On a maté Italie - France... en prenant en compte les nouvelles règles du plaquage ! [VIDEO]
On a maté Italie - France... en prenant en compte les nouvelles règles du plaquage !
Les nouvelles règles autour du plaquage font beaucoup parler. On a voulu voir la différence avec celles déjà en vigueur.

Elles font beaucoup de bruit, beaucoup s'alarment... Mais en pratique, que vont vraiment donner les nouvelles règles du plaquage, testées en France la saison prochaine ? Pour rappel, un symposium de World Rugby a eu lieu à Marcoussis du 18 au 20 mars dernier, avec huit nouveaux points de règlement à tester, pour faire évoluer - à terme - le rugby professionnel.

La FFR a hérité de deux règles autour du plaquage : le plaquage à la ceinture, et l'interdiction du plaquage à deux.

Le plaquage à la ceinture et l'interdiction du plaquage à deux testés en France la saison prochaine !Pour le moment, pas question de toucher le Top 14, ou la Pro D2 : ces règles entreront en vigueur chez les amateurs, s'étendant (peut-être) jusqu'en Espoirs mais pas en Fédérale 1 pour l'heure. Le DTN de la Fédération, Didier Retière confiait :

Le fait d'instaurer le plaquage à la ceinture et d'interdire le plaquage à deux va notamment obliger les défenseurs à s'organiser différemment puisqu'il faudra plus de monde sur le deuxième rideau. Il devrait donc y avoir plus d'espace pour jouer.

Mais en pratique, que vont donner ces deux évolutions ? On a voulu s'en rendre compte, en prenant en revisionnant un match pro, soit le dernier du XV de France face à l'Italie, dans le Tournoi des 6 Nations. Oui, il faut du courage pour revoir une telle rencontre, mais que voulez-vous, si ça peut servir à nos lecteurs... 

Nous nous sommes donc intéressés à deux points essentiels :

  • Interdiction du plaquage à deux

Selon ce qui a été testé au niveau universitaire, bloquer un adversaire à deux est toujours possible. Le plaqueur doit en revanche être seul lorsqu'il amène le plaqué au sol.

  • Plaquage à la ceinture

Cette fois-ci, c'est plus simple : on plaque au niveau de la ceinture, et le défenseur est sanctionné s'il tente d'arrêter son adversaire plus haut que cette limite. Une règle censée mettre fin aux plaquages "hauts", et notamment à l'épaule.

BILAN

La première chose que l'on remarque, c'est le nombre de plaquages à deux : un défenseur aux jambes, l'autre au ballon. Puisqu'un seul joueur amène son adversaire au sol, ce double-plaquage n'est pas sanctionnable selon les termes de la nouvelle règle. Mais quid de l'attitude du deuxième défenseur ? Celui-ci entoure son adversaire avec les bras bien largement au-dessus de la ceinture, le stoppant. Le talonneur Leonardo Ghiraldini en est le spécialiste, avec de nombreuses charges. Illicite ? 

Le point noir, c'est aussi la tendance des joueurs ayant le ballon à "foncer tête baissée" d'un duel en 1 vs 1. A moins de se jeter dans les chevilles, le défenseur n'a pas d'autres choix que de le prendre haut. Ou en tout cas, au-dessus de la ceinture s'il choisit de l'arrêter de face. Il se retrouve alors sanctionnable... Mais dans les nouvelles règles, il serait également interdit de charger la tête en avant. Une précision à définir.

En vidéo, voilà les actions (31, au total) où l'arbitre est susceptible de siffler une pénalité :

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Chapeau les gars, se retaper France-Italie pour le plaisir, quel courage !

@Fufu Brindacier

Qui a parlé de plaisir ? 🙂

Surprenant de ne pas avoir pris pour exemple les placages de Lambey pour bien visualiser l'efficacité des placages aux jambes.
Il est pourtant sacrément efficace, voir redoutable le bougre à ce jeu-là.

@Lalimaille63

Et que dire de certains demis comme Paillaugue qui font tomber des Golgoths bien plus rapidement. Et j'ai aussi l'impression que les placages offensifs sont bien plus souvent effectués avec un plaquage aux jambes qu'au dessus de la ceinture !

Mouaih bof usine à gaz

Je discutais avec un entraîneurs qui me disait qu'en Angleterre il y avait eu un essai fait avec une ligne tracée sur les maillots sous la poitrine. Cet essai aurait été abandonné pour cause de recrudescence des blessures sur les plaqueurs. Quelqu'un a des infos à ce sujet ?

@Droitdevant

Ce qui me fascine c'est que tu l'ai lu mais que WR ne l'ai pas fait... On en revient à ce que tous le monde dit, le problème c'est surtout d'apprendre aux joueurs l'évitement plutôt que le combat systématique....

@Droitdevant

J'ai lu la même chose.

@virilmaiscorrect

Ici :

http://sport24.lefigaro.fr/rugby/actualites/actualites/en-angleterre-la-baisse-de-la-hauteur-du-plaquage-n-a-pas-reduit-les-commotions-cerebrales-942196

@virilmaiscorrect

Merci

@virilmaiscorrect

Est-ce qu'un essai de trois mois à peine permet vraiment d'en tirer une réelle leçon ? Nous le savons tous, ça nécessite une longue expérience d'apprendre les bons réflexes, c'est pas en trois mois qu'ils vont changer les attitudes ancrée depuis des années.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Transferts
Vidéos
News
Vidéos
News