RUGBY. Equipe de France. Ibrahim Diallo, l’heure de la confirmation ?
Ibrahim Diallo aura peut-être sa chance lors de ce tournoi 2022.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Appelé lors des trois derniers rassemblements avec les Bleus, Ibrahim Diallo semble de plus en plus faire partie des plans de Fabien Galthié.

Né le 23 janvier 1998 à Sarcelles, Ibrahim Diallo fait partie de la génération dorée à avoir remporté la Coupe du Monde des moins de 20 en 2018. Aux côtés de joueurs comme Woki ou Ntamack, le troisième ligne du Racing avait fait très bonne impression lors de cette compétition. Des performances qu’il a répétées après cela, et qui lui ont permis de vite se faire une place dans le groupe francilien. Avec 50 matchs sous le maillot Ciels & Blancs (dont 33 en tant que titulaire), “Ibou”, comme on le surnomme, est désormais l’un des hommes forts de Laurent Travers.

VIDEO. Top 14. La chevauchée fantastique de Diallo, la superbe feinte d'Habel Kuffner, Pau/Racing n'a pas déçuVIDEO. Top 14. La chevauchée fantastique de Diallo, la superbe feinte d'Habel Kuffner, Pau/Racing n'a pas déçuAussi habile qu’agressif en défense, Diallo représente l’archétype du troisième ligne complet : bon en touche, très actif sur le terrain, et doté d’une technique de plaquage exemplaire, le Francilien est également très peu pénalisé en championnat (1 carton jaune). Une qualité indispensable au niveau international, que Fabien Galthié doit sûrement beaucoup apprécier. C’est donc tout logiquement que Diallo est appelé, depuis cet été, à participer à chaque rassemblement des Bleus. Souvent écarté de la feuille de match (1 seule sélection, face à l’Australie), ce dernier pourra-t-il espérer mieux lors de ce tournoi 2022 ?

RUGBY. Equipe de France. La liste des 42 joueurs pour le 6 Nations 2022 sans JalibertRUGBY. Equipe de France. La liste des 42 joueurs pour le 6 Nations 2022 sans JalibertMalheureusement pour lui, Ibou a affaire à une concurrence rude au poste de flanker : entre Woki, Cros, Jelonch, Cretin et potentiellement Macalou, il y a du monde ! Néanmoins, au vu de la préférence du staff de partir avec 6 avants en tant que finisseurs, Diallo pourrait tout à fait s’incruster sur le banc ! Car si les trois premiers cités semblent intouchables au poste (même si Woki pourra être utilisé en seconde ligne), Sekou Macalou et Dylan Cretin ne partent pas avec tant d’avance que ça sur le Racingman. Bien entendu, le Parisien ainsi que le Lyonnais paraissent au-dessus au niveau de la hiérarchie, mais les qualités de Diallo, ainsi que son profil, pourraient faire changer d’avis au staff tricolore. D’autant que ce dernier est dans une forme étincelante, avec trois essais inscrits cette saison, et plus de 1000 minutes jouées. En revanche, sa non-polyvalence (au contraire de Macalou, Woki ou encore Jelonch) pourrait lui faire défaut. Reste à voir donc si Ibrahim Diallo arrivera à convaincre le staff des Bleus lors de ce rassemblement.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • oli 30
    8745 points
  • il y a 4 mois

Tout est dit dans l'article: une 3ème ligne déjà installée (Aldritt, Cros, Jelonch, Woki, retour d'Ollivon ?) et Galthié à déjà capé en profil plus aérien Cretin & Macalou (qui a l'avantage sur un banc de touche de pouvoir jouer avant ou dans la ligne de 3/4).
Pas facile de s'y faire une place. Et certains rongent leur frein comme Tolofua ou poussent derrière comme Tanga et bientôt Joseph ?

@oli 30

Bécognée était aussi dans les petits papiers du staff en 3e ligne.
Tolofua je pense qu'on n'est pas prêts de le revoir, le staff n'a vraiment pas l'air de l'apprécier.

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News