait dans les journaux, les instances professionnelles, voire les tribunaux ..."

Est-ce que vous croyez que les instances dirigeantes du rugby sont capables de lire, et comprendre, l'avis de mon épouse et le notre ?

Bon, je comprends l'émoi, l'incompréhension, les doutes que peut engendrer pareille catastrophe. SF fait son travail de deuil et de solidarité à l'égard des proches, tout à fait normal.
Le monde du Rugby s'interroge, rien de plus légitime là-aussi.
Oui, on peut, oui, on doit être dans le questionnement sur le présent mais plus encore sur le futur de notre discipline.
Légitime aussi que de faire remonter questions (mais aussi expériences de Terrain !) à l'actuelle gouvernance du Rugby Français.
Tout ça, je le comprend, je l'admet, mieux encore, tout ça tient du devoir de tout un chacun.
Là où je ne rejoins pas du tout, pas mal de Post lus ci-dessous, c'est cette manie que de sortir l'artillerie lourde Anti-pouvoir comme un espèce de défouloir fourre-tout, un exutoire à je ne sais quoi, sans l'ombre d'une nuance, l'once d'une proposition, les prémices d'un argumentaire, un minimum de décence, une pincée de recul ou de hauteur pour décrire les contours du tableau.
Plus opposant à l'actuel pouvoir Fédéral que moi, difficile que de l’être (soit-dit en passant, pas opposant "du lendemain", ça c'est fastoche, il suffit de remonter le fil RN, je l'étais avant élection !!!)...Dieu sait,si je les enquiquine régulièrement, argumentaire à la clef et pas que via le canal de réseaux sociaux loin s'en faut !!!!
Mais, dégainer la Grosse Berta, à coup de poncifs et d’anathèmes du type : "Ils s'en caguent là-haut", "ça ne les touche pas eux !", " ils ne veulent pas voir les choses bouger" ou pire "il faudrait que ce soit qq1 de la famille de ces pontes" me semble malsain, inapproprié, inopportun, injuste, allez je le dis, plutôt dégueulasse dans la démarche...
Qui l'eut cru ? Je me fais l'avocat de BL et consorts !
Mais franchement, pas un instant je ne crois que ce drame ne les touche pas à l'instar de n'importe quel acteur du Rugby...
C'est absurde que de le penser, c'est outrancier que de le formuler.
Un jour, à l'occasion d'un match où la machine à marmites tournait plein badin, j'ai vu un môme rester allongé sur le pré conséquence d'un accident de Jeu. La blessure était sévère, très sévère. Le môme faillit rester Tétra (heureusement le match du coté de Grenoble, le CHU à la pointe des techniques opératoires, un ponte de la profession de garde ce dimanche-là, opéré dans l'heure qui suivit son évacuation,il a retrouvé depuis l'usage de ses membres, Rugby fini, handicap à vie...). Les mecs d'en face qui se filaient des tartines dans le museau qqs minutes auparavant désespérés, abattus, versaient les mms larmes que les coéquipiers de ce jeune ! En cet instant, il n'y avait pas ou plus d'adversaire...Juste des mecs réunis par une même passion au désespoir de constater qu'il y a des choses beaucoup plus importantes que n'importe quelle opposition fusse t-elle sportive, empreinte de passion.
Je suis certain que BL, S.Simon et toute leur équipe baignent aujourd'hui dans les mms sentiments !
Encore une fois, on peut s'opposer, on peut aussi formuler qqs pistes, qs idées pour améliorer la pratique voire dénoncer ce qui peut l'ètre (ce sera l'objet d'1 prochain Post pour ce qui me concerne) mais de grâce, faisons-le avec tact, discernement...

" C’est pourquoi, la FFR a demandé à World Rugby la tenue immédiate d’une réunion exceptionnelle dédiée à la sécurité." . Laporte pourra y aller ou il a une émission avec Hanouna à la même heure ?

Toujours aucunes réactions/ décisions d’une Fédé irresponsable et des clubs silencieux. La mort de 2 joueurs sur des placages depuis le début de la saison, ne les questionnent visiblement pas.
Faut-il attendre la mort d’un joueur « connu », ou de la famille d’un de ces pontes du rugby, pour qu’ils réagissent ?
Je suis vraiment en colère. Les condoléances et les rassemblements de ses messieurs, autour du cercueil, ne suffisent plus. Je soutien, pour la première fois de ma vie, les mamans les parents, qui ne veulent plus ou pas amener leur gosse au rugby.
Revenons à l’origine de notre sport, plaquage à la taille, passes, évitements.
Nous nous régalerons largement plus souvent, nous retrouverons une âme et du plaisir. Mais surtout, surtout, nos jeunes joueurs ne mourront plus de cette façon sur les terrains.

Je reste sans voix. Encore une fois, encore une minute d'applaudissements, encore des condoleance et les mêmes atermoiements de la FFR, et encore des réunions, des commissions bidons et toujours pas de mesure, rien sur les plaquages au dessus de la ceinture, rien sur ceux fait à deux, rien sur les déblayage, rien, toujours rien.
Donc on va encore attendre.
Laporte ira toujours chez Hanouna, Simon prendra tours plus de 100 000 par an, il y aura toujours des bmw à Marcoussis, et les mamans hesiteront encore plus à mettre leurs gamins au rugby.
Au suivant

Bin voyons, on dirait un "cadre" de ma boite qui se défosse sur les autres services pour ne pas faire son boulot.

La FFR ne peut-elle pas déjà commencer à travailler dans l'hexagone ? Ils vont se foutent du monde encore longtemps les deux zigotos là ?

Difficile de trouver des mots pour exprimer la tristesse devant une telle situation. Nous rugbywoman et rugbyman faisons ce sport par plaisir, au delà du professionnalisme, et il m'est encore inconcevable de penser que l'on a, ou que l'on va risquer notre vie sur un terrain.
Ce gamin, ne faisait que prendre du plaisir s'amuser putain !!!!
Il faut encore qu'un drame en suive un autre pour que les responsables divers de notre sport bougent. J'espère que cela ne sera pas que de la fumée devant cette tragédie.
Soit en paix gamin que l'on soit du nord du sud ou de n'importe quel coin du monde, nous sommes tous aux cotés des personnes qui sont touchées de plein fouet par cette tragédie.

Patrick qui en a gros sur la patate devant ce drame.

  • Flowy
    7950 points
  • il y a 6 mois

Est-ce que quelqu'un sait s'il y a autant d'accidents mortels dans les autres pays en rugby ou bien les médias ne communiquent pas dessus?

Ps : si la question dérange sur cet article je supprimerai. Je ne savais pas sur où la poser.

@Flowy

De tête il y a eu une italienne sur un plaquage cathédrale cette année et un jeune néo-zélandais il y a quelques années après une succession de commotion cérébrales.
En général les médias sportifs en parlent mais c'est dans la rubrique faits divers donc on a tendance à vite oublier, alors que pour les accidents locaux cela fait les gros titres qui marquent plus les esprits.
Globalement le problème est un problème lié au rugby plus qu'à la France même si l'on est sur une terrible série qui peut interpeller, on rajoute peut-être une problématique franco-française sur la problématique générale. Ce qui justifierait que nos instances se placent en tête de file pour lutter contre les dérives du rugby.

  • Flowy
    7950 points
  • il y a 6 mois
@Team Viscères

Merci de la réponse. Justement c'est exactement pour ça que j'ai posé la question, savoir si le problème était lié au rugby en général ou bien cantonné à la France.

Merci aussi Silkerin pour ta réponse

@Flowy

La mort du joueur a ete relayee par les sites specialises ici en Irlande et j'ai aussi vu passer des tweets d'hommages venant d'autres pays. Donc on peut penser que si le meme accident arrivait dans un autre pays on en entendrait aussi parler en France. Le deces d'une jeune joueuse italienne en mai avait ete communique par l'Equipe et d'autres journaux generalistes par exemple.

  • breiz93
    34343 points
  • il y a 6 mois

Je suis partagé...
Nicolas aurait certainement voulu encourager l'équipe de son club, mais moi je ne suis pas certain d'avoir envie.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News