XV de France : on a imaginé le XV de départ pour la Coupe du monde 2023
XV de France : on a imaginé le XV de départ pour la Coupe du monde 2023.
Retour vers le futur. On monte dans la DeLorean, direction 2023 pour le coup d'envoi de la Coupe du monde.

Et de deux pour les Bleuets ! Sacrée l'an passé à Béziers, l'équipe de France des moins de vingt ans vient une nouvelle fois de remporter le championnat du monde junior, en disposant de l'Australie, en finale. De quoi croire en l'avenir d'un XV de France qui n'a plus rien gagné depuis 2010, et pour qui sortir des poules de la Coupe du monde 2019 serait déjà un exploit.

France U20 réalise un doublé historique en battant l'Australie en finaleFrance U20 réalise un doublé historique en battant l'Australie en finaleJoseph, Carbonel, Geraci... Après Bamba et Ntamack, cette génération estampillée « France 2023 » ne devrait pas tarder à être lancée sur la scène internationale. Du coup, on a imaginé à quoi pourrait ressembler le XV de départ des Bleus - entraînés par Fabien Galthié - lors du coup d'envoi du Mondial 2023, organisé en France.

Une projection totalement subjective, qui n'en est pas moins intéressante sur le papier.

XV de France 2023
1
Poirot
2
J. Marchand
3
Bamba
4
Geraci
5
Lambey
6
Iturria
8
Alldritt (ou Joseph)
7
Cros
9
Dupont
10
Carbonel
11
Penaud
12
Ntamack
13
Barassi
14
Retière
15
Ramos

Arrières/Ailiers :

A l'arrière, Thomas Ramos (27 ans en 2023) a de la marge, et le temps pour s'imposer chez les Bleus. Mais attention, il ne sera pas seul : un joueur comme Clément Laporte (25) tapera bientôt à la porte, sans oublier Buros (25) ou Cordin (24), de la même génération.

Chez les ailiers, la concurrence est encore plus forte. Alivereti Raka (28), Damian Penaud (26) ou Teddy Thomas (29) seront toujours là. Et d'ici là, on peut légitimement penser que Retière (25), Tauzin (25), Laveau (26), Pinto (24) ou Lebel (24) auront leurs chances, s'ils confirment...

Centres :

Prime à l'expérience, avec Gaël Fickou, qui n'aura que 29 ans en 2023... Le temps d'amasser de nombreuses sélections. Mais à ce poste, le réservoir a toujours été très fourni et Pierre-Louis Barassi (25) va vite prétendre aux Bleus et à ce poste de n°13 ! Son duo avec le polyvalent Romain Ntamack (24) a permis à la génération Abdoul d'être championne du monde. En n°12, Julien Delbouis - qui joue déjà beaucoup en club - pourrait connaître une belle ascension.

Reilhac (28) et Vincent (23) feront sûrement le bonheur du MHR.

Ouvreurs : 

Joli ménage à trois à ce poste, avec Romain Ntamack (24), Louis Carbonel (24) et Matthieu Jalibert (24)... Le premier nommé a pris de l'avance, mais à quel poste s'affirmera-t-il ? Le manque de premier centre lui offre un boulevard, et le futur sélectionneur pourrait être tenté d'installer l'un des deux autres. Carbonel vient de remporter le championnat du monde U20 à deux reprises !

N'oublions pas Anthony Belleau, seulement 27 ans en 2023.

Demis de mêlée :

En quatre ans, il peut se passer beaucoup de choses, mais on doute qu'Antoine Dupont (26) ne soit plus dans le paysage tricolore d'ici là. Le Toulousain est déjà le n°1 chez les demis de mêlée. Baptiste Couilloud (25), Arthur Coville (25) et Baptiste Serin (29) seront proches.

3e lignes : 

Encore beaucoup de talents ! Jordan Joseph (22) semble promis au n°8, mais Grégory Alldritt (26) aura déjà l'expérience d'un Mondial. Et Charles Ollivon n'aura que 30 ans... 

Chez les flankers, Arthur Iturria (29) et Yacouba Camara (29) auront également déjà joué une Coupe du monde. François Cros (29) n'en était pas loin dès 2019. De Tanga (26) à Woki (24) en passant par Jelonch (26), Fischer (25), Cancoriet (27), Cretin (26) ou Macalou (28), les places seront chères, sans oublier les joueurs qui ne se sont pas encore révélés.

2e lignes : 

Ne pas mettre Vahaamahina (31) dans le XV de départ peut paraître sévère. Le Clermontois sera toujours là en 2023. Titulaire ? Félix Lambey (29) postule, comme Geraci (24) ou Gabrillagues (30), Jolmès (27), Jedrasiak (30), Tanguy (27) et Verhaeghe (26).

Piliers : 

Jefferson Poirot (30), Cyril Baille (29) et Dany Priso (29) sont encore jeunes. Il faudra que le double champion du monde Jean-Baptiste Gros (24) vienne les déloger.

A droite, Rabah Slimani (33) postulera à une troisième Coupe du monde. Mais Demba Bamba (25) et Emerick Setiano (26) ont tout pour prendre le pouvoir. Quid de Dorian Aldegheri (29) ?

Talonneurs : 

Le XV de France va pouvoir compter sur une grosse génération de joueurs qui se tiennent en quelques années. A priori, Julien Marchand (28) a le plus de potentiels, mais d'ici là, Camille Chat (27) ou Peato Mauvaka (26) seront peut-être au pouvoir. Pierre Bourgarit (25) n'aura pas dit son dernier mot.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Compliqué de pronostiquer le XV de départ 2023 dès maintenant, car il y aura des blessés, des éclosions qu'on ignore encore, des méformes imprévues. Mais disons que les 4 prochaines années appartiennent, outre aux jeunes déjà dans le XV de France, à Geraci, Carbonel, S.Tolofua, Marchand, Tauzin, Cros, Jolmes, Barassi, Vincent, Jalibert, Couilloud, Lebel, D.Taofifenua...

Derniers articles

News
News
Réseaux Sociaux
News
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News